Nous avons trouvé les résultats suivants dans le dictionnaire des rêves :

Chambre

Voici les différents signification des chambres dans les rêves :

 

  • Chambre que l’on voit : joie et plaisir.
  • Voir un valet de chambre : on reverra un ami.
  • Voir une femme de chambre : obstacle.
  • Être une femme de chambre : une autre personne se souciera de l’avenir.
  • Chambre À Coucher: Sens sexuel sous toutes ses formes.
  • Voir sa chambre à coucher : on connaîtra une déception.
  • La chambre à coucher d’une autre personne : on fera la connaissance de quelqu’un et on aura avec cette personne des relations intimes.
  • Ranger sa chambre à coucher : il faudra s’inquiéter des suites.
  • Une chambre à coucher étrangère : sans le vouloir, on se trouvera au courant d’une affaire privée d’une autre personne.
  • Épier quelqu’un dans une chambre à coucher : dans une affaire, on ne trouvera pas son compte.
  • Être épié : on sera victime d’une indiscrétion.
  • Voir un étranger pénétrer dans sa chambre à coucher : on se trouvera dans une situation gênante.
  • Pénétrer sans y être invité dans la chambre à coucher d’une autre personne : on mettra quelqu’un dans une situation gênante.
  • La grandeur et l’ameublement de la chambre fournissent des pronostics analogues sur les affaires du dormeur, s’il se trouve avec quelqu’un dans une chambre, une circonstance resserrera leurs rapports.
  • Pour un individu célibataire ou sans attache amoureuse, songer qu’on se trouve dans une chambre est quelquefois signe d’union.

Chambre noire :

La chambre noire en rêve peut être interprétée de plusieurs façons:

  • Que l’on voit : on est observé sans le savoir.
  • Dans laquelle on travaille : en dépit de toute la prudence d’un adversaire, on remarquera et déjouera ses mauvaises intentions.
  • Des tâches rigoureuse vous attendent.
Lire la suite...

L’environnement et votre chambre

Ne surchauffez pas votre chambre et essayez la bouillotte de mamie !

Femme qui dort

 

 

L’idéal c’est d’avoir un bon environnement et de bonnes conditions pendant votre sommeil afin de ne pas avoir à vous réveiller durant la nuit.

Vous vous êtes déjà réveillé pendant la nuit avec le sentiment d’avoir froid ? Les pieds gelés ?

C’est certainement lié à la baisse de la température extérieure qui fait baisser la température de votre chambre, la température idéale pour passer une bonne nuit se situe aux alentours des 18°C.

Inutile de surchauffer votre chambre, il est même conseillé de chauffer uniquement lors des phases d’endormissement et de réveille.

 

Néanmoins vous pouvez utiliser une bouillotte au niveau de vos pieds pour permettre d’avoir une bonne température lors de votre phase d’endormissement 😉

 

Voilà J’espère que ce conseil vous serra profitable et faites de beaux rêves !

Lire la suite...

Une chambre sans électronique !

Essayez de vous séparer de vos appareils électroniques lorsque que vous êtes dans votre chambre à coucher !

 

Au moins un appareil électronique est présent dans notre vie et ainsi également dans notre chambre à coucher, attention de récentes étude tendent à prouver que cette omniprésence n’est pas bon pour votre sommeil. La lumière joue un rôle important dans votre cycle de sommeil, ainsi demandez à une personne qui travaille de nuit quels sont ces problèmes la journée pour dormir ?

stop électronique

Voilà parce que la lumière joue un rôle énergique dans nos habitudes de sommeil. La clé ici est l’hormone mélatonine, qui est produite par la glande pinéale et semble faciliter la somnolence. La mélatonine est seulement excrété dans notre flux sanguin lorsqu’il y a peu de lumière dans le milieu environnant; une source de lumière naturelle ou artificielle arrête sa production et nous maintient potentiellement éveillé.

