Nous avons trouvé les résultats suivants dans le dictionnaire des rêves :

Jeune Fille

  • S’il ne s’agit pas simplement d’un rêve de désir sexuel, ce sont des souvenirs ou un changement dans la structure des désirs et des plans.
  • Voir plusieurs jeunes filles : une joyeuse compagnie.
  • Vêtues de blanc : un penchant qui rend heureux.
  • Être entouré de jeunes filles qui rient : on est la cible de taquinerie ou de petites moqueries.
  • Donner des baisers à des jeunes filles : on cède à un penchant qui rend ridicule et expose à la moquerie.
  • Recevoir des baisers de jolies jeunes filles : désenchantement après une ivresse passagère.
  • Les voir pleurer : on aura un enfant.
  • Les voir faire des travaux ménagers : mariage.
  • Ici il faut laisser la parole à la tradition: En voir une à peine développée: providence, bel avenir
  • en voir une nue: honneur si sans cause ou mérite.
  • Pour le reste, voyez Femme.
  • Certains auteurs font une distinction entre la femme et la jeune (fille, et donnent des interprétations différentes pour l’une et pour l’autre .
  • Donner le bras à une jeune fille: bon présage
  • l’entraîner par force: perte des liberté
  • rêver qu’une jeune fille vous donne quelque chose: fortune
  • si elle vous prépare une couronne: honneurs, élévation
  • en recevoir une fleur rouge: on aura de très bonnes nouvelles
  • en recevoir une branche de basilic effeuillée: est un avertissement a être constant et avoir bon espoir dans ses amours.
  • Recevoir un citron ou des raisins verts d’une jeune fille: vous souffrirez par elle
  • une pomme: elle accepte votre amour
  • une rose: bonnes nouvelles que vous lui porterez
  • l’embrasser ou en être embrassé: bonne solution de vos affaires.
  • Si vous rêvez qu’une jeune fille vous enveloppe, vous couvre d’un drap de lit: vous la demanderez en mariage et vous l’obtiendrez
  • enlever de la boue, des taches des vêtements d’une jeune fille: on la sauvera d’un mauvais mariage
  • rêver qu’elle vous prépare le lit: elle fera tout pour vous épouser
  • rêver qu’une jeune fille vous donne à boire ou à manger: succès on amour
  • tuer une jeune fille: grand danger dont on est la cause involontaire.
Lire la suite...

Fille

  • Voir enfant.
  • Ici il faut laisser la parole à la tradition: En voir une à peine développée: providence, bel avenir
  • en voir une nue: honneur si sans cause ou mérite.
  • Pour le reste, voyez Femme.
  • Certains auteurs font une distinction entre la femme et la jeune (fille, et donnent des interprétations différentes pour l’une et pour l’autre .
  • Donner le bras à une jeune fille: bon présage
  • l’entraîner par force: perte des liberté
  • rêver qu’une jeune fille vous donne quelque chose: fortune
  • si elle vous prépare une couronne: honneurs, élévation
  • en recevoir une fleur rouge: on aura de très bonnes nouvelles
  • en recevoir une branche de basilic effeuillée: est un avertissement a être constant et avoir bon espoir dans ses amours.
  • Recevoir un citron ou des raisins verts d’une jeune fille: vous souffrirez par elle
  • une pomme: elle accepte votre amour
  • une rose: bonnes nouvelles que vous lui porterez
  • l’embrasser ou en être embrassé: bonne solution de vos affaires.
  • Si vous rêvez qu’une jeune fille vous enveloppe, vous couvre d’un drap de lit: vous la demanderez en mariage et vous l’obtiendrez
  • enlever de la boue, des taches des vêtements d’une jeune fille: on la sauvera d’un mauvais mariage
  • rêver qu’elle vous prépare le lit: elle fera tout pour vous épouser
  • rêver qu’une jeune fille vous donne à boire ou à manger: succès on amour
  • tuer une jeune fille: grand danger dont on est la cause involontaire.
Lire la suite...

