Aujourd'hui le Tuesday 20 February 2024, 50eme jour de l'année

interprétation

96 vues

Bonsoir voici trois rêves qui ont marqué mon mois de janvier. les deux premiers ont un lien certain. il y a une extension à cette maison, ce n’est pas une extension de murs et de pierres, mais une expansion sur d’autres plans qui est hébergée dans le subtil, tout est grisâtre, comme opacifié par la fumée dans ce plan. J’ai recommencé à faire des phénomènes de paralysies du sommeil en arrivant chez madame X avec des sensations de sortie du corps. je lévite à peine sur le matelas, puis je retombe sur celui-ci. Dans le coffre du lit, quelque chose s’agite et fait tressauter le sommier de plus en plus fort comme s’il cherchait à sortir, mon ressenti pris dans l’instant et qu’il est et se sent prisonnier.Sur ma droite, se dessine un visage de sorcière proéminent et caricatural, il me gêne mais je n’ai pas peur. Je rampe hors du lit et en même temps comme dissociée je m’observe ramper, pour être plus précise je ressens mon mouvement au sol et en même temps je me vois en contre-plongée. Madame X apparaît dans le couloir que je remonte difficilement. Son visage est plein de douceur puis il devient d’un coup distordu et semble presque serpentin, les yeux s’allongent sur les côtés, la bouche arbore un rictus malveillant. Elle éclate de rire, un rire de démence.

C’est à nouveau une paralysie du sommeil, je lévite dans la chambre, puis je suis entraînée vers le bas, ça ne s’arrête pas cette sensation de plonger comme s’il n’y avait pas de fin à cela. Me revoilà d’un coup, retournée dans le lit, je suis entourée de grandes façades en feu que je vois à travers une fenêtre, elles ressemblent aux habitations qui se trouvent au bout de la rue. Madame X se trouve derrière la porte qui nous sépare. Elle toque de plus en plus en fort -réveille-toi ! je mobilise plusieurs fois mes muscles « paralysés » en un effort qui m’est colossal. Je me réveille.
Je fais partie d’une équipe d’anges guerriers, nous sillonnons une jungle à la recherche d’un démon qui crée beaucoup de dégâts dans une tribu humaine vivant dans cette forêt vierge.J’ai des ailes mais je ne m’en sers pas, je marche une épée dans ma main droite. Je me retrouve soudainement seule, sans mes compagnons. Je le traque, je chasse. Et d’un coup j’ai l’impression d’être à mon tour pris en chasse, je sens des yeux posés sur moi. Je le vois, il sort de derrière un arbre. Il est comme une bête, il a une tête de taureau et une queue qui serpente et qui au bout est dardée comme celle d’un scorpion, il y a plein d’attributs animaux disparates qui composent son corps mais voilà ce dont je me rappelle avec exactitude. Il dit s’appeler Pazuzu à des moments il se déplace à quatre pattes à d’autres il est debout. Je sais Qu’on se met à se battre mais c’est flou. je me rappelle seulement qu’on se met à sympathiser et à faire une trêve vers la fin du rêve. L’entre- deux est manquant.
merci d’avance.