Aujourd'hui le

Rêves que je ne comprends pas..

289 views
0 Commentaire

Bonjour, je repars dans une périodes de rêves. En voici quelques un :

J´étais avec deux amies dans le fond, on était dans une cage pour cadis sur le parking d´un supermarché, on récitait notre TPE, seulement nous étions des hommes. La fille qui nous a causé de légers soucis pour la réalisation de l´oral, faisait le sien. Je trouvais qu´elle le récitait bien, un vieille homme à côté de moi était de mon avis, tandis que mon amie assurait le contraire. Le gain était une armure. Ensuite, ellipse ^^ je me suis retrouvée prisonnière dans une salle, qui ressemblait à un tombeau de momie, d´ailleurs je crois avoir été dans un sarcophage. Une momie est arrivée pour me tuer quand elle allait le faire, l´amure est arrivée (en volant) et le tua, avec une épée en or, qui traversa la momie de part en part. Je pensais que c´était mon amie, je la remercia mais quand l´amure s´ouvrit, c´était un aigle d´or dedans, très beau et imposant.

Je me déshabillais dans ma salle de bain pour me doucher. Je vis une tache violette, assez grosse sur mon épaule droite (je crois). Je ne me dis que ça partira sous la douche. Quand j´en sortie, la tache faisait tout mon avant-bras. Je descendit et le montra à mon père et il me dit que c´était un maladie, je me souviens qu´il ait dit "coccinelle" comme nom ou quelque chose de ressemblant… Puis ma mère vint, et insista pour m´accrocher un collier avec un pendentif de chat, assis, avec un sourire (le genre imagé pour enfant). Aucun de mes deux parents ne semblaient inquiets.

J´avais fait un rêve, ensuite je m´étais réveillée est avait rejoint une amie. On se rendit compte qu´on avait fait le même rêve. Elle commença à me le raconter et l´instant d´après on se retrouva dans le décors de nos rêves. On était dans une tour, paysage chaotique, on voyait la ville (ressemblant à une ville plémobile, les gens aussi il me semble). Mon amie semblait triste alors que moi je contemplais sans me rendre compte de l´atmosphère du paysage.. Elle se retourna, désigna le paysage auquel je tournais le dos et me dit que ça, ça la dérangeait. Étonnée je me retourne et vois un côté en ruines, il n´y avait que le début des fondations des maisons, des rues etc. Tristesse, un poids très lourd dans l´air.

Merci pour votre attention ! Bonne soirée !