Aujourd'hui le

rêve se passe a paris

98 views

rêve perturbé perturbant
sahara ou batiste

je débarque a paris , je me mets a chercher boulot je suis dans une agence
d´emploi je constate qu´il étaient pas bien c comme dans mon pays une dame me conseille d´aller voir un monsieur
je rentre dans la salle y´avait 2 bel homme qui me regardaient avec admiration l´un deux j´ai senti quil avait de mauvaise intention mm voulait me faire mal malgrés quil a bcp attiré mon attention , j´´ai crié a haute voix quon vienne m´aider je regarder de la fentre yabvait jeune homme je lui fesait signe jai crié jusqua je perd voix , m

je sors de la chambre jai pris mes affaires et portait des chaussures qui n´étaient pas miennes mais qui avait beacoup de ressemblance mm couleur mm pointure juste petiti dif elles sont neuves
jai courru pour trouver refuge et je m´arrête dans une place yavait des jeunes hommes des droqués soulard s sa ma pas géné je ss rester avec eux ya ceux qui ont reconnu dou je viens jai appeleé mon fréré qui est a bruxelle je lui ai raconté tt ce qui m´est arrivé en pleurant
je me ss apprcu qu´il me restait que cet i phone avec koi je parle ni sac a main ni argent
les jeunes hommes avaec qui je ss restés sont pris en charge par un couple qui leur donne a manger et les laissent dormir devant leur maison
au petit matin la pluie tombe la dame et son mari sont sorti pour retirer le pain quils ont étaler davant magasin pour quil se mouillent pas , je leur demander d eme donner un , ils ont accpter
on est a l´interrieur y´avait vaisselles non lavés cuisine encombrés jai décidé de leur laver cett vaisselles ca me géné pas jaime
un par un memebre de ma famille vient m´embrasser pour s´ssurer que je vais bien , j"ai constat" quil étaient tous au courant d ce quil allait m´arrivé et que j´était poursuivi depuis mon pays
tt le monde a l´interrieur ,la terre a secoué personne n´a voulu bouger !!drole je disait que paris n´a jamais secoué et que chez moi quand ca tremble on sort a l´exterrieur , j´ai décidé de sortir avec maman et d´aller chez mon frére malgrés la solidité de la maison ou nous étions