Nous avons trouvé les résultats suivants dans le dictionnaire des rêves :

Marché

  • Souvent synonyme de bordel
  • abandon de toutes les valeurs ou appréciation de soi même seulement d’après l’argent.
  • Auquel on se trouve et fait des achats : on tombera dans une situation instable ou incertaine.
  • Auquel on offre soi même des marchandises: affaires ou entreprises incertaines ou changement d’ordre professionnel.
  • Se trouver dans le hall d’un marché : on sera placé en face d’un choix ou d’une décision.
  • Charlatans : on sera victime de filouteries.
  • Marcher vile, droit et d’un pas assuré: progrès, avance des affaires, succès sans entraves
  • marcher en flânant : présage de distractions et de circonstances dissolvantes qui vous détourneront de votre but.
  • Marcher à reculons
  • rétrogression, perles, échec.
  • Marcher en claudicant: malchance.
  • Représente le théâtre de votre existence, le lieu où vous avez habituellement affaire: les gens observés sont ceux que vous voyez d’ordinaire.
  • Interpréter ce rêve d’après ce que l’on voit et ce que l’on fait dans le marché.
  • Voir simplement un marché permet de prévoir si votre vie va être animée ou non d’après le mouvement plus ou moins intense qu’on observe dans son rêve.
Lire la suite...

Machine

  • Que l’on voit : situation ordonnée et régulière.
  • Que l’on dessert : on devra s’occuper d’une affaire compliquée.
  • Avariée ou ne fonctionnant pas que l’on voit : mise en garde contre un genre de vie irrégulier ou déréglé
  • annonce des événements qui perturberont la régularité de l’existence.
  • Avariée ou ne fonctionnant pas que l’on remet en marche : élimination d’obstacles ou de difficultés qui perturbent la bonne ordonnance de l’existence.
  • Que l’on ne parvient pas à remettre en marche : on se trouve dans une situation désordonnée qui sera la cause d’un revers ou d’une perte.
Lire la suite...

Récolte

  • La faire hors de saison: guerre ou mortalité dans la localité.
  • Recueillir hors de saison, des blés jaunes: mortalité ou maladie pour les vieillards
  • s’ils sont verts, pour la jeunesse
  • voyez encore épi, blé etc.
  • Récolter de l’orge: richesse future.
  • Recueillir des semailles
  • si on le fait dans un lieu de guerre: mortalité.
  • S’il n’y a pas de guerre et que la récolte se fasse par les chemins, ou dans un temple: disette et épidémie
  • dans un marche: gros bénéfices et nombreuses affaires.
  • Si on la fait dans les campagnes et que les semailles soient mûres: disette.
  • Marcher au milieu des champs après que la moisson y a été fauchée, avant qu’elle soit enlevée: veut dire que l’on marchera au milieu des files de soldat.
Lire la suite...

Cercueil

Le cercueil dans les rêves

Le cercueil dans les rêves

  • On prend congé intérieurement du passé
  • de nouvelles intentions ne peuvent être réalisées que lorsque le passé est enterré.
  • Vide que l’on voit : on se fait des soucis injustifiés à cause de son avenir.
  • Avec un cadavre : présage de malheur en mariage ou avec un partenaire.
  • Dans lequel on se voit étendu : événement heureux en mariage ou avec un partenaire.
  • Voir un cercueil dans un marché, une foire: tous ceux que vous y aurez vu sont des hypocrites.
  • En voir un au milieu d’un cortège funèbre, s’acheminant vers le cimetière dont on connaît la destination: on encaissera des créances.
  • En voir un grand nombre dans un endroit: signe de corruption et de dépravation du lieu.
  • Cercueil qui marche seul: voyage par eau.
  • En voir un dans les aires et qui va tout seul: mort mystérieuse à l’étranger d’un grand personnage ou d’un grand homme de votre pays.
  • Voir dans une bière une femme qui n’est pas morte: prochain mariage pour elle si elle est fille ou veuve.
  • Être soulevé dans un cercueil est toujours signe d’honneurs ou d’élévation.
  • Rêver qu’étant vivant et tout vêtu on se trouve dans un cercueil: fin prochaine.
  • Rêver que l’on est dans un cercueil sans que l’on songe à vous enlever: emprisonnement.
  • Cet exemple tiré d’un des classiques de l’oniromancie laisse voir sous la lettre la directive de l’interprétation.

