Aujourd'hui le Thursday 25 July 2024, 206eme jour de l'année

Cauchemar d’un tueur que j’elimine mais continue a tuer

257 vues
0 commentaire

Bonjour,

Mon cauchemar se déroule dans mon immeuble, similaire a la réalité dans sa configuration, un appartement en bas le mien et un a l’étage.
Un homme est chez moi avec son chien et son chat au départ il ne semble pas menaçant et je ne me souviens pas du pourquoi de sa présence.
Il repart avec ma sœur et laisse son chien et son chat dans le couloir, je vais a suite alors qu’il monte dans son utilitaire pour lui demander de reprendre ses animaux que je ne peux m’en occuper j’ai déjà 9 chiens, mais en approchant je me rends compte que son aura a complètement changé il est très menaçant et m »apparait dangereux.
il démarre le véhicule. M’inquiétant pour ma sœur j’essaie de joindre la police sans succès,il revient en défonçant la porte , ma sœur court derrière effrayée, il veut nous tuer devenant de plus en plus terrifiant, des cafards sortent de sa bouche c’est alors que j’attrape une sorte de produit ménager bien chimique et que je lui enfourne dans la bouche ,ma sœur me passe une sorte de sac en cellophane et je le mets sur la tête de ce tueur et serre, serre, tout en essayant d’appeler la police avec mon tel portable.
le produit chimique donne une mousse rose, il finit par ne plus avoir de réaction ,sa tête a fondu et il ne reste plus qu’un cafard qui en sort, un liquide rose se répand au sol.
La police reste injoignable, je rentre dans une chambre, ma mère allongée sur le lit se réveille (dans la réalité elle est atteinte d’une maladie sévère depuis sa jeunesse),elle se met sur le bord du lit et me dit qu’ils sont quatre a tenter de la tuer mais que cette nuit elle a bien dormi.
Il y a du bruit dans l’allée un couple âgée qui semble être mes voisins rentre chez eux, je leurs parle de ce tueur et ils me racontent connaitre l’homme aux cafards, la femme semble bouleversée, il monte l’escalier et le chat du tueur les suit je leurs demande donc si ils peuvent le prendre et que je m’occuperais du chien, ils acceptent et la ils ne sont plus seuls il y a avec eux, un enfant, et une sorte d’ado mais c’est une peluche…
Leur porte d’entrée devient vitrée et je vois des peluches et quelque chose qui bondit sur le coup je pense a un animal et je redescends, je me rends compte que le cadavre du tueur n’est plus la, et a ce moment des hurlements horribles provenant de l’appartement du haut , je prends un couteau je regarde le téléphone tentant une énième fois d’appeler la police et me rends compte que depuis le début je tente d’appeler le 12, l’ancien numéro des renseignements, et la c’est l’enfant qui se met a hurler atrocement et je me réveille en sursaut.

Voila, c’est un peu long mais ce cauchemar est perturbant et fort en detail je ne parviens pas réellement a l’évacuer et aurait besoin d’aide pour le comprendre.

Merci;

Amlyss Question répondue 27 juin 2024

Bonsoir ou Bonjour,

Tout d’abord merci d’avoir pris le temps, la patience pour l’analyse de mon cauchemar qui est bien détaillée et qui se trouve être fort pertinente vis a vis de mon vécu.

Je suis en effet dans une fin de cycle du moins c’est que je ressens fortement, mais il y a encore des liens qui me retiennent et il est vrai que j’ai envie de les couper et d’enfin pouvoir vivre ma vie, constamment mise de côté, je ne peux évoquer sur ce forum des choses qui tiennent a ma sphère privé, cependant ce que vous avez évoqué résonne en moi et me donne a réfléchir.

La foi tient une grande place dans ma vie.

Merci.

Amlyss Question répondue 27 juin 2024

Bonjour,

je vous propose la forme de lecture suivante :

quelque chose de religieux court dans le rêve. Cafard = kafir = l’incroyant et l’homme aux cafards = capharnaüm = une ville de Galilée où des malades se sont attroupés autour de Jésus pour obtenir la guérison. Le cafard ramène l’image de ce qui court dans l’ombre et fait résistance. Dans votre rêve il y a votre sœur et votre mère, cet homme pourrait-il être votre père ? Qu’est ce que la religion pour vous ?

