Aujourd'hui le Sunday 17 October 2021, 289eme jour de l'année

L’Ouragan sur ses sabots et sa pupille morte.

13.70K views

Bonsoir!
Pour faire court, un petit coup de pouce pour deux rêves récents m’aideraient grandement!

RÊVE 1
Invitée à une soirée chez des amis à mon compagnon (pour de plus amples connaissances) et avec lui, un cheval gris pommelé arrive trottinant. ‘Mais c’est Ouragan!’ je m’écrie. Je décide de bonne foi de le reconduire au club, là où il devrait être. Là-bas, tout est vide: pas de chevaux, pas âme qui vive, tout détruit, tout sinistre. Je pose des questions à voix haute à l’adresse du cheval, pour me rassurer. Je devrais laisser le cheval à sa place mais tout me gêne ici. Je pars avec lui. Une course-poursuite soudaine avec Pascal, le moniteur du club avec son air méphistophélique constant, et son chien boxer. Une longue course à travers champs, moi sur le dos d’Ouragan, peinant à accrocher sa crinière et ne pas être éjectée de son dos.

RÊVE 2
Assise sur mon lit, mon frère au sol, nous rions fort. Par inadvertance, je lui donne un coup de talon dans l’oeil. Il hurle de douleur, se cache les deux yeux avec ses mains et se balance comme pour se bercer. Je découvre au sol une tige dont le bout est marqué d’un point noir. Sa pupille! Je suis horrifiée, mal. Le décor n’existe pas; est sorte de halo noir.

Encore une fois, certains sens m’échappent. Si on pouvait éclairer ma petite lanterne! Merci beaucoup!

1 2 3 5 6

Pardon pour la longueur du texte!

J’ai été lancée dans mon récit.
Je suis vraiment intéressée par ça, ce soir!

C’était plutôt le genre de folie qui nous prend lorsqu’on est souvent seul. Cet homme avait un petit chien, il me semble. Il lui parlait, bien sûr, et se parlait à lui-même en se dialoguant ses gestes et pensées.
J’aurais dû noter ce qu’il disait, je m’en souvenais pourtant il y a quelques jours, mais je crois qu’il parlait, pendant qu’il tenait son journal, de quelques choses comme ‘société de merde’, ‘tous cons’, ‘je les aime pas’. Enfin, quelque chose qu’il haïssait.

J’avoue me surprendre moi-même à déblatérer ma vie pour ma propre personne, et des fois, j’aimerais bien m’en débarrasser. C’est presque gênant.

‘Il lui reste donc ce qu’il a à gauche, c’est-à-dire les ressentis de son corps, ses émotions, ses intuitions.’
-> C’est donc un homme en entière introspection. Et son attitude effraie, ce qui le rend encore plus seul.

Ce dynamisme de vie instinctive, je la ressens bien dans la réalité. Je me sens pas mal émotive ces derniers temps; que j’en sais presque plus où donner de la tête!

La veille de ce rêve… C’était fin mars, ça c’est sûr… si c’est bien le jour auquel je pense, j’ai passé la soirée à fêter l’anniversaire de mon compagnon. Et j’ai dû rentrer chez moi… troublée -bien que ce ne soit pas négatif.

Quant aux tics: il fronçait les sourcils en marmonnant des insultes sur son journal. Mais je parlais plutôt de tics gestuels. Je ne peux pas vraiment le décrire alors je vais donner un exemple: quand vous êtes heureux d’avoir reçu une augmentation dans votre travail, vous souriez, vous pouvez vous mettre à danser 5s et faire des gestes de victoire dans le vide. Vous TRADUISEZ vos pensées en gestes. Le genre de choses extrêmement bizarre si vous êtes seul et que l’on vous regarde… Vous voyez?

Pour les termes folie/jolie, j’ai eu cette idée d’un coup. Mais je vais y réfléchir un peu plus. Je vous renverrai un post après là-dessus!

J’ai répondu d’un ton sincère et souriant à son compliment, et c’est là qu’il m’a suivie, tel un psychopathe avec des envies sinistres. Je me suis réfugiée dans un magasin qui fermait tard, sous l’œil d’une quarantenaire bienveillante, et tandis qu’il se débattait d’un homme pour m’attraper moi, je lui ai tiré dessus.

Mais j’ai fait le rêve deux fois de suite.
Un peu comme si j’avais deux possibilités, deux choix.
(Voire plus.)

La deuxième fois, je suis passée par le jardin du voisin d’en face -alors que lui dialoguait avec sa folie sur le perron de sa maisonnette. Il ne m’a jamais vue. J’ai volé une voiture sur le parking du magasin pour avoir fait un accident dans le village voisin, puis j’ai continué désespérément à pied, dans le froid, sur la route. À un rond-point, j’ai cherché refuge en prenant la route vers un château où un couple riche y résidait. J’avais peur et il y avait beaucoup de grandes portes et je ne savais laquelle était l’entrée. Mon rêve s’est terminé lorsque j’ai trouvé un interrupteur.

lily,

Un homme fou se définit comme « ayant perdu la raison » , ce qu’il a de rationnel, donc ce qui est à droite.
Il lui reste donc ce qu’il a à gauche, c’est à dire les ressentis de son corps, ses émotions, ses intuitions .
Il s’agirait donc dans ce rêve de montrer votre façon de vous affirmer avec vos ressentis , vos intuitions , vos émotions…, bref dans votre vie instinctive.
et sans doute est-il question d’une situation vécue la veille de ce rêve ….
Ce dynamisme qui parle seul, que dit-il? avez vous le souvenir d’avoir parlé toute seule, peu avant ce rêve?
quant aux tic- ils sont par définition un mouvement désordonné de la face ? s’agit-il de tics de la face dans ce rêve? comment sont ces tics?
C’était beau d’inverser le f et le J . bel exercice d’observation , mais je ne sais pas comment exploiter cela de façon cohérente. aidez-moi .

