Aujourd'hui le dimanche 20 septembre 2020, 263eme jour de l'année

2nd rêve aujourd´hui

391 views

Conviée à une soirée chez quelqu´un que je ne connais pas, mais que des amis connaissent plus ou moins, je m´étais endormie -sur le ventre- dans une chambre qui m´était destinée. Cette chambre, je la partageais avec N., personne à qui je me confie beaucoup en réalité. J´entends beaucoup de bruit, le bruit de rapproche et me réveil. Il s´agissait de N. qui venait se coucher et de la mère de l´hôte, ainsi que sa fille, âgée de 3ans à peine ( à vue d´oeil ).
La mère avait une particularité, elle était très petite et était la copie conforme de sa petite fille. Elles avaient par exemple les même cheveux – très bouclés et courts. Et la taille était quasi semblable, de même que leur habillement, elles étaient toutes deux vêtues d´une robe de chambre blanche. La mère, sans gêne me montait sur les omoplates pour attraper un objet plus haut. A ce moment, je faisais semblant de dormir, ne voulant parler à la mère. Par timidité sûrement.
Je pouvais voir à travers mes paupières, ce qui me permettait de voir la mère monter sur mes épaules, la petite fille chahuter et N. rire, ce qui me fit rire aussi. Personne ne remarqua que j´avais rit, sauf N.
Une fois la mère partie, j´allais m´asseoir face à N., sur le bord du lit. Elle retirait ses chaussures, assise sur une chaise en bois il me semble. Sentant mes sourcils secs, je les touche et me rend compte qu´ils étaient enduits de colle forte, farce de la petite fille. Absoluement tout mes sourcils s´en étaient allé avec la colle. Je reprochais à N. de ne pas l´avoir arrêté lorsqu´elle l´avait vu étaler la colle sur mes sourcils.. Bizarrement, je n´avais rien perçu alors que je ne dormais pas; je voyais même à travers mes paupières.. N. haussa les épaules et rétorqua : " Oui, et alors, c´est pas grave. " J´étais déçue de son comportement, mais je comprit qu´elle disait ça dans le sens où la famille était de toute façon très spéciale. Je me fait alors une raison, et ris en me disant que je pourrais les redessiner au pire.
Je me retourne ensuite et vois la petite fille, me fixant, inerte. Elle avait une tétine rose dans la bouche, et son oeil gauche était pleins de colle forte. La colle était légèrement verte, elle n´était pas dans son oeil, mais le cachait. Comme si elle avait une toile d´arraigné devant l´oeil. Je la regarde de travers, me disant qu´en effet, la famille est spéciale, que c´est vraiment du n´importe quoi.
Alors que je me retourne, N. se met à rougir et à me parler de mon ex, lui aussi présent à la soirée. Elle me disait qu´une musique lente avait retentie en même temps que le mouvement de son bras. Elle avait apparement trouvé ça drôle. La musique disait " I´m sorry " lentement et répétivement. Même si je n´étais pas présente, je revis la scène et vois mon ex assis sur un fauteil en cuir marron, levant légèrement le bras. La musique, je l´entendait aussi, il s´agissait d´une reproduction de la musique qui tournait dans ma chambre dans la réalité. Sauf que les paroles ont été modifiées dans le rêve.
Je deviens jalouse, car elle parlait de lui. De plus, je n´aime pas trop qu´on me parle de lui. J´ai l´impression qu´on essai de m´enfoncer, de se moquer de moi, de me rappeler de mauvais souvenirs.
Fin !