Aujourd'hui le

Laie et marcassins, est-ce un rêve positif?

356 views

Bonjour,

J’aimerais de l’aide pour l’interprétation de ce rêve :

J’étais en ski de fonds, seule, (je pratique ce sport régulièrement, ce sont des moments précieux pour moi) et dans ma randonnée, j’ai rencontré une portée de marcassins. Je me suis dit que la mère était sûrement très proche, et qu’elle serait protectrice et agressive. Je l’ai aperçue brièvement puis j’ai hésité entre l’affronter ou m’enfuir. Comme je sais que ces animaux peuvent être agressifs, et qu’elle est plus forte que moi, j’ai choisi de m’enfuir. J’ai skié tellement fort, j’allais très vite, je trouvais ça étonnant et amusant d’aller aussi vite avec mes skis! Puis j’ai rencontré une autre portée de marcassins et j’ai continué à skier très fort! Je suis arrivée dans un stationnement, il y avait mon auto. J’étais heureuse de ne pas m’être fait attaquée, soulagée d’être à mon auto et fière d’avoir si bien skié.

Je me demande comment interpréter ce rêve. Quel danger la maman sanglier représente t’elle? Est-ce que la fuite est un bon présage? J’ai un peu honte d’avoir eut peur…

Merci!

a répondu

Bonjour

Oui prenez le temps pour le prise de conscience éventuelle.
je reste à votre disposition

cordialement

a répondu

Ha bon? Je dois être dans le déni…
Je réfléchie à tout ça. Merci beaucoup!

a répondu

vous fuyez ce que vous jugez comme étant mal !

a répondu

Qu’est-ce que je fuyais? L’instinct protecteur de la maman cochonne qui aurait pu me faire du mal. J’arrive pas à bien saisir, je vais réfléchir là-dessus.

Pour ce qui est du blanc, effectivement, un autre bout de rêve, juste avant la rencontre des sangliers, j’étais dans un endroit public, un genre d’Info touristique. Tout était blanc à l’intérieur. Et dehors aussi, c’était l’hiver. Il y avait une grande vallée blanche, jolie, mais que je connaissais pour y être allée déjà, et je me disais que je ne voulais pas retourner là, la côte à descendre était longue, je n’aurais pas été capable d’en revenir…. J’avais aussi un sarrau blanc dans les mains, que je refusais de porter.

Je continu à réfléchir à ce que je refuse de voir, peut-être me faudra t’il rêver encore!

Merci!

a répondu

Re

La fuite est typiquement le fait de refuser de voir les choses en face.
Il faut donc bien analyser ce qui fait fuir pour pouvoir l’accepter en conscience . ici dans votre rêve, la « cochonne » !
Ce que vous m’écrivez semble correspondre à la stratégie du rêve qui serait que vous viviez enfin avec votre corps physique .
Ce que je comprends un peu moins bien c’est l’aspect « mère » en vous .
que vient-il mettre en évidence ?
ma mère c’et celle qui donne de l’amour . la mère cochonne serait donc celle qui aime sa vie instinctive ?
Votre avis là dessus s’il vous plait.

Notez aussi que le rêve vous place dans la neige . donc dans un contexte froid d’ambiance extérieure (familial peut-être) , et où le blanc serait partout.
Le blanc c’est la couleur de la perfection, de l’idéal , du bien .
Auriez-vous en vous, en ce moment, ce désir d’être bien, de rester dans un idéal et dans la perfection , lorsque vous fuyez la « cochonne » ?

amicalement

a répondu

Bonjour Baptiste51,

Comme c’est intéressant d’avoir un regard extérieur! Ça m’éclaire beaucoup, merci à vous.

Je suis en couple depuis plus de 20 ans avec un homme que j’ai aimé passionnément, et que j’aime encore beaucoup. Même si depuis plusieurs années il est impuissant. Cet homme est plus vieux que moi.  »Il pourrait être mon père ».

Je suis amoureuse d’un autre homme depuis quelques mois. Il ressemble à mon mari. Cet homme est plus jeune que moi.  »Je pourrais être sa mère ».
Je ne sais pas si c’est réciproque. Parfois je pense que oui. C’est un collègue de travail.

Donc, ce que j’en comprend, c’est que la laie, (la cochonne en moi, j’aime bien!) et ses petits pourraient représenter la peur de notre différence d’âge, moi étant plus âgée. C’est pour ça que je ski, pour vieillir et ramollir moins vite….

Les deuxièmes marcassins, (je n’ai pas vu la mère) pourraient représenter la différence d’âge de mon conjoint et moi, qui ne m’a jamais dérangé, à part le fait qu’il soit maintenant indifférent à la sexualité.

Dans ma fuite, je ne sais même pas si j’étais poursuivie par la laie. Je me suis sauvée quand j’ai aperçue du coin de l’oeil la maman. J’ai juste eut peur.

Est-ce que ça voudrait dire que je devrais arrêter d’avoir peur? Mais ça me mettrait en même temps dans une position très vulnérable…

Je n’arrive pas encore à bien saisir ce que représente la fuite, parce que si l’occasion se présenterait de passer des bons moments avec cet homme, je serait loin de prendre la fuite! Je ne ressent pas de culpabilité d’avoir éventuellement un amant, au contraire.

Merci pour la réflexion que vous m’aider à faire!

a répondu

Bonjour Savoyane,

Le ski de fond serait un façon d’avancer en ce moment dans un cadre extérieur froid et sans chaleur .
A quoi cela vous ferait-il penser en ce moment dans votre vie quotidienne ?

Vous fuyez la maman sanglier .Les deux !
Vous chercheriez donc , peut-être, à échapper à l’aspect instinctif de cet animal , que l’on pourrait aussi appeler « la cochonne » ! La « cochonne » en vous ! ?

Mais c’est bien la vision de ses enfants qui vous font fuir en réalité .
Y aurait-il en vous une façon de fuir les besoins de votre corps (sexualité?) , en y assimilant la nécessaire protection de vos enfants?
« c’est plus fort que vous  » dites-vous dans le rêve
A quoi cela vous ferait-il penser en ce moment ?

cordialement

a répondu