Lire la suite...

Couleur

  • Le symbolisme de la couleur est presque toujours en liaison avec des passions sexuelles
  • le noir et le blanc (sexe masculin et sexe féminin) sont considérés comme les extrêmes entre lesquels diverses nuances se trouvent : Bleu = adaptation, douceur
  • jaune = intuition
  • vert = qui s’éveille, indécis
  • rouge = vice, rage, diable, sexuel
  • noir = nuit inquiétant
  • blanc = froid pas encore achevé, vierge.
  • Se barbouiller avec de la couleur
  • on sera victime d’un mensonge.
  • Peindre un objet avec de la couleur : on n’est p as tout à fait sincère à l’égard d’un ami.
  • Barbouiller de couleur le visage d’un tiers : il ne faut pas se railler d’un tiers.
  • Peindre une voiture en couleur : surprise
  • se rapporter à la couleur correspondante.
  • Broyer de la couleur : bonne marche des affaires.
  • En acheter : désir de changement.
  • En avoir dans un récipient : promesse de caisse pleine.
  • Préparer de la couleur pour aquarelle : on va s’engager dans une affaire incertaine.
  • Utiliser des couleurs à l’huile : on consolidera sa position.
Lire la suite...

Sentier

  • Que l’on voit devant soi : bonheur secret ou gardé secret à l’égard des tiers.
  • Sur lequel on marche : sans tenir compte des opinions ni des protestations d’autrui, on suit sa propre voie.
  • Que l’on perd : on tombera dans une situation embarrassante.
  • Large : chance.
  • Étroit : chance à moitié seulement.
Lire la suite...

Érotique

Source:doctissimo

Sexsomnie : un somnambulisme classé X

 

  • Accusé(e) par votre partenaire d’avoir des intentions coquines en plein sommeil, vous ne vous souvenez de rien… A moins d’avoir trop abusé de substances illicites, peut-être souffrez-vous de sexsomnie. Un somnambulisme sexuel moins exceptionnel qu’il n’y paraît…

Vos bas instincts se réveillent alors que vous dormez encore ? Moins avouables que les rêves érotiques, la sexsomnie transforme les bras de Morphée en étreintes plus concrètes… Zoom sur un trouble du sommeil très particulier.

Dormez comme vous aimez !

Depuis une vingtaine d’années, certains psychologues ont publié des articles souvent confidentiels sur un « comportement sexuel durant le sommeil », un « sexe dormant : une variante du somnambulisme », des « masturbations pendant le sommeil »… Mais deux récentes études portant chacune sur 11 cas de personnes attestent d’une trouble du sommeil d’un nouveau genre, baptisé sexsomnie.

Ce comportement se distingue du somnambulisme par :

    • Le plus souvent, la présence d’une excitation visible : érection, éjaculation, lubrification vaginale, rythme cardiaque élevé, sueur…

 

    • La focalisation des gestes autour de la sphère génitale

 

    • Une motricité réduite, pas de marche en dehors du lit… Pas question donc d’espérer faire avaler un égarement nocturne à votre voisine de palier…

 

Par rapport au somnambulisme, « l’éveil automatique est plus proéminent, les activités motrices sont relativement restreintes et spécifiques, et une certaine forme de conscience onirique est souvent présente » précisent les auteurs des études. Parmi les cas rapportés, on note une fréquence importante de comportements sexuels atypiques (paraphilies). Mais les psychologues supposent que ces comportements ont moins de chances d’être rapportés, lorsqu’ils restent « dans la norme sociale », particulièrement si le partenaire est une personne consentante.

