Aujourd'hui le

Rêve d’épidemie de « zombies » et réveil angoissé

420 views
0 Commentaire

Bonjour,

Aujourd’hui, je me suis réveillé aux alentours de 6H avec une angoisse dûe à un « cauchemar », ou plutôt un stress certain. Je me souviens assez rarement de mes rêves, et assez rarement aussi bien, donc ça m’interpelle. Au départ, je suis à la « troisième personne » et je me retrouve dans une espèce de petite salle médicale blanche (mais sans matériel, quasiment vide) avec deux lits avec deux personnes dessus, et il y a une expérience, ou quelque chose comme ça, parce que les deux hommes sont en train de perdre leur peau qui disparaît et laisse voir les muscles au fur et à mesure, j’ai le sentiment que l’expérience est un échec au vu de leur souffrance jusqu’à ce que je vois sous les lits leur colonne vertébrale qui commence à apparaître. A ce moment-là, je prends conscience que je suis « dans mon corps », et que c’est plus ou moins dégueulasse ce qu’il se passe, là. Je m’en vais donc normalement et je me retrouve dans un immense centre commercial avec un ou plusieurs étages, des escalators, des escaliers. Les deux hommes finissent par revenir un peu comme des « zombies », sauf qu’ils aspirent le potassium des gens (me demandez pas pourquoi ou comment). Les gens « aspirés » perdent du muscle sous leur peau etc, c’est pas joli, mais ils récupèrent leur muscle en aspirant d’autres personnes à leur tour je crois (Le potassium toujours, je le sais et ça me semble absolument logique dans mon rêve). S’est ensuivi un long moment de course-poursuite dans lequel je passe devant des vitrines en les regardant à peine, juste pour voir si il n’y a pas de danger, je me souviens aussi descendre un escalator et hésiter sauter par-dessus pour atteindre celui d’en face et échapper à mes poursuivants. Je m’en sors toujours, mais c’est épuisant et angoissant, jusqu’à ce que je me réveille. J’aimerais avoir une interprétation de ce rêve car le sentiment de stress qu’il m’a laissé au réveil et les souvenirs que j’en ai sont plus importants qu’habituels, j’ai pas envie de passer à côté de quelque chose.

Merci et bonne journée !