Nous avons trouvé les résultats suivants dans le dictionnaire des rêves :

Visage

  • Il faut essayer de trouver la personne à laquelle le visage vu en rêve se rapporte.
  • Avoir un beau visage : un espoir se réalisera.
  • Voir un beau visage : joie.
  • Un visage laid : soucis.
  • Le sien : ce n’est pas un bon présage.
  • Un visage fardé : des amis sont faux.
  • Songe à interpréter par analogie directe: se voir le visage grand, beau, de belles couleurs: santé
  • amélioration de situation
  • le voir comme il est en réalité mais superbement coloré: bon présage seulement pour la santé
  • le voir plus grand et mieux fait mais coloré maladivement avec une teinte tirant sur le vert ou le jaune: succès après efforts ou tracas amenant maladie.
  • Le procédé est simple.
Lire la suite...

Massage

  • On va tomber malade et on doit essayer de prendre des mesures préventives.
  • Que l’on voit effectuer sur d’autres personnes : exhortation à revenir sur la voie qu’on a quittée.
  • Que l’on effectue sur d’autres personnes : on corrigera ou rectifiera quelque chose.
  • Que l’on fait effectuer sur soi : troubles causés par des irrégularités de quelque ordre.
Lire la suite...

Voeu

  • En général, dans la vie, signifie l’inverse
  • il faut essayer de se comporter d’une manière mieux équilibrée.
Lire la suite...

Gaz

  • On est inquiet et cherche l’explication de quelque chose
  • il faut essayer de ne pas se laisser duper.
  • Que l’on sent : on essaie de faire illusion à quelqu’un par un pieux mensonge.
  • Avec lequel on fait la cuisine : un penchant va s’affaiblir.
  • Voir exploser un ballon gonflé de gaz : quelqu’un entrera dans une grande colère à cause de vous.
Lire la suite...

Mieux dormir

Source:www.pratique.fr

Les conditions biologiques

 » Comme on fait son lit, on se couche  » pourrait bien en fait se traduire par  » mieux on prépare sa nuit et mieux on dort  » Quelle que soit la vigueur des nuisances de la vie contemporaine, nous sommes tous en mesure de créer des conditions plus satisfaisantes pour un meilleur sommeil. Mais dans cet objectif, il faut tout d’abord mieux connaître les multiples facteurs qui interviennent dans la constitution du sommeil de qualité auquel nous aspirons tous. On peut les regrouper en trois catégories : les conditions biologiques, les conditions liées à l’environnement du dormeur et celles, enfin, dépendant du dormeur lui-même.


Meilleur sommeil

LES CONDITIONS BIOLOGIQUES

Elles sont de deux ordres. Tout d’abord, il y a, bien sûr, la quantité de sommeil nécessaire. Nous avons déjà vu qu’elle dépend de chaque individu et se modifie avec l’âge. Rappelons simplement pour mémoire qu’un adulte doit dormir en moyenne six à huit heures.
Certains ne requièrent que très peu de sommeil, de deux à quatre heures par nuit (c’est l’exemple célèbre de Napoléon), d’autres ont besoin impérativement de douze heures ( c’était le cas d’Einstein ).

Mais il y a aussi le rapport entre nos propres rythmes biologiques et le moment du cycle circadien que nous consacrons au sommeil. L’une des conditions essentielles est de bien respecter ces rythmes biologiques que certains d’entre nous oublient trop souvent ou sont conduits à négliger, à l’instar des travailleurs qui  » font les 3×8 « , dont le sommeil peut être altéré par ce rythme de travail.

Pour savoir quelle est la durée du sommeil nécessaire pour soi, c’est simple : il suffit de se réveiller frais et dispos. Vous comptez vos heures de sommeil, et vous saurez ainsi si vous êtes un petit ou un gros dormeur.

Une fois votre temps de sommeil déterminé, vous pouvez essayer de modifier progressivement votre heure de réveil en agissant seulement sur le moment d’endormissement. Par exemple, si vous vous réveillez en pleine forme à six heures, couchez-vous à vingt-deux ou vingt-trois heures. Mais ne soyez pas plus royaliste que le roi : ce sont seulement des horaires indicatifs, que vous pouvez changer facilement selon vos activités.


Le sommeil et le bruit

Il est préférable de dormir dans le calme et, si possible, loin du bruit. Mais des chercheurs ont réalisé, dans ce domaine, une découverte surprenante, montrant que l’absence totale de bruit est également néfaste à un bon sommeil. En effet, ils ont observé que les individus placés en isolation sensorielle, et donc sonore, ont des difficultés d’endormissement, à cause de l’anxiété que provoque cette absence d’environnement sonore. Un résultat qui pourrait se traduire schématiquement en :  » ni trop, ni trop peu de bruit « .
En réalité, dans les situations de la vie quotidienne, c’est bien le  » trop de bruit  » qui pose problème. La réduction des nuisances sonores ne garantit certes pas un sommeil de qualité, mais elle en constitue assurément l’un des facteurs prédominants. Il est également prouvé maintenant que le bruit est beaucoup plus nocif la nuit, pendant le sommeil, que pendant la journée, en particulier pour les enfants. Sans que nous en ayons conscience, le bruit nocturne modifie la tension artérielle et de nombreuses constantes biologiques de l’organisme.