 

Les smartphones, tablettes et plus généralement tout type d’appareil électronique risquent de vous stimuler et ainsi vous empêcher de dormir correctement !

 

Egalement, cela aura aussi une incidence sur votre vie de couple 🙂 effectivement si vous n’avez plus de distractions vous pourrez faire évoluer votre libido qui ne risque pas de passer après votre jeux video !

 

A tester !

Lire la suite...

L’environnement du sommeil

Aménagez votre environnement. Dormez dans la pièce la moins bruyante de votre appartement. Les couleurs doivent être apaisantes (bleu, vert, blanc) et le mobilier sobre. Utilisez des lumières discrètes et indirectes et une température pas trop élevée (18°C à 20°C au maximum). Pensez à humidifier l’atmosphère de votre chambre, surtout si vous avez un chauffage central, en posant par exemple un verre d’eau sur le radiateur. Si vous habitez à côté d’une rue bruyante, pensez au double vitrage et installez des rideaux épais qui atténueront sensiblement le bruit.Le lit peut être dur ou souple, cela n’a pas réellement d’importance et dépend des goûts de chacun. Un lit dur est préférable pour éviter les problèmes de douleur de dos. On dit souvent que l’on dort mieux si l’on s’installe la tête au nord. Rien n’est prouvé, mais vous pouvez toujours essayer.

L’importance des habitudes. Nous observons tous un rituel au moment de nous endormir : prendre un bain, lire quelques pages, écouter de la musique. Tous ces rituels favorisent l’endormissement, surtout chez les enfants, qui ont souvent des habitudes très précises, exigeant une histoire, une peluche, une porte ouverte ou fermée, une lumière allumée ou éteinte… Respectez ces rituels qui aident les enfants à s’endormir dans le calme.

Le confort de la literie intervient de façon non négligeable. Chacun a pu un jour constater qu’il est possible de s’endormir dans pratiquement n’importe quelles circonstances quand l’on  » tombe de fatigue « , mais que les réveils sont dans ce cas souvent sombres et douloureux.Pour favoriser un sommeil harmonieux, quelques règles essentielles doivent être suivies.

Les sommiers et matelas permettant d’amortir les mouvements et de compenser les creux, causés dans les matelas classiques par les points du corps les plus lourds, sont à recommander, surtout lorsque l’on dort à deux. Ainsi faut-il choisir les structures à ressorts, ou, mieux encore, celles comprenant des lattes articulées, mais il n’est pas contre-indiqué d’avoir recours à des solutions moins habituelles comme les matelas d’eau, par exemple, ou les  » futons  » japonais.

Il est préférable d’éviter les lits trop mous, qui peuvent avoir des effets néfastes sur la colonne vertébrale. Il est même conseillé aux gens qui souffrent du dos de placer une planche rigide entre le sommier et le matelas.

Il n’est pas indispensable de dormir avec un oreiller. Et lorsqu’on le désire, il faut veiller à ce qu’il ne soit pas la cause d’une torsion du cou.

Il faut avoir une liberté de mouvements suffisante et éviter notamment les lits et les vêtements de nuit trop serrés.

L’hygiène est une condition trop souvent oubliée. Pourtant, ne serait-ce que pour des raisons psychologiques, il s’agit d’un point non négligeable. Il est si agréable de se plonger dans des draps propres et sentant le frais !

La température dans la chambre doit être adéquate, répondant à la fois à des critères généraux et aux habitudes particulières de chaque individu. Certains ressentent la nécessité impérieuse de dormir la fenêtre ouverte, d’autres ne cherchent qu’à s’enfouir le plus profondément sous les couettes les plus chaudes, même en été.

Le degré d’humidité de l’air ne doit pas être négligé. Si la moiteur des nuits tropicales peut constituer une gêne, c’est en réalité plutôt la sécheresse excessive des chambres à coucher occidentales qui pose problème, notamment à cause d’un chauffage trop important. Soyez vigilant à cet égard et pensez, en particulier, à installer des humidificateurs d’air dans les chambres d’enfants.

