Aujourd'hui le

La société, qui me passe… Comme une station de métro.

316 views

Bonsoir,

[ITALIC][COLOR=blue][SIZE=1]Voici le dernier rêve que j´ai fait.[/SIZE][/COLOR][/ITALIC]

J´arrivai sur le quai d´une station de métro. Je sortais du wagon d´un métropolitain. Là, des élèves. Du bruit. Beaucoup de bruit. Je ne connais personne. Tiens, voilà M. Je vais vers lui. Je lui raconte une farce. C´est à peine s´il rit, et le voilà parti vers les autres. Je remarque une longue table. Tout autour, il y a les élèves. Ils échangent, communiquent. Moi, je reste à l´écart, ne me sentant concernée par eux. M., je ne le vois plus. Il s´est fondu dans la masse.
Grisée, je tourne la tête. La sorte. Blanche, rayonnante. Puis vienne les talons. Je me dirige vers la sortie, qui m´expulse à bras ouverts.
Mais avant ça, je croise Monsieur B. Tiens… Il me dit que A. lui avait effectivement raconté que lors de mes interventions en classe, je n´étais pas prise en compte par les autres, bien que mes remarques soient pertinentes… C´était vrai, A. lui avait raconté…

Bref. Au moment de lui tourner les talons, et d´aller vers la sortie, mon rêve s´est achevé.

A vrai dire, j´arrive à l´interpréter moi-même. J´ai seulement besoin de votre aide pour UN détail…

☞ M.
[UNDERLINE]Qui est-il ?[/UNDERLINE] : C´est un garçon que j´ai rencontré dans un lycée. Nous nous sommes vu qu´une seule fois, mais étrangement, vu la façon dont je me souviens de lui, j´ai l´impression que c´est un ami de longue date, ou un bon vieux compère. Avouons tout de même que lorsque nous avons tous les deux discuté après notre séance de ping-pong, j´ai été frappée de constater le nombre de points communs que nous avions… Juste Ciel ! [couteau]

Ici, dans mon rêve, il joue le rôle d´un soi-disant ami qui brusquement, se tourne vers les [ITALIC]autres[/ITALIC]. Il me laisse "seule", et ne reviens pas : "je ne le vois plus" ; "Il s´est fondu dans la masse".
[BOLD]Il apparaît donc comme un traître.[/BOLD]

…Et c´est bien cela que je ne comprends pas ! Pourquoi mon subconscient a-t-il choisit de prendre M. comme l´ami qui me ressemblait, mais qui, finalement, part se fondre parmi la masse ?
Ce scénario ne colle pas !
• Premièrement, nous nous sommes rencontrés dans un cadre qui n´était pas favorable à échanger avec les [ITALIC]autres[/ITALIC] étant donné que nous ne les connaissions pas.
• Deuxièmement il ne m´a en aucun cas trahi ou du fait quelque chose de mal… (Il n´a pas eu le temps !) [icon_biggrin]
• Troisièmement… Il m´avais dit haïr la société ! Et cela n´était, je pense, pas des paroles en l´air. Je sentais qu´à ce moment-là, son esprit correspondait tout à fait au mien… On s´épousait ! Ainsi, il n´y a AUCUNE raison qu´il aille se [UNDERLINE]fondre[/UNDERLINE] parmi eux (les élèves, qui représentent les autres, ou plus généralement, la société, ou même encore, le monde) !

En réfléchissant, je pense que [BOLD]mon cerveau part me coller l´image de M. n´importe où [/BOLD]simplement pour se débarrasser de lui ; il a fait la même chose dans un autre rêve, ayant pris M. pour l´image du Sauveur [BOLD]alors qu´il aurait tout à fait pu prendre quelqu´un d´autre…[/BOLD]

[BOLD]Mais d´un autre côté, cela signifierait-il que M. soit passé à autre chose et qu´il m´ai oubliée ?[/BOLD]
En effet, c´est "à peine s´il rit" à ma vanne que "le voilà parti" ; [BOLD]il exprime donc une certaine lassitude.[/BOLD]

Ça me frustrerai si c´est le cas alors ! Oh, mais pourquoi ais-je dit cela… [sourire] …

Pitié ne me sortez pas que je suis en train de tomber amoureuse. Si c´est le cas, un simple grand sourire me suffira. [grrr]

Bonne soirée,
L.P.