Aujourd'hui le

Rêver de cobra, crapaud, bateau et combat…

451 views

Bonjour,

A la base je voulais que nous terminions l’interprétation d’un ancien rêve sur ce forum mais j’ai fait celui-ci cette nuit et je trouve important de vous en parler.
Je remets la situation dans son contexte. J’ai, dans la vrai vie un ami qui me semble aller mal en ce moment. J’aimerais pourvoir l’aider mais comme il ne dis rien c’est difficile. J’ai donc posé des questions à mes rêves pour essayer d’au moins cerné quel domaine lui pose problème. Chaque question n’a eu aucune réponse sauf hier soir quand j’ai demandé « comment est sa vie sentimentale en ce moment? ». Voilà ce que ça a donné.

Je marchais dans un couloir, d’un lycée apparemment, que je ne connais pas. Alors que je tourne au détour d’un couloir, je vois sur le sol, dans un triangle d’ombre (l’ombre d’une porte en réalité je dirais) une tête de cobra noir. Celle-ci est coupée juste en dessous de la collerette. Je n’y prête pas attention mais un élève (je le sais car il porte un cartable sur le dos) ramasse la tête et commence à la montrer à ses amis. La porte de la salle de classe s’ouvre alors et un cobra géant sort sa tête de là. Il dit quelque chose comme « reposez ma tête » et me fixe alors que moi je n’y est pas touché. J’ignore pourquoi mais à cet instant du rêve j’étais certaine qu’il s’agissait d’une femme, même si je n’avais face à moi qu’un serpent géant d’un noir d’encre. Comme il ne cesse de me regarder avec haine (alors que je n’ai toujours rien fait) je prends la fuite. Je ne le vois plus alors que je courre dans les couloirs mais je sens qu’il me poursuis. J’arrive alors dans une vaste salle, qui ressemble un peu à une caverne. Face à moi se tiens une épée avec des pierres précieuses rouges au dessus et autour. Le serpent arrive également dans la pièce mais cette fois il a l’apparence d’une femme. Une femme plutôt belle d’ailleurs avec des cheveux noirs mais qui, étant vêtue que de vêtements de cette couleurs, est plutôt inquiétante. Elle entre dans la pièce alors que je tourne le dos à la table (je suis appuyée dessus). J’entends alors une voix derrière moi qui me dis de la vaincre (il y avait des rimes dans ses phrases mais je en m’en souviens pas). Je brandis alors l’épée et je l’affronte. Le rêve s’arrête étrangement. Je m’apprête à la vaincre quand tout s’arrête (comme un arrêt sur image) et un cadre apparait autour, comme entouré par des flammes. Des phrases en latin apparaissent alors sur le cadre et une voix les traduits en français, puis tout se superpose et ça devient incompréhensible. Je ne me souviens plus des phrases mais je sais que ça parlais de victoire, de rêve et d’amour. De même j’ignore si c’était véritablement du latin où des mots inventés par mon inconscient mais je me souviens du premier mot qui était (verstretum). Je me suis réveillée avec la certitude d’avoir vaincu le serpent même si je n’ai pas vu la scène finale.

Ce rêve a été suivi par un autre (même si à l’inverse du premier j’ai l’impression qu’il parle d’autre chose que de la question posée), je m’en rappelait moins au réveil que l’autre.
Dans celui-ci je suis en vacance, vu l’ensoleillement et avec le fait qu’il y a une piscine, je dirais que c’est l’été. Je ne me rappelle plus très bien comment ça se passe, mais je me souviens d’un enfant (même si il était bizarre car vert et avec d’étrange tâches) qui demandait de l’aide (de l’eau je crois). Le premier jour je l’aide et le second je vois qu’il est toujours là, demandant la même chose. Il réclame de l’eau alors qu’il est juste à côté de la piscine et un baigneur l’envoi promener. Il me voit alors, me souris, et sort d’on ne sait où un bateau qui se gonfle au contact de l’eau. Je me retrouve alors sur ce bateau avec lui et tout un tas de gens que je ne connais pas (je me souviens qu’ils ont tous quelque chose d’étrange). On dirait qu’on fuit quelque chose mais j’ignore quoi, en tout cas le bateau passe dans un méandre de la piscine et je le fais bondir pour sortir de la piscine. On saute alors d’un trou d’eau à un autre dans une sorte de montagne parsemée d’eau et de boue. Pour une raison inexplicable c’est moi qui prend le commandement et qui fait toujours bondir le bateau. La scène se poursuit jusqu’à ce que l’on arrive dans une sorte de château de géant (tout est disproportionné) on est à hauteur du plafond et on saute (toujours avec le bateau) d’une poutre à l’autre. L’un des membres de notre équipage tombe soudain sur une plateforme, nous obligeant à nous arrêter au dessus du vide en nous tenant à une poutre à la force des bras (normalement impossible dans la vraie vie mais bon). J’arrive à faire faire demi-tour au bateau pour récupérer le garçon qui s’est à moitié assommé sur la plateforme et nous repartons. Nous finissons par atteindre le sol, on est à côté d’une table géante. Et là un crapaud avec une couronne apparait. Il porte des vêtements royaux et notamment la couronne (comme celle d’Angleterre) et une cape épaisse rouge avec de la fourrure blanche en haut. Il descend et veux nous affronter. Il me lance une épée et même si nous sommes de la même taille je m’aperçois que la mienne (à l’inverse de la sienne) n’est guère plus grande qu’une dague. Nous nous affrontons et malgré ses grands airs il est nul. Au début je me contente de le désarmer, je ne veux pas le tuer car je ne suis pas un assassin. Chaque fois j’arrête ma lame à quelque centimètres de son gros ventre, mais chaque fois du coup lui parts ramasser son épée et le combat reprend. Je finis par le piquer avec ma dague, dans le ventre. Il saigne même si il n’est que peu blessé. Je suis contente de ne ^pas avoir eu à le tuer car j’ai le sentiment que si ça avait été le cas je ne m’en serais jamais remise. Nous repartons alors avec le bateau et les autres et mon réveil à sonner à ce moment là.

Voilà, j’espère que vous pourrez (une fois de plus) m’aider avec ce rêve. Si le premier garde une certaine logique, le second pars véritablement dans tous les sens. En tout cas merci par avance de l’aide que vous pourrez m’apporter.