Aujourd'hui le Sunday 17 October 2021, 289eme jour de l'année

Séparation déchirante au beau milieu d’une guerre.

7.90K views

Bonjour, bonsoir!

 

Ça fait plusieurs fois qu’un cheval apparaît dans mes rêves, et je me demandais s’il pouvait s’agir du même genre de lien que dans le dernier post sur ce forum.

 

C’était un contexte de guerre, qui, me semble-t-il, a commencé par l’assassinat d’un homme important en fin août. En tant que sortes de résistants, aux prises des soldats type SS, nous étions une dizaine sur nos propres chevaux, en ligne dans une salle plus longue que large. Nous devions exécuter des allers-retours au trot et éviter si possible les balles des soldats.

L’une me rasa sous l’œil (droit), resta manifestement collée sur ma joue et avec une rapidité nerveuse -comme si cela avait été une bombe- je l’ai jetée loin de moi.

À terre, ma jument d’une robe blanche grisâtre commençait à stresser et je lui caressait l’encolure en lui glissant des mots rassurants. Mais elle s’ébrouait, tapoter des sabots, semblait réellement alerte et s’agitait dans tous les sens.

Un cavalier à ma droite voulu me conseiller et je tournais la tête quelques secondes pour lui répondre. Mon cheval était parti, amené par des personnes bienveillantes au-dehors par son état. Quelqu’un -un homme brun aux allures de l’elfe Elrond de Tolkien- me dit qu’il n’était pas bien et ils avaient décidé de le soulager, de lui rendre sa liberté.

Je voyais ces mêmes personnes bienveillantes lui passer délicatement sa brise par-dessus ses oreilles, et ma jument se mis à trottiner gaiement. Elle me remarqua tandis que je m’approchais de la vitre, sembla aussi triste et désolée que moi de me quitter. Elle me fit un geste d’adieu de son sabot, et quand je la rejoins dehors, vint mettre son nez entre mes bras en ultime câlin. Puis, elle partit à sa liberté.

Cet épisode était vraiment triste. Cette jument et moi avions une amitié profonde et sincère -un peu comme tous les cavaliers et leur propre monture. La séparation fut déchirante.

 

À votre avis, que pourrai être cette douce jument?

Merci!

lily ,

 

je suis plutôt d’accord avec votre dernier message .

Il faut se dire que la vie nous donne et nous reprend sans cesse . que nous devons avancer malgré tout .

je ne peux pas ajouter davantage .

bonne soirée

Ah, ouf! Ça me rassure! Je suis contente de lire ça.

On n’en viendra jamais à bout de tous les mystères du mystère, c’est sûr…

Je m’en doutais! Bien qu’il semble capable de courir et de me supporter plus longtemps, on voit des signes, des marques qui ne trompent pas: le cheval est au bout du rouleau, exténué. Ça pourrait être acceptable, oui. Mon comportement seul mène à ce tragique dénouement, et là n’est ce que personne ne veut. Il est grand temps de me calmer!

J’y ai aussi pensé! J’ai les rênes, je dirige d’une façon obstinée, mais je suis à la fois exténuée de cette obstination. Et bien que je le sache, je n’arrête pas. Oh, ça me revient! Il me semble que le cavalier qui m’avait interpellé m’avait donné ce conseil: qu’il était temps d’arrêter et que ça fera du bien. Bien sûr, je ne comprenais pas pourquoi, même si je le voulais bien -le comprendre.

Quand mon ami en parlait, j’étais triste et heureuse pour lui, et je me sentais l’estomac vide, comme perdue, ou seule.

Je pense que je ne devrais pas tant m’en faire, avoir plus confiance en lui comme à moi -et surtout. Je pourrais en devenir dépendante, alors que je suis censée être autonome, sans ma fidèle monture. Forcément, je ne pourrais pas l’avoir continuellement tout près de moi.

C’est ça que je dois faire: prendre les rênes de ma vie, et pas ceux des autres -ce qui n’empêche rien.

Qu’en dites-vous?

Lily

 

je ne vois rien dans ce rêve en effet qui vous demande de vous séparer de votre ami volontairement et de suite. Ne faites surtout pas ça .

Il y a quelque part une volonté supérieure qui vous échappe .qui nous échappe .

Si ce cheval est votre ami , regardez dans quel état il se trouve pour alarmer ces gens bienveillants ! ce qui voudrait dire également que vous menez votre ami dans une impasse dangereuse et qu’il est temps d’arrêter cela. est ce acceptable de dire cela ?

Et si ce cheval est une partie de vous même qui vous porte fidèlement dans cette situation conflictuelle et difficile , cela  voudrait dire que cette partie de vous même a fait son boulot mais à présent elle est lassée , fatiguée et que vous devez trouver une autre façon d’avancer dans la vie . pour votre bien . A quoi cela vous ferait-il penser lorsqu’il est question que votre ami s’en aille faire des études ailleurs et que cela vous perturbe beaucoup .?

