Aujourd'hui le Saturday 22 June 2024, 173eme jour de l'année

rêve intense

1.99K vues

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis nouvelle ici et je suis bien contente qu´il existe un forum sur les rêves.

Je suis une femme qui rêve beaucoup, souvent et je suis capable de contrôler certains de mes rêves. Mais pas la nuit passée… J´ai eu beau chercher sur internet la signification de ce rêve mais je ne trouve pas grand chose de cohérent.

Peut-être pouvez-vous m´aider…

Voici mon rêve:

Je devais partir, je ne sais plus trop pourquoi avec mon conjoint laissant ma fille de 11 ans seule dehors à nous attendre.
Je ne pouvais m´empêcher de penser qu´il fallait que je me dépêche car elle serait seule dehors.
De plus je lui avait demandé de venir nous rejoindre à un certain endroit et que si je n´y étais pas à l´heure convenue elle devait continuer de marcher en ligne droite.

Je suis arrivé avec mon conjoint chez mes parents.
Ils m´ont donné des meubles.
Mais je pensais toujours à ma fille et je commençais à être anxieuse car je voyais que le jour se couchais de plus en plus.
Je me suis un peu chicaner avec mes parents et mon conjoint parce qu´ils n´avaient pas vérifié si on pouvait transporter les meubles, on n´avait pas de camion.
J´étais vraiment en colère.

Alors je pris ma voiture.
Une belle voiture sport neuve rouge décapotable.
Alors je me suis dit que j´allais probablement arriver à temps pour ma fille.
Mais je trouvais que la voiture allait très vite malgré que j´appuyais à peine sur la pédale à gaz.
Je me sentais mal, mon coeur battait vite et je voyais le chemin défilé très vite.

J´ai réussis à ralentir et je contrôlais très bien.
Mon conjoint était assis à côté de moi, tranquille.

Sur l´autoroute il y avait du traffic et une grosse pente impossible à monter en voiture. Alors nous avons monter à pieds.

Toujours l´anxiété en pensant à ma fille qui était prise dehors.

Nous arrivâmes dans un endroit particulier qui était un genre de labyrinthe-jeu mais obligatoire pour pouvoir passer, une genre de vielle bâtisse où il fallait monter descendre les étages, passer par les portes etc, tout en étant surveillés par des femmes.
Je commençais à paniquer en passant à ma fille.
Je souhaitais qu´elle pense à retourner à la maison.
Rendu à un certain endroit dans le genre de labyrinthe j´ai demandé à une jeune fille de me passer un téléphone pour que je puisse appeler quelqu´un pour qu´il aille chercher ma fille.
Elle hésita car elle ne voulait pas que sa boss la voit faire.
Elle a finit par me le prêter.
Il était en mauvais état et caché derrière quelque chose.
Mais surtout il ne fonctionnait pas.

Je me sentais si mal que je me suis réveillé avec un mal de tête.

SVP aidez moi à comprendre ce rêve.

Merci beaucoup à l´avance. [sourire]

Merci à vous !

Bonne journée !

Bonjour,

Tout d´abord merci d´avoir pris le temps de me répondre.

Votre ´´analyse´´ de mon rêve est très cohérente. Tout cela me fait bien réfléchir.

C´est très difficile pour moi en ce moment alors je rêve beaucoup on dirait pour libérer mon stress.

Je comprends qu´il n´y a que moi qui puisse faire bouger les choses.