Suite (Les conditions liées à l’environnement)

Lire la suite...

Le forum des rêves

Lire la suite...

Comment vous endormir en 8 méthodes

Vous avez des soucis pour rejoindre Morphée et vous endormir ?

Meilleur sommeil

Vous vous tournez et retournez dans votre lit ? l’heure affichée sur votre réveil vous rappel que demain vous vous levez tôt mais Morphée refuse de vous accueillir ?

 

Le stress, la fatigue et oui parfois même en étant couvert d’une extrême fatigue s’endormir se fait très difficile. Le point clef principale c’est de se vider la tête, de ne penser à rien afin de pouvoir sombrer. Oui vous me direz, il est drôle lui, c’est bien ce que j’essaie de faire que de ne pas penser à mes problèmes de la journée ou à l’excitation d’une bonne nouvelle… Il n’y pas de mystère un esprit encombré aura plus de mal à trouver le sommeil.

 

Heureusement des scientifiques se sont penchés sur la question et je vais essayer ici de vous donner 8 techniques pour vous endormir plus facilement, bien qu’une n’est pas mentionner ici mais compter les moutons peu parfois aider certaines personnes à  s’endormir 🙂

 

 

Dans cette série d’articles nous vous donnerons des méthodes pour mieux, ainsi que plus rapidement, vous endormir et donc profiter d’un sommeil plus long et de meilleurs qualité.

 

vos-reves.com en plus d’être votre bible des rêves vous permet d’améliorer votre sommeil et ainsi profiter pleinement de votre vie éveillée.

 

Bonne nuit 😉 et faites de beaux rêves !

Lire la suite...

Échelle

  • Incertitude quant au succès ou à l’échec.
  • Couchée ou remisée que l’on voit : une chance qui s’offre ne devrait pas être négligée.
  • Que l’on porte : on se tirera ou tirera quelqu’un d’une mauvaise situation
  • on parviendra ou aidera quelqu’un à parvenir au succès.
  • Que l’on voit portée par d’autres : le danger existe que des tiers vous gâtent une chance.
  • Que l’on appuie à une fenêtre : on a des desseins secrets.
  • Que l’on voit appuyée à une fenêtre : menace de vol ou d’escroquerie.
  • A laquelle on monte : succès.
  • Dont on descend : insuccès.
  • Dont on tombe : un effondrement de grande envergure risque de se produire.
  • Voir se renverser une échelle appuyée à une fenêtre : on sera protégé d’un grave dommage.
  • Une échelle branlante ou brisée : on devrait suspendre une entreprise prévue, car le dommage et les désavantages empêcheront d’atteindre le but fixé.
  • Essayer d’utiliser une échelle branlante ou brisée : une entreprise ou une initiative tournera mal.
  • Chariot à ridelles avec une charge élevée : aisance.
  • Rêver qu’on monte à l’échelle signifie le début d’une entreprise ou besogne nouvelle
  • se trouver arrêté dans cette ascension surtout si l’on est comme paralysé et qu’on ne puisse ni monter ni descendre: obstacles.
  • Tomber d’une échelle: catastrophe proportionnée à la hauteur de laquelle on tombe.,
  • Rêver qu’on monte à l’échelle signifie le début d’une entreprise ou besogne nouvelle
  • se trouver arrêté dans cette ascension surtout si l’on est comme paralysé et qu’on ne puisse ni monter ni descendre: obstacles.
  • Tomber d’une échelle: catastrophe proportionnée à la hauteur de laquelle on tombe.,
Lire la suite...

Éclair

  • Clarté subite sur la situation et les événements : bon signe surtout chez les personnes aisées.
  • Voir un éclair : perte d’argent, contrariété, querelle familiale, désagrément en affaire.
  • Le voir s’abattre sur sa tête ou sur sa maison : perte des biens et de sa vie.
  • Être touché par un éclair sans être blessé : un danger auquel on échappera.
  • Être blessé par un éclair : coup imprévu du destin ou mauvaises nouvelles.
  • Voir des éclairs de chaleur : bon présage.
  • Voir des éclairs et entendre le tonnerre : on aura le plaisir de revoir un ami ou une amie.
  • Voir un éclair qui s’abat avec un bruit de tonnerre : présage de perte. Éclair de chaleur
  • Que l’on voit : présage d’événements grands et importants. Éclaircissement de malentendus
  • On peut essayer d’améliorer son existence, mais il faudra lutter pour y arriver. Éclaireur
  • Que l’on voit : exhortation à rester dans le droit chemin.
  • Que l’on est : on cherchera le bonheur à l’abri des regards et on l’y trouvera
  • c’est également une exhortation à protéger son bonheur contre les envieux. Éclipse de lune
  • Que l’on voit : des pertes ou des difficultés particulièrement graves. Éclipse de soleil
  • Annonce des événements de grande importance, qui peuvent causer de lourdes pertes. École
  • La vie nous soumettra à de nouvelles épreuves.
  • Annonce d’un élément imprévu et soudain qui va venir modifier vos plans ou votre existence.
  • Présage à interpréter selon ce qu’on a rêvé immédiatement avant et après.,
  • Annonce d’un élément imprévu et soudain qui va venir modifier vos plans ou votre existence.
  • Présage à interpréter selon ce qu’on a rêvé immédiatement avant et après.,
Lire la suite...