Bonjour Baptiste!

Non, évidemment, mon amie ne fait pas part au conflit. Mais elle le suit de près.

J’ai pensé aussi à une espèce de progression. Mais j’ai l’impression que ce rêve veut me montrer à la fois ce qu’il se passe, va se passer et pourrait se passer; ça me donne quelque difficulté à ma situer…

On pourrait même mélanger les deux, en disant que mon ami exerce un peu le rôle de l’inconscient. Ça se compliquerait, mais j’ai la nette impression qu’il joue dans le même niveau. En tout cas, l’image que j’ai souvent de lui dans mes rêves.

Et j’ai presque envie de dire que nous sommes tous les deux dans ce conflit. On se consulte plus ou moins l’un l’autre et on s’accompagne dans cette difficulté. Et d’ailleurs, c’est moi qui tiens les rênes; on ne peut pas nier que c’est plutôt à moi le choix final de la direction à prendre. Peut-être que ce serait une idée à développer… Car, finalement, ce n’est pas vraiment moi qui décide d’abandonner mon cheval, ni lui-même!

Non, c’est impossible. À force d’y réfléchir, c’est peut-être bien l’inconscient qui ‘tient les rênes’ (du rêve) et c’est lui qui a libéré le cheval pour un bien (et un mal).

Je me demande si l’inconscient ne voudrait pas que je me sépare de mon ami en tant que ‘conseiller’. C’est-à-dire que je parvienne à me sortir de ce conflit de manière autonome. Je trouverai ça tellement vache qu’il me dise de nous séparer comme ça, à une heure où l’on s’entend si bien et où l’on est réellement heureux.

Il s’agit comme vous dites de l’évolution, de me faire évoluer moi. Et il ferait sortir le détenteur du stress, j’y prendrai confiance et assurance afin de m’en sortir. Ensuite: plus jamais pareil conflit.

Qu’en dites-vous?

bonjour lily ,

 

Votre amie n’est pas concernée par ce conflit n’est ce pas!? donc on élimine cette possibilité .

J’ai pensé aussi qu’il s’agissait peut être de votre ami . Mais s’il est « assassiné » pour des raisons politiques , comment peut-il être présent et vous soutenir dans vos idées et vos pensées ?.

Ou alors le rêve nous met devant une progression . actuellement votre ami vous porte et vous conseille réellement au milieu de vos pensées douloureuses ,  . Et cette situation serait  difficile pour lui également .

Ensuite le rêve vous montrerait l’évolution de cette situation.

Votre inconscient est votre fidèle ami . Il vous conseille .Il vous veut toujours du bien mais ne vous dit pas que des choses qui vous font plaisir à court terme .

Dans la suite du rêve on ne peut pas dire non plus que vous vous séparez de l’inconscient . ça n’aurait pas de sens .

j’aime bien la façon dont vous avez essayé de justifier vos réponses .

qu’en pensez-vous ?

cordialement

Trois personnes possibles me viennent à l’esprit:

-Cet ami.

-L’inconscient.

-Ma meilleure amie.

L’inconscient, d’abord, parce que vous l’avez vous-même évoqué, et que de toutes manières il est partout. Et ce rêve reste de son écriture personnelle. Il ne cherche pas noise, au contraire, il prodigue personnellement des conseils à son ‘possesseur’. Je le consulte sans forcément le vouloir; cette ‘amitié profonde’ quoique plutôt ‘lien mystérieux’. Et enfin, il a un fort caractère, car il est capable de me marteler des idées jusqu’à-ce que je le comprenne.

Mon ami, ensuite. Il est évident de dire que l’on a plus qu’une amitié profonde, et il reste mon épaule et mon conseiller, à l’écoute, en particulier sur mon avenir. C’est quelqu’un de relativement calme, mais il sait s’affirmer clairement.

Puis, ma meilleure amie. Tout simplement parce que c’est ce que le cheval reflète. Une amitié de longue date qui a eu le temps de faire son ‘nid’. Une personne que je consulte pas mal de fois pour tout et n’importe quoi, sage et sévère à sa façon. En plus, les trois jours précédant ce rêve, je l’avais vue.

Mais ‘consultation’, ça me fait aussi penser à ce forum. Ou quelque chose de plus médical.

Que dites-vous?

Lily ,

quelqu’un que vous consultez , avec lequel vous avez une amitié profonde , qui ne cherche pas noise mais garde un fort caractère , à qui ou à quoi cela vous ferait-il penser à l’intérieur ou à l’extérieur de vous , dans votre vie quotidienne , en ce moment?

 

Oui, le fond de décor est bien celui-là. Cette séparation à la fin de l’été est l’aîné de mes soucis et est en avant-plan, en une, sur toutes mes pensées actuelles. Je m’en fait pas mal. La salle et tout ce qui s’y trouve mettent en scène ce conflit. Ces allers-retours ne me permettent de faire ni choix, ni de trouver sens ou assurance dans mes raisonnements flous.

