Aujourd'hui le Monday 27 May 2024, 147eme jour de l'année

Meutre et pleurs

705 vues
0 commentaire

Je me retrouvais avec ma copine dans une rue de la ville où je vis. Tout se passais bien, j´étais heureux si on veut.
Puis je vois une sorte de camion avec une lumière sur le dessus. Il me trouble mais je mets ça sur le compte d´une paranoïa passagère. Nous rencontrons un de ses ex copains avec qui j´ai entrenu une relation de copinage il ya 6 mois. ( ce mec là est un parasite, il pourrait être comparé au coucou, qui vole le nid des autres oiseaux. Je ne l´aime pas. Elle n´en a pas grand chose à faire dans l´absolu. Il la regarde et je sais qu´il lui fait des signes. Je m´en moque, j´ai confiance en elle. Il détourne la tête et me fait un un regard de chien bâtu, impossible de le supporter pour moi, mais je me contiens, il ne sert à rien de s´ennerver pour si peu.
Elipse temporelle. Je me retrouve dans ma chambre avec une fille qui dit être ma vraie copine, elle me raconte alors une histoire à dormir debout. Elle serait ma vraie copine et celle que je crois être la vraie serait en fait une fille lui ayant volé son identité. Cette dernière entretiendrait toujours une relation avec son ex. Je ne peux le croire, je ne doute même pas.
Elipse temporelle encore. Je me retrouve dans la même rue qu´au début, mais seul. Je revoie ce camion qui se révèle être une maison ambulante. Je vois l´ex de ma copine en sortir. Je vais à sa rencontre pour lui demander de partir, et avant tout pour avoir des explications. Je suis énnervé. Je rentre donc dans sa maison ambulante et commence à discuter avec lui. Comme à son habitue il est très confus et ne semble pas trop savoir de quoi il parle, changeant d´avis en permanence. Ca commence vraiment à me faire monter en pression. Je lui demande juste de m´expliquer ce qu´il fait ici. Il continue son discours insensé. Je m´ennerver encore un peu plus. Ne voyant qu´il ne peut me tromper, il veut en venir au mains. Je ne suis pas disposé à me battre. Il continue puis je finis par lui asséner un coup violent sur le nez. Son visage ruisselle de sang et je continue à frapper, je le mets à terre et frappe enncore et encore… Jusqu´à ce qu´il soit mort, le crane fracassé.
Elipse temporelle encore. Je me retrouve dans mon salon. Je vois le buste du défunt. Et ma copine qui pleure à côté. Il se trouve qu´il n´est pas mort et lui raconte des mensonges sur moi. Elle ne peut que le croire aux vues de ce que je lui ai fait. Je m´en veux terriblement. Mais je ne le montre pas. Il me regarde et me sourie, il m´a batu car son mode de fonctionnement n´est pas le mien. Il se met à faire semblant de pleurer. J´ai envie de vomir.
Il se mets le feu… Il profite de sa souffrance alors que moi j´essaie de l´éviter. Il meurt lentement de sa propre main.
Ma copine est inconsolable. Elle ne m´en veut même pas, elle est juste triste, et ne semble pas pouvoir se relever. Je tiens le coup, je me dois de tenir.
Je m´en vais et une fois seul, je me mets à pleurer.
Je me réveille.
Si vous pouviez m´aider à trouver une signification, ce serait gentil. Merci d´avance.