L’environnement du sommeil

Aménagez votre environnement. Dormez dans la pièce la moins bruyante de votre appartement. Les couleurs doivent être apaisantes (bleu, vert, blanc) et le mobilier sobre. Utilisez des lumières discrètes et indirectes et une température pas trop élevée (18°C à 20°C au maximum). Pensez à humidifier l’atmosphère de votre chambre, surtout si vous avez un chauffage central, en posant par exemple un verre d’eau sur le radiateur. Si vous habitez à côté d’une rue bruyante, pensez au double vitrage et installez des rideaux épais qui atténueront sensiblement le bruit.Le lit peut être dur ou souple, cela n’a pas réellement d’importance et dépend des goûts de chacun. Un lit dur est préférable pour éviter les problèmes de douleur de dos. On dit souvent que l’on dort mieux si l’on s’installe la tête au nord. Rien n’est prouvé, mais vous pouvez toujours essayer.

L’importance des habitudes. Nous observons tous un rituel au moment de nous endormir : prendre un bain, lire quelques pages, écouter de la musique. Tous ces rituels favorisent l’endormissement, surtout chez les enfants, qui ont souvent des habitudes très précises, exigeant une histoire, une peluche, une porte ouverte ou fermée, une lumière allumée ou éteinte… Respectez ces rituels qui aident les enfants à s’endormir dans le calme.

Le confort de la literie intervient de façon non négligeable. Chacun a pu un jour constater qu’il est possible de s’endormir dans pratiquement n’importe quelles circonstances quand l’on  » tombe de fatigue « , mais que les réveils sont dans ce cas souvent sombres et douloureux.Pour favoriser un sommeil harmonieux, quelques règles essentielles doivent être suivies.

Les sommiers et matelas permettant d’amortir les mouvements et de compenser les creux, causés dans les matelas classiques par les points du corps les plus lourds, sont à recommander, surtout lorsque l’on dort à deux. Ainsi faut-il choisir les structures à ressorts, ou, mieux encore, celles comprenant des lattes articulées, mais il n’est pas contre-indiqué d’avoir recours à des solutions moins habituelles comme les matelas d’eau, par exemple, ou les  » futons  » japonais.

Il est préférable d’éviter les lits trop mous, qui peuvent avoir des effets néfastes sur la colonne vertébrale. Il est même conseillé aux gens qui souffrent du dos de placer une planche rigide entre le sommier et le matelas.

Il n’est pas indispensable de dormir avec un oreiller. Et lorsqu’on le désire, il faut veiller à ce qu’il ne soit pas la cause d’une torsion du cou.

Il faut avoir une liberté de mouvements suffisante et éviter notamment les lits et les vêtements de nuit trop serrés.

L’hygiène est une condition trop souvent oubliée. Pourtant, ne serait-ce que pour des raisons psychologiques, il s’agit d’un point non négligeable. Il est si agréable de se plonger dans des draps propres et sentant le frais !

La température dans la chambre doit être adéquate, répondant à la fois à des critères généraux et aux habitudes particulières de chaque individu. Certains ressentent la nécessité impérieuse de dormir la fenêtre ouverte, d’autres ne cherchent qu’à s’enfouir le plus profondément sous les couettes les plus chaudes, même en été.

Le degré d’humidité de l’air ne doit pas être négligé. Si la moiteur des nuits tropicales peut constituer une gêne, c’est en réalité plutôt la sécheresse excessive des chambres à coucher occidentales qui pose problème, notamment à cause d’un chauffage trop important. Soyez vigilant à cet égard et pensez, en particulier, à installer des humidificateurs d’air dans les chambres d’enfants.

Le degré de luminosité est également important. Certains aiment dormir dans le noir absolu, tous volets fermés, alors que d’autres préfèrent être réveillés par la lumière du jour. C’est affaire d’habitude personnelle, aucune règle n’existe en la matière. Une chambre bien hermétique à la lumière est souvent un excellent somnifère… mais souvenez-vous toutefois que certains (principalement les enfants) ont un besoin impérieux de lumière, qui leur permet de combattre l’anxiété. Respectez, dans ce cas, cette volonté, mais adoptez une source de lumière très diffuse, la moins crue possible, en bannissant le néon.

Suite (Les conditions liées au dormeur)

Lire la suite...
1 2