La notion de bon débarras et de bordel en sous-jacent, dans votre cauchemar vous essayez de vous débarrasser de quelque chose.

De cet homme notamment dont vous vous défendez avec un produit toxique, combattre le mal par le mal, qui dans vos relations vous évoquerait un masculin toxique ? Il se peut néanmoins que ce soit une part de vous. Le produit finit dans la bouche comme pour rappeler des propos dégoûtants qui auraient pu être tenus (ou que vous tenez) à votre encontre et qui ont laissé une marque. La notion de déblatérer peut aiguiller sur le contenu à rechercher.

Ou alors un conflit du stade oral via lequel vous n’arrivez pas à sortir d’une dépendance. Est-ce que dans vos modèles parentaux vous avez eu l’impression que les rôles attendus étaient inversés entre les deux parents ou eux et vous ? Car cette scène de l’enfournage est un renversement de situation, la zone orale est une zone de plaisir, mais ici elle est le lieu de la blessure.

Un liquide rose dans ce contexte m’évoque un féminin guerrier, le liquide va au sol, il vient mettre symboliquement un contact avec la mère qui figure dans la scène suivante alitée, probablement que du fait de sa situation vous ressentez de l’attachement et de l’impuissance.

Vous suffoquez cet homme tout en essayant de téléphoner donc d’établir un contact c’est une prouesse qui dit la force (de caractère) que vous avez mais qui dans le cauchemar sert seulement à protéger les siens, visiblement vous êtes sur responsabilisez dans votre vie. Le fait de l’étouffer évoquerait quand même qu’un contact autre est recherché avec le masculin mais qu’en dépit de vivre cela dans la réalité il faut vivre une expérience d’enfermement avec. C’est votre sœur qui vous passe le sac, donc une personne qui a été victime de la même chose que vous, tout pointerait vers le père ou une figure paternelle.

Votre mère et ses assaillants sont l’image de ses difficultés de santé mais des moments de paix sont possibles puisque cette nuit elle a bien dormi. Ces assaillants sont au chiffre de 4, un chiffre stable, est-ce que malgré ses difficultés son état est stable, cela ne doit pas être facile à vivre pour elle et vous donc vous avez besoin de soutien, en trouvez-vous ou êtes-vous sans arrêt obligée de vous débrouiller seule ? On retrouve la même idée avec l’abandon du tueur de ses animaux, sauf que là vous partagez la tâche. Il aurait été positif pour vous de prendre le chat qui lui ramène une symbolique de flexibilité et d’ouverture voire d’indépendance quand le chien ne vient que faire nombre : 10, une totalité qu’on retrouve avec le 12 que je développe plus bas.

Ensuite, les voisins sont le symbole que votre entourage a connaissance de vos problèmes et la peluche, pourrait être pretty scary, mais ici elle ne vous effraie pas semble t-il, chez l’enfant elle peut avoir une fonction sécurisante qui permet d’effectuer une transition vers la dépendance à la mère à l’indépendance de l’enfant et je vois dans le fait que vous ayez neuf chiens un peu la même idée (de sécurité).

Vous entendez l’enfant crié et le cadavre a disparu donc l’angoisse de mort est persistante et la peur émotionnelle reste infantile. Le fait que vous vous trompiez de numéro pour appeler les urgences alors que ce sont les renseignements indiquerait un acte manqué, faire une chose pour une autre. Vous joignez un vieux numéro, le douze qui fait écho au chiffre 4 de votre mère, une idée de fin de cycle ici, est-ce que vous n’arrivez pas à clôturer certaines expériences dont finalement vous auriez fait le tour et desquelles vous n’avez plus rien à apprendre ?

En conclusion, le survol du cauchemar fait apparaître certaines blocages à des stades infantiles de développement (je ne dis pas que vous êtes une enfant), votre moi est encore aux prises avec des schémas du passé dont il souhaiterait se départir mais pour cela il a un bilan à faire et des choix nouveaux à poser auquel cas vous vous exposez à ne pas en voir le bout.

Onirolov Question répondue 27 juin 2024