Aujourd'hui le 23 juin, nous fêtons les Audrey.

Rêve d’animaux morts

118 views
0 Commentaire

Bonjour avant hier soir j’ai fait un rêve qui m’intrigue assez. Je vous le partage en espérant obtenir de l’aide pour le comprendre. Je n’ai pas rêvé chez moi, c’était en fin de soirée, chez un ami.

Je suis avec mes amis Charles et Théo dans la maison familiale de Charles. Enfait le salon de Charles ressemble à notre lieu de dodo de vieille de soirée.
On dors donc et on se réveille, et c’est comme si qu’autour de nous il y avait un réfrigérateur géant seulement destiné à congeler de la viande crue. Nous n’avions pas du tout froid, mais on voyait un canard déplumé prêt a être cuisiné, de même pour des steaks et côtes de porc. Il y avait aussi une sorte de chien un peu de style cartoon vivant qui se tenait debout et dont on pouvait voir tout son intérieur, sans poils, on voyais ses os, du sang et a l’intérieur de lui de la viande crue. Il parlait, il semblait garder/gérer le réfrigérateur. Il me semble que Charles partait cuisiner et que je voulais le joindre, mais je ne me souviens plus à partir de cette partie.
Je me rappelle surtout de la fin du rêve où je caressais et m’amusais avec des animaux. Toujours dans une maison sensée être le domicile familial de mon ami, je vais vers une espèce de cage a animal, en chemin je caline un gros chat adulte gris aux longs poils. Ensuite dans la cage, je caresse un lézard, et un très jeune coq, il me semble peut être un 3 ème animal mais impossible de m’en souvenir.
Je me souviens que le jeune lézard était similaire a du papier, sa peau n’était pas rugueuse et était agreable au touché, d’une belle couleur bleu turquoise, mais il était extrêmement fin et avait l’air fragile, vraiment comme du papier. Le jeune coq blanc et rouge était aussi très doux et la aussi il semblait jeune et fragile. Les 2 animaux sont adorables, se laissent dorloter et s’endorment dans mes mains. Le lézard meurt je ne sais plus comment et le petit coq s’en va un peu devant moi (la continuité de la cage se faisait sous forme de couloir, puis devient une cuisine) et fait une crise, je le voix recracher son coeur. Je m’en vais afin de m’épargner la Vision du corps. En m’en allant plusieurs fois de suite il y a un espèce de beug dans la situation spatio temporelle, c’est comme si qu’il fallait que je franchisse les portes dans un certain ordre afin de pouvoir accéder a l’autre salon, sinon ça me ramenais a la porte de la cuisine offrant la vision du coeur et du corps au sol.
Après avoir retrouvé mon chemin, c’est l’heure de partir, je caresse le chat du début, lui aussi ne manque pas de faire une crise mais ne meurt pas. La mère de Charles me donne a manger pour la route je la remercie, mais j’oublie de lui dire au-revoir, de meme pour son père et sa soeur, qui je savais étaient la mais que je n’avais pas vu lors du départ.

Merci de m’avoir lu, j’espère que tout ces animaux morts n’ont pas mauvaise connotation.

a changé le statut à publiée