Le degré de luminosité est également important. Certains aiment dormir dans le noir absolu, tous volets fermés, alors que d’autres préfèrent être réveillés par la lumière du jour. C’est affaire d’habitude personnelle, aucune règle n’existe en la matière. Une chambre bien hermétique à la lumière est souvent un excellent somnifère… mais souvenez-vous toutefois que certains (principalement les enfants) ont un besoin impérieux de lumière, qui leur permet de combattre l’anxiété. Respectez, dans ce cas, cette volonté, mais adoptez une source de lumière très diffuse, la moins crue possible, en bannissant le néon.

Suite (Les conditions liées au dormeur)

Lire la suite...

Hôtel

  • Modifications apportées à votre existence.
  • Ennuis causés par des importuns.
  • Se trouver dans une chambre d’hôtel inconnue
  • On est en désaccord avec soi même et tente d’échapper à soi même.
  • Que l’on voit : on est contraint de cacher son amour à autrui.
  • Hall d’un hôtel, dans lequel on se voit assis : on cherche à faire la connaissance d’une personne riche.
  • voyez: Chambre.
Lire la suite...

Appartement

  • Clair et agréable: bon présage pour le conjoint ou la conjointe
  • obscur ou en mauvais état: colère ou méchanceté de l’homme ou de la femme qui vous intéresse personnellement.
  • Appartement au sol mouillé: désagréments causés par une femme.
  • Voir plus grand qu’il n’est un local que l’on connaît: présage extension de vos revenus.
  • Chambre inconnue: maladie
  • si cette chambre est blanchie à la chaux: danger de meurtre.
  • Se trouver dans une maison sans plafond et y voir le firmament: mariage pour ceux qui y habitent.
  • Se voir bâtir quelque local: guérison de malades.
  • Objet tombant du dehors chez vous: retour d’un absent.
Lire la suite...

Balayer

  • La cave : mauvaises affaires.
  • La chambre ou l’appartement : un espoir.
  • La cheminée : bon succès.
  • L’acte de balayer à l’extérieur de la maison annonce profits professionnels si les balayures représentent une valeur immédiate ou puissance
  • balayer dans votre maison ou appartement annonce la destruction de la maison elle
  • même, ou le décès soit de son propriétaire soit de quelqu’un qui réside dans la place.
Lire la suite...

Logement

  • S’interprète comme ‘Chambre’ ou ‘Maison’ : on est soi même le logement.
  • Être dans son logement ou le voir : on se sentira chez quelqu’un comme chez soi.
  • Voir un logement étranger ou s’y trouver : des journées inconfortable au foyer.
  • Que l’on loue : amélioration de la situation.
  • Que l’on obtient : mariage prochain.
Lire la suite...

La paralysie du sommeil

Emprisonné par votre corps à la fois en train de dormir et dans une certaine conscience.

Tout sur le phénomène de la paralysie du sommeil.

 

 

Ce symptôme semble toucher environs 10% de la population, souvent associé aux cauchemars, la paralysie du sommeil est très mystérieuse et pause encore beaucoup de questions, aujourd’hui nous allons tenter de vous expliquer ce phénomène qui reste méconnu mais qui n’est pas dangereux.

 

La paralysie du sommeil se manifeste par une incapacité de bouger, un sentiment d’oppression et bien évidement d’une sensation de paralysie. Les personnes qui se retrouve dans un cas de paralysie du sommeil indique qu’elle semble se produire au moment de l’endormissement ou au moment du réveil.