Bonjour Baptiste!

Wow. J’aurais moi-même eu du mal à trouver cette interprétation. Comme quoi, il faut cultiver sa mémoire!

Je me souviens juste que l’homme avais des cheveux gris dégarnis un peu comme un moine; il faisait nuit noire.
Et puis, la folie, si on retourne le f, ça donne ‘jolie’, le compliment qu’il m’a dit.
Et je sais que l’homme est l’expression extérieure.
C’est un homme ‘pas normal’, dans le sens qu’il a des comportements étranges qui ne sont peut-être pas cohérents et qui ne ressemblent pas aux attitudes de ses congénères.

j’ai oublié de vous dire bien sûr, par rapport à l’exemple que je viens de vous donner , que j’étais sur un lit dans une chambre , … pour ce rêve , relation avec l’inconscient.
cordialement

bonjour lily

Vous sentez bien à présent l’importance du lien avec la vie quotidienne . les rêves n’ont pas fini de nous surprendre croyez moi .
Je me suis vu récemment (en rêve bien entendu) en train d’éviscérer une jeune femme Africaine qui était morte…. J’avais lu la veille un document à propos des rêves ou il était question d’une femme noire .
Eh bien le rêve a repris l’affaire . le raisonnement est de dire :
lire un document = jeune femme africaine . donc lire un document = eviscerer = vider l’inconscient de sa substance puisque l’inconscient est dans le ventre . en clair , ne pas lire pour interpréter les rêves .
Ceci pour vous donner un exemple . et je me plie à ce que veut l’inconscient .
quelle est la caractéristique d’un homme fou ? comment est-il? .
je vous souhaite une bonne journée

Alors, c’est ce que l’inconscient répète que je tends à remettre au lendemain. Ou en tout cas, je suis mal ses conseils, sans volonté de le faire.

Je vous avoue que je ne sais pas moi-même! Encore faut-il que j’y repense, alors je le saurais, ce que veut dire cette colère.

J’ai d’ailleurs récemment fait un autre rêve, et avec ces interprétations, j’ai l’impression de revenir aux mêmes conclusions! Un homme fou, parlant seul, avec des tics gestuels étranges; ça rejoint l’imbécile heureux qu’est le rêve. Bon, par contre, il a voulu me tuer/violer après m’avoir complimenté sur mon apparence. -Gentil inconscient. Mais étant donné que j’eu fini par le tuer moi-même, ça reviendrait donc au même? La même conclusion que le rêve que nous venons de terminer?

Lily ,

je n’ai pas dit que ce n’était pas négatif . il n’y a qu’à voir votre frère hurler de douleur pour le comprendre . mais vous ne l’avez pas fait exprès et sans doute ne vous êtes vous pas rendue compté de la portée .
Vous voyez juste quand vous dites que vous êtes à l’écoute de votre inconscient . cela correspond bien à la position assise sur le lit .
Ensuite il y a ce que l’inconscient vous dit et ce que vous mettez en application dans votre vie quotidienne .
je voudrais vous donner un exemple auquel je pense .
Dans l’affaire du crasch de l’avion Germanwings , le co pilote semble avoir prévenu sa compagnie de son état dépressif .
Peut-être y a-t-il quelqu’un (un médecin par exemple ) qui mesurait bien les conséquences à long terme de cette situation mais qui n’a pas voulu aller au bout et empêcher définitivement ce co pilote de voler . c’est un peu cela ce que dit l’inconscient . il faut aussi accepter de regarder ce que l’on juge « mal  »
Sans doute y aurait-t-il bien des situations que l’on pourrait analyser ainsi .
J’aime bien le mot colère ou impatience que vous prononcez . cela correspond bien au talon. on écrase aussi avec le talon .
le talon est dur . Dans votre façon d’avancer vous écrasez durement la façon de voir les choses de l’inconscient , comme dans un mouvement de colère ou d’impatience.
Je ne sais pas ce que cela veut dire concrètement . ça s’est passé la veille du rêve certainement .
à vous lire .cordialement

Vous êtes donc en train de me dire qu’au contraire ce n’est pas un geste négatif -endommager le système de la vue- mais plutôt comme deux forces qui se rencontrent?

Peut-être peut-on parler des deux: que j’avance avec les conseils de mon inconscient, mais que la vue n’est pas complète à cause du bout qui manque?

Je ne me souviens vraiment plus de ce qu’il s’était passé la veille de ces rêves… Mais je me penche beaucoup plus que d’habitude sur les secrets de mon inconscient pour m’améliorer et en tirer d’autres bénéfices à ma vie.
Mais sûrement que j’attends que tous mes obstacles soient résolus par cet inconscient, et donc que j’en attends trop de lui.
-> Et ça rejoint le manque de gniac que j’ai, que me disait le rêve précédent.

Frapper du talon: quand on en a marre, la colère; je sens quelque chose de négatif.

la réponse venant de votre vie quotidienne devrait également être liée au premier rêve .
Ces deux rêves , s’ils se sont succedés dans la même nuit, ont sans doute un lien l’un avec l’autre .

1 2 3 5 6