Vous avez rêvé de : ne pas retrouver son chemin

Chemin De Fer

  • Un nouveau plan, clair, est en préparation
  • Voir un chemin de fer : départ.
  • Se déplacer en chemin de fer : progrès bons et rapides.
  • En descendre : on atteindra son but.
  • Voir sortir le chemin de fer d’un tunnel : on apprendra un secret sur soi même.
  • Assister à une catastrophe de chemin de fer : nouvelles mauvaises d’un ami qui séjourne au loin.
  • Être employé de chemin de fer : querelle avec son chef ou désagréments de même ordre.
  • Manquer le chemin de fer bien que l’on se soit hâté : manquer sa chance.
  • Chemin De Fer À Crémaillère: On doit surmonter une difficulté d’une manière géniale.

Chemin

  • Représente la vie du rêveur.
  • Agréable : Réussite dans vos entreprises. Aide et amitié.
  • étroit ou difficile : Retards, contretemps qui empêcheront la réalisation de vos projets. Jalousies.
  • Chemin de fer : Annonce d’un voyage prochain.

Rue

  • Rêve de caractère érotique
  • exhortation à ne pas se donner.
  • Animée que l’on voit dans une ville ou dans laquelle on marche : diverses nouvelles intéressantes.
  • Petite, étroite, avec peu de circulation : des commérages.
  • Marcher seul dans des rues désertes ou aller à l’aventure dans de telles rues : une mauvaise surprise, à laquelle on ne pourra faire face que par ses propres moyens.
  • Rue, chemin, route boulevard, etc.
  • Elle se réfère au chemin de la vie.
  • Marcher das une belle et bonne rue: signe de droiture dans les agissements du songeur.
  • Marcher dans une rue, un chemin que l’on ne connaît pas: incertitudes en fait de religion et sur sa propre position.
  • S’y reconnaître et marcher sûrement: retour à la piété et redressement des ses affaires.
  • Chemin impraticable: actions prohibées.
  • Rue obscure: voie de perdition, de la fausseté, de l’injustice et de la tyrannie.
  • Une certaine catégorie d’auteurs est d’avis qu’un chemin impraticable, plein de ronces, à zig-zag, si on le parcourt facilement indique le succès et l’aplanissement des difficultés dans la vie .
  • Chemin droit et sans encombre: succès

Haie

  • Clôture : Appui et soutien dans vos démarches. Amitiés sincères.
  • Obstacles qui vous gênent.
  • la voir sur son chemin: chemin incertain.
  • sauter par-dessus: vous obtiendrez ce que vous voulez avec courage et détermination.

Mur

  • Symbole d’obstacle ou de protection selon la situation de la personne qui rêve.
  • Que l’on voit devant soi : des obstacles sur son chemin.
  • Infranchissable que l’on voit devant soi : il y a peu de chances, qu’un objectif envisagé soit atteint.
  • Que l’on escalade : on surmontera des obstacles.
  • Sur lequel on est debout : on atteindra son but.
  • Dont on saute : entreprise risquée.
  • Dont on tombe : on subira un échec.
  • Rêver qu’on marche et qu’on rencontre un mur qui vous barre le chemin présage évidemment un obstacle.
  • Se voir dans une habitation aux fortes et hautes murailles ou dans un enclos signifie sécurité
  • se trouver contraint de séjourner entre des murs surtout s’ils sont trop rapprochés: triomphe de vos adversaires ou simplement insuccès.
  • Si au cours du songe on parvient à prendre place au faîte d’un mur: excellent pronostic, guérison pour un malade
  • libération pour un prisonnier
  • retour de la fortune pour ceux qui sont dans l’adversité.

Xanthique

  • On a beaucoup de contrariétés et de querelles en amour ou dans son ménage et on désire retrouver la tranquillité.
  • Que l’on voit : bien être au foyer et ménage ou amour heureux du moins à court terme.

Le réveil

Parce qu’ils refusent, consciemment ou non, d’affronter les problèmes de la journée ou pour bien d’autres motifs, beaucoup d’entre nous ont des difficultés à sortir du sommeil, même en cas de sommeil qualitativement et quantitativement satisfaisant. Vous pouvez suivre quelques conseils qui vous rendront les matins plus faciles.