Donc, oui, cet état de conflit est bel et bien réel. Je le confirme.

Vous pensez qu’il puisse s’agir d’autre chose?

Le cheval a la robe d’un blanc grisâtre, sans pour autant être sale. C’est une jument calme et douce (ce qui me rappelle toujours le rêve précédent) mais qui sait s’affirmer. En clair, c’est une crème qui ne cherchera pas noise mais qui garde un fort caractère au fond. Comme vous l’avez dit à l’instant, elle me porte, m’accompagne dans mes péripéties même difficiles. Nous avons une amitié sincère et profonde, nous nous comprenons d’une certaine manière et nous nous ‘consultons’ d’une autre.

Lily

 

Pour ce qui est du conflit engendré par l’assassinat poilitique de cet homme fin aout je crois que nous avons plutôt travaillé .

L’origine de ce conflit interne est le départ programmé de votre ami pour ses études à fin aout . c’est politique et vous n’y pouvez rien .

La photo vous invite à regarder cette situation avec objectivité.Cet ami est pour vous un personnage important , qui est à la une , rieur .

Les SS sont bien des dynamismes qui vous tyrannisent . Les SS sont des idées et des pensées que vous avez et vous êtes sous le feu de ces pensées . Vous faites des aller-retour sans pouvoir prendre de direction ni faire de choix . vous restez exposée .

Est ce que cela correspond à la situation vécue dans votre vie quotidienne en ce moment ?

Reste que j’aimerais que l’on travaille mieux sur ce cheval . J’ai parlé de l’inconscient , oubliez cela .

Le cheval vous porte , il est votre meilleur ami , il vous accompagne même dans la situation difficile , il est fidèle . que pourriez-vous dire d’autre sur ce cheval?

à vous lire

 

Oui. Je veux bien le reprendre dans quelque détail. Merci!

J’ai eu cette même impression quand j’occupais mes pensées à ce rêve. J’ai toujours une impression de proximité lointaine quand le sujet est sur le tapis, mais je crois qu’on se serait tous entêté. Et je me demande si on peut entre guillemets tromper ces conseils, et même en ressortir meilleur.

Quoiqu’il en soit.

Dans ce rêve, on était plusieurs résistants (une dizaine tout au plus) en ligne, chacun sur son propre cheval. Dans cette fratrie, nous étions tous amis, unis pour la bonne cause et chacun des cavaliers entretenaient des liens particuliers avec son cheval. Un peu comme la baguette choisit son sorcier dans l’univers de J. K. Rowling. Je ne sais pas si on peut interpréter tous les détails, ou si certaines images sont justes là pour le décor, néanmoins, ils étaient tous dans la même situation que moi, tous étaient calmes, sauf ma jument.

Ah oui, et pour compléter l’histoire des balles sifflantes dans la pièce, un soldat retenait particulièrement mon attention, et sa position était dans le coin de la pièce, à ma gauche. Le côté de l’inconscient, si j’ai bien retenu. La piste n’est pas si fausse.

La couleur de la robe de mon cheval était aussi d’un blanc poussiéreux. Dans cette optique de conflit, ce pourrait être les résultats accumulés (la fatigue, le stress, le temps…), marqueurs de soucis (et puis en général, rides = se faire du souci), par ce conflit. Je pense. Et à cette heure, c’est encore vrai, je suis soucieuse.

Les soucis, la fatigue, le stress me portent. Ils me mettraient presque au bord d’un ‘burn-out’, et les autres résistants que je vois un peu comme des anticorps auraient eu la bonne idée de libérer ces problèmes, emprisonnés dans un genre de cercle infernal. Ouste, du balai!

C’est un autre point de vue. Il pourrait tenir la route, d’après vous Baptiste?

Mais après, pourquoi je pleure…

Mais aussi, le cheval est hors conflit, heureux, ébroué de soucis (il trottine partout avant de s’en aller). À l’inverse, je suis encore dans cette dimension de problèmes, me retenant presque par habitude ou par masochisme. Je suis seule, même si la pièce contient d’autres personnages; mon plus cher ami est parti.

Toujours dans cet autre point de vue, je devrais comme vous l’avez dit me sortir de ce conflit en prenant exemple sur l’inconscient qui me laisse, du coup, m’en sortir toute seule, en tout cas, par mes propres moyens. Parce que peut-être ne dit-il que des conseils et n’a sûrement pas de plan détaillé à me fournir.

Qu’en pensez-vous, sérieusement?

Les rêves sont compliqués, faut l’admettre. Les suivre peut être bon mais c’est tout autant dangereux de fermer des cellules avec la mauvaise clef… m’est avis, si vous me comprenez.

Merci beaucoup de m’aider, encore une fois!