Aujourd'hui le 28 juin, nous fêtons les Irénée.
245 vues

Bonjour Baptiste,
J’ai fait quelques rêves la nuit dernière…

J’étais dans un espèce de grand voyage. J’étais accompagnée d’un compagnon de voyage (je ne me souviens plus de qui il s’agissait). Je me souviens notamment qu’on se dirigeait vers un petit restaurant japonais, qui se trouvait à côté d’un repère de gang. Donc ce repère avait aussi des allures de restaurant, du coup mon compagnon voulait y entrer. Je l’ai retenu, car il avait légèrement tiré le rideau du repère et on pouvait y voir un regroupement de voyous. Donc on se redirige vers le restau japonais. Il s’assied a peu près derrière où je m’assied. Je me suis mise à côté d’une sorte de sumo, et j’étais assise à la manière japonaise. On échangeait en anglais. Je me souviens vouloir manger un Pao, mais ce n’étais pas disponible car c’est un met chinois. J’avais déposé mon sac juste sur la table derrière moi et un voyou a tenté de me le voler. J’ai eu le réflexe de vite attraper mon sac, et là c’était un rapport de force entre moi et le voleur. Mon compagnon était juste à côté et il mangeait, sans agir. Je l’ai hurlé de m’aider, il était comme un spectateur. Finalement le voyous part en courant avec mon sac. Mais il était quasiment vide, il y avait quelques prospectus inutile dedans, donc ce n’étais pas hyper grave.
Je ne me souviens plus de la suite.

Ensuite j’étais dans une sorte de salle de cinéma avec un garçon. On regardait un film, sauf qu’il y avait deux écrans. Un en face de nous, et un autre à gauche de moi. Je regardais celui tout à gauche, alors qu’il regardait l’écran en face de lui. On était très proche et on se calinait, mais on craignait que nos pères nous trouvaient ensemble. C’était comme si qu’on était un peu dans le thème moyenâgeux, nous n’avions pas le droit de nous voir car nos père étaient « rivaux ». Aussi, quand je tournais la tête pour voir le film sur son écran, celui-ci était décalé par rapport au mien. Je n’arrivais pas à savoir si le film avait de l’avance ou du retard par rapport à mon écran.
Je ne me souviens plus de la suite.

Enfin, j’étais sur un très long pont en pierre, béton gris. Il formait un long chemin qui allait tout droit, marqué par des bornes, ou des marqueurs numériques. Il y avait en dessous du pont la mer, et il menait vers l’antarctique ou l’arctique. Le pont s’arrêtait au nombre 80. Moi je marchais, et je me suis arrêté au nombre 70, avant de revenir sur mes pas. Il me semble que je ne voulais pas avoir trop froid, il semblait il y avoir du vent, et alors que là où j’étais il y a avait plus de sécurité, le bout du pond ne comportais pas de bord ou de sécurité. De plus lorsque je marchais, il y avait souvent une sorte d’instabilité ou de vertige. Lorsque je faisais demi-tour, j’ai vu mon père et mon frère juste en dessous, sur un autre pont en dessous du mien. On s’est arrêté pour parler un peu, eux il allaient vers l’avant alors que moi j’étais sur le chemin du retour. Mais de mon côté la suite du pont était décalé vers la droite, je devais enjamber une sorte de muret qui séparait les deux ponts. Mon père m’a dit de faire attention. En arrivant sur la deuxième partie du pont, j’ai vu mon chat, et j’ai continué.

Voilà, en général lorsque je me souviens de morceaux de rêves, je retiens chaque détails, ça fait assez long. Merci d’avoir lu, en espérant obtenir un peu d’aide.

Cordialement

Bonjour Baptiste,
Je pense que oui le repaire de brigands pourrait symboliser mes craintes et anxiété car au final je ne suis pas allé au but fixé.
C’est vrais que le compagnon de voyage du premier rêve était aussi assez jeune, mais faisait plus « costaux » que celui du second rêve.

Peut être que l’entrée d’un brigand (d’une crainte ?) dans le restaurant (l’objectif ?) veut exprimer le fait que je ne soit pas allée au bout ?

Cordialement

Bonjour Emi

Dans cet état d’esprit et par rapport à la situation dont nous avons parlé vous avancez, vous vous lancez.
Est ce que le repaire de brigands pourrait symboliser vos craintes et votre anxiété avant d’aller au but que vous vous êtes fixé?
Le compagnon du rêve est toujours cet adolescent de 15-17 ans , qui est une façon de vous affirmer dans cette situation.
Ensuite dans le restaurant vous serez sans doute à l’objectif que vous vous êtes fixée.
J’y vais pas à pas , mais j’essaye de comprendre et d’être cohérent .
cordialement

Bonjour Baptiste,
C’était dans ma chambre. « Une façon de s’affirmer à l’extérieur, qui se cherche, qui part à la découverte , qui veut vivre ses pulsions , c’est cela qui vous a animée la veille du rêve? », c’est exactement ce qui m’a animé la veille du rêve ! Le côté gangster et enfantin peux venir du fait que justement je cherche et je pars à la découverte.

Cordialement

Bonjour Emi

Je suis perplexe …
Il me faut d’abord vérifier qu’il s’agit bien de la situation vécue par vous la veille , où vous vous êtes amusée.
En quoi cette situation est-elle entièrement ouverte .?
En quoi cette situation aurait-elle un côté gangster ?
En quoi y aurait-il ce côté enfantin qui vous accompagne dans cette situation ?
Vous me dites que celui qui vous accompagne a 15-17 ans
Une façon de s’affirmer à l’extérieur, qui se cherche, qui part à la découverte , qui veut vivre ses pulsions , c’est cela qui vous a animée la veille du rêve?

cordialement

Je me suis amusée seule la vieille, donc oui les deux situations sont différentes et lointaines entre elles.

Emi

Vous sentiez-vous très loin de ce que vous pouviez imaginer ou espérer dans cette situation vécue la veille?
cordialement

Ce n’était pas vraiment un homme, il faisait très jeune et enfantin (15-17 ans), mince à lunette, je ne pourrais pas me voir avec ce genre de personne dans la réalité ! Il semblait plus être vêtu d’habits de noble du moyen âge, sans pour autant que ce soit très voyant.

Cordialement

bonjour Emi

Aha ah très intéressant !!

Voyons quel commentaire le rêve ferait de cette situation que vous avez vécue la veille .
Il y a un homme .Cet homme, le reconnaissez vous ? comment est-il ?
décrivez-le moi .
cordialement

Bonjour Baptiste,
Cela me fait finalement penser à la sexualité, j’ai eu quelques interactions seule vendredi (veille du rêve).

Bonjour Emi

Un endroit où il y a la jungle , c’est un endroit naturel . Un endroit sauvage où les instincts sont maîtres, dans votre vie sentimentale ou concernant votre sexualité.
« Crapule » est un synonyme de gangster .
Un endroit crapuleux ,sauvage, et complètement ouvert, à quoi cela vous ferait-il penser à l’intérieur ou à l’extérieur de vous , dans votre vie quotidienne au moment de ce rêve (la veille surtout).
cordialement