La règle d’or en la matière est d’adopter un réveil en douceur. Votre organisme a tourné au ralenti pendant la nuit, laissez-le progressivement reprendre son rythme de croisière. évitez, à la première sonnerie du réveille-matin, de vous précipiter sous une douche froide. Si vous pensez qu’il s’agit de la meilleure façon de bien démarrer la journée, votre organisme, lui, n’est pas de cet avis ! Alors, soyez à son écoute. Faites comme les chats, étirez-vous longuement pour redonner à votre corps sa plasticité et sa souplesse. Prévoyez, s’il le faut, de vous réveiller quelques minutes plus tôt, pour avoir le temps de vous livrer à ce démarrage en douceur.


LUTTER CONTRE LA FATIGUE AU RÉVEIL

On peut connaître une sensation de fatigue lors du réveil pour plusieurs raisons : cette impression est un signe habituel de dépression. Mais, dans les cas les plus fréquents, la raison est beaucoup plus simple : on est fatigué au réveil parce que l’on ouvre l’œil au mauvais moment.


SE RÉVEILLER SPONTANÉMENT

Pour bien dormir et se réveiller en pleine forme, la solution idéale est de se réveiller spontanément, sans faire appel à un moyen extérieur (réveil-matin, radio, etc.). En effet, si votre temps de sommeil est habituellement de sept heures, et que vous vous couchez à vingt-trois heures, vous vous réveillerez sans problèmes à six heures, frais et dispos.

Vous pouvez faire varier ces limites progressivement, en vous couchant chaque soir dix minutes plus tôt ou plus tard, afin d’accoutumer votre corps à de nouveaux horaires.

Pour bien connaître votre temps de sommeil, faites l’expérience pendant les vacances : endormez-vous quand vous en ressentez l’envie et observez à quelle heure vous vous réveillez spontanément. Vous remarquerez dans la plupart des cas que vous vous réveillez de bonne heure, vers cinq ou six heures, en ayant l’impression d’être en pleine forme et de n’avoir plus du tout sommeil. Si vous vous rendormez et vous réveillez une heure plus tard sous l’influence d’un facteur extérieur (bruit, chaleur, …) vous constaterez une impression de fatigue, comme si vous aviez très mal dormi toute la nuit.


RESPECTER LES CYCLES DU SOMMEIL

La raison de ce phénomène est simple. Dans le premier cas, vous êtes réveillé à la fin d’un cycle de sommeil paradoxal, ce qui est normal, parce qu’il précède le réveil spontané. Dans le deuxième cas, vous vous êtes réveillé pendant un cycle de sommeil lent. L’idéal, pour ouvrir l’œil, est d’attendre la phase de sommeil paradoxal suivante : dans l’exemple ci-dessus, si vous vous réveillez en pleine forme à cinq heures, il faut attendre six heures et demie ou sept heures pour retrouver cette  » forme « .

Il est évident aussi que tout dépend de l’heure du coucher. Si vous vous couchez trop tard, ce calcul ne sert à rien. Cependant, vous pouvez réaliser une expérience similaire le soir : vous commencez à bâiller et à avoir les yeux qui picotent à vingt-deux heures par exemple. Si vous vous couchez à ce moment-là, pas de problème : vous vous endormez du sommeil du bienheureux. En revanche, si vous résistez à l’envie de dormir, vous observerez que vers vingt-deux heures trente vous êtes en pleine forme et que l’envie de dormir a complètement disparue. Si vous vous couchez à ce moment-là vous aurez des difficultés à entrer dans le sommeil. Comme pour le réveil, il est préférable d’attendre un nouveau cycle et une nouvelle envie de dormir.

Suite (La sieste)

Caverne

  • Que l’on creuse : décès dans la famille ou chez des amis.
  • Dans laquelle on se trouve : grand changement.Dans laquelle on habite : chance inconstante pour les voyageurs.
  • Dans laquelle on trouve la mort : découragement.
  • Sombre dont on sort pour retrouver la lumière : après une longue période de pauvreté, la situation s’améliorera.
  • Que l’on voit ou dans laquelle on pénètre : de faux amis tendent un piège.

Chercher

  • Quelque chose indique une sensation de manque.
  • Une personne, indique un besoin de retrouver quelqu’un que vous avez perdu de vue.
  • De l’argent, indique que vos problème financiers de risque pas de s’améliorer.
1 2 3