Aujourd'hui le Tuesday 23 July 2024, 204eme jour de l'année

La deuxième fois que je fais ce rêve

1.82K vues
0 commentaire

Tout commence lorsque je suis sur un cheval (l´équitation est ma plus grande passion), on galope à toute vitesse, puis on saute un obstacle qui est en fait une barrière en métal. J´ouvre une petite porte jaune en bois et on se retrouve sur la plage. Ensuite on rentre dans un magasin plutôt chique, je crois que c´est Hermès d´ailleurs (une des mes marques préférées). En rentrant dans le magasin je remarque que je suis sur une selle américaine (je déteste la monte américaine), et que mon cheval est alezan avec les crins blancs, un peu comme un Halfinger (pas ma race préférée). Je discute avec le vendeur en lui demandant si leurs selles sont à vendre. Il me répond que oui et me donne un prix. (Je ne me rappelle plus du prix)
Je retourne sur la plage et là mon cheval est gris, toujours un peu gros, mais il est devenu gris. Il n´arrête pas de tirer sur les reines, et j´arrive à le remettre en place parfois mais il continu de plus belle à tirer. Les gens me regardent, on ne voit pas souvent des gens se promener à cheval sur la plage.
Puis tout à coup je descends et là je me retrouve entrain de faire un business, mais je ne sais pas vraiment ce que c´est. On est plusieurs, surtout des enfants, certains sont dans mon école. (Et ceux qui sont dans mon école dans la vraie vie je ne leur parle pas). Bref on met le camion rouge devant la porte rouge et lorsqu´on l´ouvre d´autres personnes attendent pour prendre les boîtes. Aucune idée de ce qu´il y a dans les boîtes. Mais je me dis que si on le fait en cachette et rapidement c´est que c´est illégal. Mais dans cette histoire je ne sais pas qui sont les bons et les mauvais.
On ferme la porte rouge, enfin on essaye mais elle ne se ferme pas. Je dis "c´est bon je garde la porte". Mais ne voulant pas se fermer je prend peur et je cours vers les autres. On se dépêche tous dans un ascenseur.
Soudainement je me retrouve avec plein d´autres enfants dans un énorme appartement. En tout nous devions être une quinzaine. Et c´est dans cet apartement qu´on devait se cacher des "méchants".
(Jusqu´ici ce rêve je me rappelle l´avoir déjà fait, le décor de la ville, ça fait un peu sud de la france, le cheval, le magasin, les boîtes en secret. La situation n´était pas exactement la même mais c´était la même histoire) Mais quelque chose de nouveau s´ajoute à mon rêve :
Dans l´appartement j´apprend que ma grand-mère paternelle est morte (j´ai énormément d´affection pour mes deux grands-mères). Je ne pleure pas tout de suite. Puis commence à venir les larmes. Mais pas beaucoup, enfait j´ai énormément de mal à pleurer et à respirer. Pourtant j´ai envi de fondre en larme. Je sens la boule dans ma gorge. C´est très désagréable. Mais personnes n´a l´air de s´en soucier, et ça devient un peu vexant. Mais je suis trop triste pour trop m´en préoccuper. Je sors de cette grande chambre et je m´assois sur une table près de la fenêtre et j´observe tout en "pleurant" ou du moins en essayant. Puis cet homme arrive, c´est avec lui qu´on fait du business. Et lorsqu´il vient je vois en bas un camion avec des chercheurs et un homme habillé tout en noir avec une capuche, un peu comme les monstres dans Harry Potter. Je signal le garçon et on se baisse pour éviter d´être vu à la fenêtre. Et ça en fini là.
Merci pour votre temps, et excusez-moi pour les fautes d´orthographes.
P.S: Je me demande si la selle américaine ne représente pas mon déménagement à New York, enfin ça fait 8 ans déjà que j´ai déménagé. Mais bon…
Astrid M

Merci pour votre réponse.
J´ai dû mal m´exprimer pour le déménagement. J´ai déménagé il y a 8 ans aux Etats-Unis et j´y suis encore. Mais bon, vous avez raison ça n´a sûrement rien avoir.

Chère Astrid M,
non la selle américaine n´a rien à voir avec un voyage d´il y a …. huit ans…
Remarquez-vous que, dans ces rêves, la passion doit s´estomper: le cheval blanc (donc pur au départ), devient gris? Et il est moins "maniable" au fil du temps…? Et votre grand-mère, pour qui vous avez tant daffection, qui part… Et cette sensation de ne pas être soutenue par le public alors que vous n´êtes pas bien? Et cela soit avec le cheval (sur la plage), soit avec votre grand-mère (dans la salle, alors que vous cherchez à pleurer sur vous même plus que sur ce ou ceux que vous aimer)… Par contre, il y a toujours un business qui revient lancinant… un business que vous n´aimez pas trop d´ailleurs, qui n´attire pas votre attention du reste car vous ne savez pas de quoi il s´agit, ni combien vous y gagner…. mais business qui est bien tenace… En d´autres termes, ce rêve dit: il ne faut pas combattre la passion, mais il faut se mettre à un ouvrage, peut-être peu enthousiasmant, mais nécessaire…
Bien amicalement,
Alain.