 

Dan DENIS, étudiant en doctorat de psychologie nous explique qu’il existe 3 types de paralysie :

 

  1. Un sentiment d’intrusion, le rêveur ou plutôt la personne qui a ce sentiment ressent une présence néfaste dans la pièces, il peut arriver à l’entendre et la voir, ce phénomène peut donc expliquer l’impression de voir des fantôme ou encore d’être enlever par des aliens.
  2. Une seconde forme se traduit par l’impression d’avoir une pression au niveau de la poitrine entraînant une impression de suffoquer. Cette seconde forme peut être liée à la première.
  3. La troisième et dernière forme d’hallucination du sommeil, se traduit par une expérience de mouvement illusoire comme, l’impression par exemple de flotter au dessus de son lit, ou encore l’impression de tomber dans le vide.

 

Fritz Schwimbeck - My Dream, My Bad Dream. 1915Fritz Schwimbeck – My Dream, My Bad Dream. 1915

 

La paralysie du sommeil survient plus fréquemment chez les personnes souffrant de troubles mentaux ou le sommeil comme la narcolepsie , la panique ou trouble de stress post-traumatique. Cependant, les paralysie du sommeil ou hallucination du sommeil touche également des individus ne présentant ces pathologies. Journée d’étude Denis a tenté de comprendre les facteurs qui peuvent causer cette condition : le stress , l’anxiété et la qualité du sommeil peut entraîner une paralysie dans un rêve.

 

Gerard Van der Leun Gerard Van der Leun

 

L’étude du sommeil paradoxal, ou le sommeil REM, permet de mieux comprendre le syndrome de paralysie du sommeil. Il s’agit d’étudier le dernier stade de notre cycle de sommeil, c’est lors de cette phase que nous pouvons enregistrer nos rêve et donc nous en rappeler le lendemain. Durant cette phase de sommeil (le sommeil paradoxal) les muscles sont dans un état de paralysie totale, une sorte de verrou de sécurité qui nous permet de reproduire nos actions de nos rêve dans notre lit.

Des chercheurs japonais on fait des expériences sur quelques personnes en les privant de sommeil paradoxal, afin de mieux comprendre si la paralysie du sommeil est liée au sommeil paradoxal. Après un certain temps, les individus entraient directement en période de sommeil REM, une étape également appelée sommeil SOREM, ces personnes ne passaient pas par les quatre autres stades. Ces personnes étaient beaucoup plus assujetties aux paralysies du sommeil, ce que confirme également d’autres études qui expliquent qu’un sommeil perturbé accentue les risques d’hallucination du sommeil ou de paralysie du sommeil.

Nous pouvons donc confirmer que la paralysie du sommeil se produit lors du sommeil paradoxal, l’esprit se réveil mais le corps reste en sommeil, une sorte de désynchronisation dans cerveau. Il semble également que lorsqu’on subit une paralysie du sommeil le niveau de conscience est unique et ne correspond pas ni une activité éveillée ni à une activé de sommeil paradoxal.

 

John Henry Fuseli - The Nightmare.JPG
« John Henry Fuseli – The Nightmare » par Johann Heinrich Füssliwartburg.edu
image. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

 

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement pour se soigner des paralysies du sommeil mais il existe néanmoins des méthodes qui permettent de prévenir ce phénomène; Améliorer le confort du dormeur, changer de position, veiller d’avoir une température correcte dans la chambre (environs 18°). Il a également été démontrer que lorsque la personne subit de grand changement dans sa vie, les paralysies ou hallucinations du sommeil ont un terrain plus propices.

Il faut savoir qu’un sommeil régulier permet également d’éviter les paralysies, on rappel également que c’est un état temporaire et sans danger ! Certes c’est inquiétant mais inoffensif.

 

Source : Wikipediasoocurious

Lire la suite...

Inondation

L’inondation dans les rêves peut d’interpréter de la façon suivante :

  • inondationCertains sentiments et certains instincts deviennent démesurés et, selon les circonstances, dangereux.
  • Au cours d’une inondation où l’on voit l’eau atteindre la chambre : si l’eau est claire, visite d’une personne distinguée ou gain particulier
  • Si l’eau est trouble, malheur et querelle.
  • Que l’on voit ou dont on est victime : annonce la visite ou des relations avec une personne importune.

Lire la suite...
1 2