Aujourd'hui le

Rêve de mison, miroir, cannibalisme, etc.

203 views
0 Commentaire

Je suis dans une grande maison avec beaucoup de gens qui se considèrent comme une famille (mais ce n’est pas vraiment une famille). La maison a quelque chose de spécial pour moi, c’est la maison familiale, ancienne, que je connais depuis toujours, mais dans laquelle je n’ai jamais vécu. Je crois que j’ai rêvé de la même maison dans un autre rêve. Je me sens un peu etrangère aux autres, extérieure. Parmi eux, il y a un couple qui se retrouve, la femme pensait avoir perdu son mari mais il est revenu depuis peu (peut être que je m’identifie un peu à cette femme).
Au début du rêve je suis dans la chambre principale. Pendant que le couple dort dans un grand lit bleu qui vient d’être installé, je déplace un miroir qui était près du lit pour le mettre près de la porte, pensant que ce serait plus pratique. Je le fais rentrer dans des trous, mais une fois fixé je me rend compte je ne me vois pas, à la place il y a un gros trou comme si le miroir s’était transformé en cadre.
Je me demande si je l’ai mis à l’envers, quand soudain quelqu’un qui dormait par terre se réveille. Elle est arrivée en même temps que l’homme au début du rêve, j’ai l’impression qu’ils se sont sauvés d’une situation dangereuse et qu’ils sont désormais tout les deux en sécurité. En même temps, X (l’homme que j’aime dans la « réalité ») entre dans la pièce et se met naturellement près de moi.
La personne qui se lève est une femme noire aux cheveux courts qu’il me semble avoir déjà vu dans un autre reve. Nous nous reconnaissons et nous saluons comme des amies. X la salut aussi mais il ne la connait pas. Je me souviens que cette personne à quelque chose de particulier mais je ne sais plus quoi. Je regarde dans un sac en carton ou sont rassemblées ses affaires, comme pour essayer de me souvenir de ce détail. A la vue d’un éventail noir à plume, je me souviens: cette personne n’est pas une femme, elle n’a pas de sexe.
En quittant la pièce je le dis à X et nous rions comme des enfants (pas pour nous moquer, juste parce que c’est bizarre, absurde). Nous nous retrouvons dehors sur la terrasse, toute la « famille » est réunie autour d’une grande table. On nous demande ce que nous voulons manger, X répond une pizza et moi des frites. On me demande si je veux une carotte avec et j’accepte un peu à contrecoeur. On nous sert nos assiettes et nous mangeons l’un à cote de l’autre. Un homme me fait remarquer que mon plat est beau et je reste dubitative. La carotte est râpée, à cote des frites, je ne vois pas ce que mon plat a de si particulier. Face à nous, une femme à l’accent étranger demande à X s’il a bien reçu sa lettre et lui dit qu’elle a mit un peu de sang dessus, par inadvertance.
Tout à coup, je perçois une odeur forte, et je vois une femme (la matriarche) qui fait cuire quelque chose dans un grand barbecue. Alors qu’elle s’approche avec le plat, je réalise que c’est un cerveau. Je remarque alors qu’il y a aussi un coeur posé au centre de la table. La plupart des gens détourne le regard, sauf le milieu de la longue table qui semble constituer le noyau dur de la famille, les plus vieux et les plus importants, qui mangent le cerveau (cela me fait penser à ma grand mère qui mangeait de la cervelle de lapin). Je me tiens la tête comme pour ne pas sentir la douleur, et X me tient aussi la tête comme pour me rassurer. J’entend quelqu’un dire: « pauvre cerveau, il a beaucoup travaillé avant de se faire manger! » Je demande si ce sont des morceaux humains et on me répond qu’a priori, oui. Le cerveau semblait tantôt saignant tantôt grillé.
En réalité je ne trouvais pas cela horrible, j’étais seulement intriguée mais je ne voulais pas du tout y goûter. X et moi trouvions cela presque drôle.

Merci de votre aide, tout avis m’intéresse! (j’ai 21 ans)

a répondu

Un petit résumé si vous avez la flemme de tout lire ou que vous êtes perdu dans les détails:

Je suis dans une vieille maison de quelqu’un de ma famille, avec des gens qui ne sont pas une famille (je me sens extérieure à eux). Dans la chambre principale ou un nouveau couple dort, je déplace un miroir mais je ne vois pas mon reflet, il y a un gros trou à la place.
X me rejoint, une femme noire qui dormait par terre se réveille, elle n’a pas de sexe mais je suis la seule à le savoir.
X et moi allons manger sur la terrasse avec tout les autres, et alors que lui prend une pizza et moi des frites et une carotte, les plus vieux mangent un cerveau humain.

a répondu

Un petit résumé si vous avez la flemme de tout lire ou que vous êtes perdu dans les détails:

Je suis dans une vieille maison de quelqu’un de ma famille, avec des gens qui ne sont pas une famille (je me sens extérieure à eux). Dans la chambre principale ou un nouveau couple dort, je déplace un miroir mais je ne vois pas mon reflet, il y a un gros trou à la place.
X me rejoint, une femme noire qui dormait par terre se réveille, elle n’a pas de sexe mais je suis la seule à le savoir.
X et moi allons manger sur la terrasse avec tout les autres, et alors que lui prend une pizza et moi des frites et une carotte, les plus vieux mangent un cerveau humain.

a répondu