Aujourd'hui le 20 mai, nous fêtons les Bernardin.

Pourchassé par une épée, puis maîtrise de celle-ci

99 vues
0 Commentaire

Bonjour

J’avais déjà posté à propos d’un rêve contenant une épée il y a quelques mois (Gravir une colline verte au galop, épée à la main, hésitation et changement d’état d’esprit soudain ?). Je viens d’en faire un autre cette nuit. ça n’a peut-être pas grand chose à voir avec le précédent mais c’est la deuxième fois que je me souviens d’un rêve avec une épée donc votre avis m’intrigue.

Voici comment le rêve s’est déroulé :

J’étais pourchassé par une épée, glissant pointe tournée vers moi et parfois tournoyant sur le sol.
Elle est plus rapide que moi, et je l’évite donc toujours de justesse, en l’attendant au coin d’un mur où elle vient se cogner alors que je me retire vivement derrière, comme un torero chargé par un taureau.
A un moment, les pensées de quelqu’un (masculin, probablement mon moniteur de box dans la réalité) qui semble connaitre la fonction de cette épée me viennent à l’esprit. « Ceux qui manient cette épée doivent être lent « et avoir eu de la chance au cour de leur vie », quelque chose comme ça (je ne suis pas sûr pour le deuxième élément de la phrase).

Soudain, je réalise que cette phrase me correspond, que cette personne qui est « lent et qui a de la chance plusieurs fois dans sa vie » c’est moi, et je décide donc de laisser l’épée s’approcher de moi à terrain découvert, je saute au dernier moment pour qu’elle suive mon mouvement, elle s’élève, et je la saisis dans ma main à ce moment précis.
Dans une pièce non loin de là où je pénètre en tenant l’épée par le manche avec les deux mains, je rapporte alors à quelqu’un la raison pour laquelle je suis le manipulateur de cette épée, en précisant les traits du possesseur de l’épée. J’y apporte une nuance : « mais (être lent et chanceux) ça rend plus réel », comme si nous parlions d’un rôle dans une fiction.
Une femme (pas forcément mais peut-être ma mère dans la vie réelle) à qui je semblais m’adresser s’exclame alors avec un léger amusement : « mais c’est bien un peu de rose aussi », en sous-entendant qu’un peu de fiction ne faisait de mal à personne. C’est en tout cas comme ça que je l’ai compris dans le rêve.
Le rêve s’estompe ensuite peu à peu jusqu’à mon réveil.

Je n’ai pas éprouvé de peur ou d’émotions fortes à aucun moment dans ce rêve qui semblait en fait assez positif. L’épée était nue, sans fourreau, je la tenais des deux mains dans la pièce, la pointe légèrement tournée vers un coin supérieur gauche.

Qu’en pensez vous ?

a répondu

Bonjour Theob

La fuite en avant pour échapper montre ce que vous ne voulez pas voir ou prendre en compte.
Hypothèse , une épée est un objet tranchant. manqueriez vous de tranchant, de discernement, dans votre vie quotidienne en ce moment?
C’est quoi une épée? A quoi ça sert?
Comment est cette épée ?
Aurait-elle un nom?

Et quelle serait votre préoccupation majeure en ce moment?
Que s’est-il passé de particulier la veille de votre rêve?

Bien cordialement

a répondu