Aujourd'hui le lundi 27 septembre 2021, 269eme jour de l'année

Deux rêves… une forêt de morts et du temps passé avec moi-même

204 views

Bonjour. Je viens vers vous pour deux rêves qui m’ont plutôt marquée. Il y en a un que j’ai fait il y a plus longtemps que l’autre, mais je tenais quand même à vous parler des deux dans le même sujet pour ne pas « spammer » le forum. Je vais déjà commencer par quelques informations sur moi car je sais que ça peut aider à l’interprétation.

Un peu sur moi
Je suis une lycéenne de 17 ans. Je suis très inquiète pour tout ce qui touche à mon avenir, mais surtout à cause du réchauffement climatique et de la tournure que prennent les évènements. J’écris un livre fantasy depuis juillet 2021 et tente par lui de me faire une idée de la condition humaine. J’adore réfléchir (même si je suis archi nulle en mathématiques et sans doute aussi en logique), imaginer, et suis du genre assez timide et réservée en temps normal. Je crois aussi me voir assez mal par rapport aux autres, ce qui pourrait expliquer que je ne veuille pas faire de pas vers eux. Je suis assez coincée aussi et ne sors plus de chez moi depuis le confinement, étant donné que je ne supporte pas le masque. Sauf pour des balades en extérieur, évidemment. Je vis à la campagne.
Je n’ai perdu aucun proche, même mes grands-parents (côté père, côté mère je ne les connais pas) sont encore en vie. J’ai un frère a à peu près 10 ans, et ma mère n’a plus eu d’enfants depuis lui.

La forêt de morts
Le premier rêve est sans doute celui qui m’a le plus perturbée. Je l’ai fait la semaine dernière.

Mes parents, mon frère et moi on se promenait dans une magnifique forêt. Les arbres étaient très verts, fins avec des branchages hauts (comme les pins, alors que c’étaient des feuillus). Ma mère était enceinte, et était fatiguée. On a alors fait une pose dans une clairière, où on a pris place sur des rochers. Ils semblaient être taillés pour servir des bancs, ça a fait rire mon frère.
Mon père a commencé à s’impatienter un peu, si bien qu’il a commencé à marcher en rond. Tout à coup je le vois parler avec un médecin, sans que je sache d’où il sort. Le truc, c’est qu’il était habillé en blouse avec un stéthoscope (la combinaison clichée quoi), c’est pas le genre de choses qu’on met pour aller se promener en forêt. Il parlait des arbres avec mon père. Comme par hasard, c’est ce moment qu’à choisi ma mère pour perdre les eaux.
A partir de là tout est devenu un peu confus. Mon frère a disparu, je ne sais pas ce qu’il est devenu. Le médecin a pris soin de ma mère, et elle a pu accoucher sans trop de mal. J’ai même pu porter le bébé, qui était minuscule. Mon père l’a cependant repris et le médecin m’a demandé d’aller m’occuper de deux autres bébés, sans que je sache pourquoi.
Je me suis alors retrouvée (par téléportation faut croire, je ne me souviens pas avoir quitté la forêt, ni même la clairière) dans un appartement. Les deux bébés étaient de couleur de peau différente, un noir aux cheveux bruns et un blanc aux cheveux blonds. « Le blanc » (je n’aime pas appeler une personne par sa couleur) était vraiment casse-cou, il n’arrêtait pas de faire des bêtises dans la salle a manger, toujours à quatre pattes. Comme je devais les laver, je les ai emmenés dans la salle de bains. « Le noir » était un amour, j’ai pu le laver dans un petit (dans le sens « bas ») lavabo sans problème, pendant que le blanc jouait avec tout ce qu’il trouvait.
Je suis ensuite retournée dans la clairière. Je portais les deux enfants dans mes bras, et marchais parmi les arbres. Il n’y avait plus de clairière. A la place, il y avait de jeunes arbres, droits et robustes, avec des branches partout cette fois. Au milieu de l’ancienne clairière, il y avait un chêne, immense, magnifique. Il avait déjà ses fruits, et j’ai même pu en cueillir pour en donner aux bébés (manger des glands… pourquoi pas). Il n’y avait plus personne, que moi et les deux enfants.
Sans vraiment que je le comprenne maintenant, je savais pourquoi. Il y avait eu une bataille ici, et les corps des morts s’étaient transformés en arbres. Le chêne, c’était ma mère, morte peu de temps après l’accouchement. Je ne sais pas ce qu’il en était de mon père, du médecin et de « mes frères » par contre. Eux, ils ont disparu. Peut-être qu’ils étaient aussi morts et devenus des arbres.
Je me suis réveillée très émue.

Du temps passé avec moi-même
Ce rêve-ci je l’ai fait cette nuit-même. Pourtant je m’en souviens le moins bien.

Tout ce que je me rappelle, c’est que je me voyais bébé. J’étais moi hein, la moi de 17 ans, mais j’étais face à moi bébé. J’ai parlé avec elle, sans pourtant me rappeler de ce qu’on disait (oui parce que la « moi bébé » parlait). Je me suis occupée d’elle, je la portais même sur mes genoux en parlant avec les autres. Pourtant personne ne la remarquait. Pas même ma mère, lorsque j’ai partagé un thé avec elle. Pourtant elle était juste sous son nez.

Voilà, en espérant que vous pourrez m’éclairer… merci d’avance pour le temps que vous m’aurez accordé !

Answered question

Bonjour,

le premier rêve, je vous ai déjà proposé une hypothèse , peut-être sur un autre forum, à laquelle vous n’avez pas répondu .

Pour le deuxième rêve, le rêve vous montre qu’il y a un aspect de vous qui est encore bébé , un aspect de votre personnalité dont vous devez vous occuper pour le faire grandir.

Soit c’est un aspect de vous ( ancien) qui n’a pas encore grandi

Soit c’est un nouvel aspect de votre personnalité.

Est-ce que cela vous dit quelque chose ?

Bien cordialement

Answered question