Aujourd'hui le

Esprit de Noel

356 views

Bonjour,

Après avoir obtenu mon baccalauréat en juillet 2009, j´ai décideée de changer d´environnement, et je suis partie pour tenter de études universtaires au Japon -qui est le pays natal de mes parents. Jusque ces derniers mois; je regrettais d´avoir fait ce choix, et n´avais qu´une hâte: rentrer en France; où se trouvent mes amis, ma famille.

Le 8 janvier, alors que je faisais une sieste, j’ai rêvé que je faisais du baby sitting chez la famille dont j’avais l’habitude de garder les enfants. Je suis assise à ma place habituelle , où je travaille après avoir bordé les enfants ; il reste une assieste de puree sur la table. Mais dans mon rêve , cette pièce n’a pas la même allure que dans la réalité : les meubles sont en ébènes, très très sombres, et les sièges sont recouverts de tissus rouge bordeau et tout me parait grand, les meubles ne sont pas de tailles humaines : Bref ce salon semble être de style gothique .en realite, cette piece est tres lumineuse, les murs sont blancs, et la decorations est faite de bleue, blanc, et de meubles en bois. Dans ce reve, il y a une presence noire, tres grande, et il me semble qu’a un moment, je suis face a elle, mais meme en levant ma tete, je ne parviens pas a apercevoir le visage.
Ensuite, je ne me souviens pas de ce qui se passe, mais je me retrouve dehors (peut etre ai-je fini le baby sitting) , et je sais que je suis au Japon, je marche dans la rue avec des gens de mon ecole actuelle. Nous marchons le long d’un trottoir tres etroit, et le mur a droite est un mur en brique rouge. Soudain, j’apercois qu’une boutique est ouverte (je ne sais pas encore que c’est uneboutique), grace a sa lumiere vive.Il fait froit, donc nous decidons d’entrer dans cette boutique, dont la lumiere vue de l’exterieure est tres tres lumineuse, mais tres chaleureuse. Il semble que c’est une boutique de cadeau. Lorsque j’entre, je rencontre tous mes amis (qui me manquent en ce moment, et que je voulais revoir pour les fetes de fins d’annees), nous nous prenons tous dans les bras. Je cris pertinament en japonais, « mais que se pase t-il ? ou sommes nous ? Au japon ? en france ? expliquez-moi ! », mais aucun de mes amis ne me repondent ; a croire qu’ils n’entendent pas ce que je dis, car aucun ne me regarde lorsque je repete ces paroles. Soudain, je vois un ami, avec qui je suis tres proche, et celui-ci me dit, « c’est fou ce que tu as change ! je ne t’avais pas repondu », et je reponds « ca doit etre parceque j7ai grossi » , tout en me pincant les joues. Je fais le tours de la boutique en serrant mes amis un a un. Alors que j’ai fait un tour entier de l’interieur du magazin ( qui est ters petit), je suis pres de la porte d’entree, et la, entre deux japonaises qui etait dans ma classe au lycee : l’une est une fille qui est parti au Japon apres son bac, comme moi, et qui prepare le meme concours universitaire que moi ( ce concours a reelement lieu le 25 fevrier 2010 au japon), l’autre fille est une amie d’enfance de tres grande taille avec qui je me suis embrouillee juste avant le bac ; nommons la mlle A.

c’est pretencieux de dire cela mais je pense qu’ elle eprouvait de la jalousie envers moi car, sans raison valable, elle me provoquait, m’adressait des paroles mechantes devant toute la classe, et pendant les examens du bac, elle m’a appele sur mon fixe pour comprendre ce qui n’allait pas entre nous. (alors que c7est elle qui me parlait mal…) Par la fin, je lui ai explique, que ce n’est pas la premiere qu’elle se comporte de la sorte avec moi, et que je n’en pouvais plus de supporter ces caprices, si elle me parle je lui repondrais par politesse, mais que je ne pouvais plus garder les memes relations amicales que nous ayons pu avoir.

Dans mon reve, celle-ci me prends dans ces bras. Ces deux filles sont ttes les deux habilles dun long manteau noir. Toutes les deux me sourient.

Nous sortons tous de la boutique, mais cette fois, nous nous retrouvons dans un parc, avec des buissons verts, pas dans la rue. Il fait nuit, mais ma professeur de Geographie du Lycee est la avec une lampe pour nous indiquer la sortie. (c’est une prof qui nous a emmener a un voyage scolaire en 4e, et qui a eut un cancer du sein) . Jemarche avec des personnes vers la sortie, je prends la gauche, et nous marchons sur la neige. A gauche, il y un une grosse locomotive noire, et nous marchons le long de l’engin ; je cris encore en japonais « mais que s’est-il passe ?! je n’y comprends rien ? que s’est-il passe !! » et la mon « amie d’enfance », la grande Mlle A, se retourne et me dit en francais « ca ne t’ai jamais arrivee ? » , je reponds que non, et lui retourne la question. Elle me reponds « si, ca m’est arrivee une fois, apres avoir mane le repas de noel »
Nous marchons le long de ce chemin etroit, le long de la locomotive, qui se trouve a ma droite. Soudain, a gauche, parmi la neige, japercois un visage tout blanc dont je ne distingue que les yeux yeux plisses, car ce viasge sourit. Ce visage au cheveux blanc et barbu tel un pere noel, avance en meme temps que je marche, et il vascille de gauche a droite. Quelqu’un cris en japonais, « c’est le pere noel !!! », et la je m’arrete, j’accroupie, et je dis « non !!! c’est l’esprit de Noel !!! ». Ce visage qui etait jusau’alors blcnac, prend l’apparance d’un tout petit lutin, et il hoche de la tete comme pour confirmer mon affirmation. Je lui donne alors beacoup de neige en lui disant « Merci ! merci d’exhausser toujours les reves chaeleureux de tous le monde ! jespere que tu continueras a exhausser des veoux pr tt le monde ! » et il mange la neige que je lui donne. Puis il claque les doigts de sa main droite disparait dans un flot d’etoile blanches ; et en meme temps qu’il disparait, des lettres en crayons apparaissent sur une feuiille (exactement un polycopie que j’utilise a l’ecole en ce moment) , il est ecrit, « a toi aussi » ou « merci » en japonais.
Je me reveille.
Pouvez-vous m’aider a interpreter mon reve ?
Merci d’avance.