Des histoires à dormir debout…

Non, les somnambules ne déambulent pas uniquement les bras levés devant eux en claudiquant maladroitement. Certains peuvent conduire un véhicule, manger ou même commettre un assassinat. Mais qu’ils soient capables d’avoir un comportement sexuel restait surprenant ! Et pourtant quelques cas sur le sujet laissent pantois…

    • Une jeune femme de 26 ans jette brutalement ces vêtements pendant la nuit et se masturbe violemment, poussant des gémissements et des cris évocateurs. Lorsque son partenaire la réveille, elle nie tout. Retombée dans les bras de Morphée, elle se « reprend en main » deux ou trois fois dans la nuit. Un égoïsme de plus en plus mal vécu par son conjoint…
    • Somnambule, un officier de police de 37 ans adopte un comportement sexuel pendant le sommeil au moins une fois par mois. Selon sa femme, l’homme n’a pas le même comportement sexuel lors de ces états de demi-sommeil « plus agressifs », « plus amoureux », « sans possibilité de l’arrêter »…

 

    • Un autre officier de police (une population qui décidément, ne dort que d’un oeil…) se révèle un tout autre amant pendant son sommeil : plus amoureux, plus attentionné, plus orienté vers la satisfaction de sa partenaire…

 

    • Un jeune homme de 27 ans se réveille régulièrement avec une éjaculation pendant la nuit depuis l’âge de 22 ans. Pour éviter ce comportement, il s’est lié les mains… Résultat : deux doigts cassés

 

  • Une jeune femme de 26 ans aguiche pendant son sommeil son conjoint de manière très explicite. En cas de réponse positive de ce dernier, elle se réveille et l’accuse de tenter d’abuser d’elle pendant son sommeil…

Moins amusants, certains cas ont débouché sur des notifications à la police lorsque le partenaire de ces ébats inconscient n’était pas consentant. Certaines associations de victimes d’abus sexuels craignent que cette sexsomnie ne soit injustement évoquée en vue d’être disculpé.

Comment vivre sa nuit sans réveiller l’autre ?

Les quelques cas confirmés permettent de déceler certains traits caractéristiques : la consommation d’alcool ou de drogues, un récent traumatisme émotionnel, un manque de sommeil, un stress ou un fatigue importants, la présence d’une apnée du sommeil, des antécédents familiaux…

Même si les études ne permettent pas d’avoir une idée du nombre réel de sexsomniaque, les scientifiques estiment que ce phénomène serait moins exceptionnel qu’on ne le croit. Selon eux, de nombreux patients souffrent d’un sentiment d’embarras et de culpabilité qui handicape la déclaration de ces faits. Pourtant des traitements existent.

Si vous pensez souffrir de sexsomnie, consultez un psychiatre. Les différentes prises en charge exposées dans ces études comprennent une psychanalyse, certains anticonvulsifs (benzodiazépines), le traitement des apnées du sommeil lorsqu’elles sont présentes, ainsi que l’éviction des facteurs de risque (alcool, drogues, manque de sommeil, stress…). Alors pour retrouvez des nuits plus calmes, n’hésitez pas à en parler.

Lire la suite...

Malpropreté

  • Il reste encore beaucoup à nettoyer dans la vie pour que tout se passe bien.
  • Que l’on voit : gain.
  • Dans laquelle on cherche quelque chose que l’on ne trouve pas : on mettra sa situation en danger par une entreprise imprudente.
  • Dans laquelle on trouve de l’argent : veiller à ce que des voleurs ne s’emparent pas du portefeuille.
  • Dans laquelle on marche : des désagréments.
  • Dans laquelle on voit quelqu’un marcher : on causera de l’irritation à quelqu’un sans le vouloir.
Lire la suite...
1 2 3