Merci et bonne journée. 🙂

Bonjour
1/ Au départ, les raisons de votre éloignement ne sont pas claires pour vous et puis il s’agissait d’aller chez vos parents (toujours accompagné de votre conjoint) pour ramener des meubles avec aucun véhicule pour les transporter. Vous vous rendez compte qu’il n y pas eu d’organisation ce qui revient à dire que c’est une pure perte de temps car c’est la raison qui vous a obligé de vous éloigner de votre fille d’où votre colère envers vos parents et votre conjoint.
« …Je devais partir, je ne sais plus trop pourquoi avec mon conjoint… »
« …Je suis arrivé avec mon conjoint chez mes parents… »
« … Ils m´ont donné des meubles… »
« … Je me suis un peu chicaner avec mes parents et mon conjoint parce qu´ils n´avaient pas vérifié si on pouvait transporter les meubles, on n´avait pas de camion
J´étais vraiment en colère… »

2/ Au début, vous dites qu’elle est « seule dehors », ensuite vous parlez d’un point de rendez-vous et que dans l’éventualité où vous ne serez pas là elle doit suivre le « droit chemin ». Et quand ça devient sombre, vous dites qu’elle est « prise dehors » et après vous souhaitez qu’elle rentre chez elle toute seule comme une grande.
« …laissant ma fille de 11 ans seule dehors à nous attendre… »
« … Je ne pouvais m´empêcher de penser qu´il fallait que je me dépêche car elle serait seule dehors… »
« … De plus je lui avait demandé de venir nous rejoindre à un certain endroit et que si je n´y étais pas à l´heure convenue elle devait continuer de marcher en ligne droite… »
« … Mais je pensais toujours à ma fille et je commençais à être anxieuse car je voyais que le jour se couchais de plus en plus… »
« … Toujours l´anxiété en pensant à ma fille qui était prise dehors… »
« … Je commençais à paniquer en passant à ma fille… »
« … Je souhaitais qu´elle pense à retourner à la maison… »

3/ Là, vous décidez de prendre la situation en main mais au début vous ne maitrisez rien. Les choses ont l’air de vous échapper, ça va trop vite pour vous alors vous décidez avec force (belle voiture sport) et amour (rouge) de ramener votre vie à votre rythme et surtout de pouvoir la « contrôler » toujours en compagnie de votre conjoint.
« … Alors je pris ma voiture.
Une belle voiture sport neuve rouge décapotable.
Alors je me suis dit que j´allais probablement arriver à temps pour ma fille.
Mais je trouvais que la voiture allait très vite malgré que j´appuyais à peine sur la pédale à gaz.
Je me sentais mal, mon coeur battait vite et je voyais le chemin défilé très vite.

J´ai réussis à ralentir et je contrôlais très bien.
Mon conjoint était assis à côté de moi, tranquille… »
4/ Puis viennent les obstacles. Vous avez réussi à surmonter une première difficulté mais il reste le labyrinthe que vous avez entamé. La pente demande la force physique (à pieds) tandis que le labyrinthe demande la force mentale.
« … Sur l´autoroute il y avait du traffic et une grosse pente impossible à monter en voiture. Alors nous avons monter à pieds… »
« … Nous arrivâmes dans un endroit particulier qui était un genre de labyrinthe-jeu mais obligatoire pour pouvoir passer, une genre de vielle bâtisse où il fallait monter descendre les étages, passer par les portes etc, tout en étant surveillés par des femmes… »

5/ Vous n’avez trouvé personne pour vous aider car vous êtes la seule à pouvoir faire quelque chose.
« … Rendu à un certain endroit dans le genre de labyrinthe j´ai demandé à une jeune fille de me passer un téléphone pour que je puisse appeler quelqu´un pour qu´il aille chercher ma fille.
Elle hésita car elle ne voulait pas que sa boss la voit faire.
Elle a finit par me le prêter.
Il était en mauvais état et caché derrière quelque chose.
Mais surtout il ne fonctionnait pas… »
Le principe du labyrinthe est de trouver la sortie (qui existe toujours) tout en faisant preuve de patience, de détermination et de réflexion. Quand on se trouve devant un mur alors on revient sur ses pas et on cherche une autre solution pour continuer.
Je constate que votre conjoint a été toujours à côté de vous.
PENSER-ANXIETE-COLERE-PANIQUE-SOUHAIT : Comment voyez-vous votre relation avec votre fille ?
Qu’en pensez-vous ?
Bonne journée !

SVP. Aidez-moi.