Aujourd'hui le vendredi 10 juillet 2020, 191eme jour de l'année

Le rêve de mon enfance.

125 views

Bonjour !
Je me posais une question sur un rêve que je n’ai plus fait depuis très longtemps… mais il hantait toutes les nuits de mon enfance. Il n’y avait pas de fantôme, mais il était terrifiant pour la petite fille que j’étais. Je crois que c’était le (ou l’un des) premier rêve que j’ai dû faire. Même si on en est assez loin de savoir ce qui se passait à ce moment-là, j’ai quand même la curiosité de vouloir comprendre, parce qu’il m’est apparu de nombreuses fois, de nombreuses années, et c’était toujours le même.

Voilà de quoi je rêvais :
Je tombais, tombais, tombais… sans fin. Je tombais dans le noir le plus complet à travers une série de tonneaux en bois. J’avais peur, je battais des mains et des jambes et parfois j’arrivais à prendre appui sur les parois d’un tonneau et m’arrêter. Mais la loi de gravitation me faisait inévitablement perdre ma prise, me faire glisser, et je retombais…
À un moment, je m’arrête « à un étage » (un peu comme si au final, j’avais pris l’ascenseur) et je sors du tonneau par un trou à ma gauche en forme de porte. Je suis dehors dans un jardin et je vois ma mère qui me fait de grands signes. Je la rejoins à une petite table de jardin blanche et m’assois en face d’elle ; on prend le thé et on discute ; j’essaie de lui raconter ce qu’il vient de se passer, mais pour une raison ou pour une autre le sujet ne vient pas (soit je n’arrive pas à le dire, soit je veux oublier, soit je suis interrompue). On passe un bon moment et je ne veux pas que ça se termine ; je me sens bien et en sécurité.
Mais je me refais aspirer, retourne dans les tonneaux en pleurant et en tendant les mains pour que ma mère me retienne, mais elle ne fait rien, et je tombe encore.
Ce rêve n’a pas de fin.
Parfois il conclut en me faisait me retrouver dans la cour de l’école en train de me battre contre de grosses araignées ou des plantes géantes, toutes hostiles.

Je dis que c’est un rêve, mais je le ressentais comme un cauchemar. J’en avais vraiment peur.
Étant donné sa redondance, je me dis que c’est peut-être intéressant de le comprendre, même longtemps après. Peut-être détient-il une clef qui me serait utile?

Merci à vous!

Answered question

Trop d’imagination, c’est très probable, oui! C’est ce que je sous-entendais.

Ce n’est pas un rêve que j’ai fait récemment; il hantait mon enfance.
Mais on pourrait dire que les situations se ressemblent entre avant et maintenant. Je suis toujours peu incarnée dans ma vie réelle. Je n’arrive jamais au bout de mes objectifs parce que je laisse toujours tout tomber, ayant perdu ma motivation en cours de route, et aussi parce que je suis trop perfectionniste. C’est le cas aujourd’hui: j’ai du travail de préparation pour mon travail, que j’ai fait maintenant, alors que d’autres objectifs du travail que j’avais depuis novembre sont toujours en stand-by. Et pendant ce temps, je continue de rêver à mieux.

Un tonneau, c’est un grand récipient en bois circulaire, qui garde de la nourriture ou des boissons -vin, poisson, etc…

Oui, on parlait d’activités inutiles, quand il s’agit de « s’échapper » de ses objectifs par le jeu, la rêverie…

Le centre, un équilibre, on pourrait dire.

Answered question
Vous affichez 1 des 4 réponses, cliquez ici pour afficher toutes les réponses.