Plantes

  • Comme Pour Les Pierres, Prendre Leur Signification Symbolique. Voici Les Principales:
  • Acacia: Amour Platonique
  • Aloès: Amertume, Douleur
  • Amandier : Étourderie
  • Ananas: Perfection
  • Anémone: Abandon, Maladie
  • Angélique: Bonne Inspiration
  • Armoise: Avortement
  • Aubépine: Espérance
  • Balsamine: Impatience
  • Belle-de-nuit: Timidité
  • Bleuet: Délicatesse
  • Bouton De Rosé: Jeune Fille
  • Bruyère: Solitude.
  • Buglosse: Mensonge
  • Buis: Stoïcisme
  • Capillaire: Discrétion
  • Cerisier: Habileté
  • Châtaignier: Justice
  • Chêne: Hospitalité
  • Chou: Profit
  • Citrouille: Grossesse
  • Coquelicot: Consolation
  • Cyprès: Deuil Ou Débauche
  • Dahlia: Reconnaissance
  • Églantine: Poésie
  • Fleur D’oranger: Chasteté, Pureté
  • Fraises: Bonté
  • Frêne: Grandeur D’âme
  • Géranium : Sottise
  • Girofle: Promptitude
  • Géranium: Retraite Précipitée
  • Grenade: Jolie.-fille
  • Gui: Intuition Vraie
  • Guimauve: Bienfaisance
  • Héliotrope: Enivrement D’amour
  • Herbe Ordinaire: Utilité
  • Hêtre: Prospérité
  • Hortensia: Froideur
  • Houx: Prévoyance
  • Hyacinthe: Jeu
  • Jacinthe: Bienveillance
  • Jasmin: Séparation
  • Jusquiame: Défaut
  • Laitue: Fléchissement Amoureux
  • Laurier: Perfidie
  • Lierre: Amitié
  • Lilas: Premières Émotions Amoureuses
  • Liseron: Humilité
  • Marguerite: Sentiments Partagés
  • Menthe : Chaleur Passionnelle
  • Mouron: Rendez-vous
  • Mousse: Amour Maternel
  • Muguet: Retour Du Bonheur
  • Mûrier: Grand Chagrin D’amour
  • Myosotis: Votre Mémoire Manque De Fidélité
  • Myrtille: Trahison
  • oeillet: Amour Vif
  • Ortie: Érotisme
  • Pavot: Sommeil Du Coeur
  • Persil: Festin
  • Pervenche: Souvenirs Tendres
  • Peuplier: Gémissements
  • Pivoine: Honte
  • Pommier: Préférence
  • Primevère: Jeunesse
  • Réséda: Qualités Morales
  • Rose: Beauté
  • Sapin: Élévation
  • Thym: Activité
  • Tilleul: Amour Conjugal
  • Tulipe: Déclaration D’amour
  • Verveine : Enchantement
  • Vigne: Ivresse
  • Violette: Modestie.
Lire la suite...

Épée

  • Épée à lame luisante et tranchante: paroles douces, vraies et sincères
  • lourde épée: on dira une chose que 1’on ne fera pas
  • épée défectueuse: manque d’éloquence.
  • Épée avec une ou plusieurs autres armes: grandeurs, puissance.
  • Épée dans 1’air: peste (maladie épidémique).
  • Trouver une épée près d’un mur: découverte d’un homme valeureux.
  • Lorsqu’on a un procès et des controverses avec quelqu’un et qu’on rêve d’avoir en main une épée nue: signe qu’on a raison et qu’on obtiendra justice.
  • Tenir une épée avec la pointe par terre: naissance d’un fils.
  • Certains écrivains sont d’avis que tenir une épée est signe de force, de puissance et de sûreté .
  • Rêver qu’on vous donne une épée: on vous donnera une femme.
  • Rêver qu’entre mari et femme on se donne une épée nue: naissance d’un fils
  • si elle est dans le fourreau: d’une fille
  • ceindre une épée: acquisition d’un gouvernement ou d’un grand commandement
  • lorsque l’épée est pesante et traîne par terre: commandement pénible et pauvre gouvernement
  • lorsque le ceinturon se brise
  • destitution du gouvernement ou du commandement.
  • Porter un ceinturon sans épée: on recevra un dépôt.
  • Ceindre une épée pronostique, d’après quelques interprètes: la gloire t le respect.
  • Ceindre deux ou trois épées qui tombent parce que le ceinturon se brise: divorce.
  • Épée qui se brise dans le fourreau: mort d’un enfant dans le sein de sa mère .
  • Jeu d’épée: juste et droite administration pour un gouverneur et pour ceux qui peuvent le devenir
  • quelquefois orgueil dans leurs fils.
  • Tuer quelqu’un d’un coup d’épée: contrastes, dissension avec le peuple.
  • Donner un coup d’épée: triomphe sur ses ennemis, victoire, sûreté, réussite dans ce que l’on entreprend
  • pour une jeune fille: elle tombera amoureuse
  • pour une femme, elle aura un fils, oud e grands honneurs attendent son époux.
  • Recevoir un coup d’épée.
Lire la suite...

Un peu d’Histoire autour des rêves

Dans l’Antiquité trois mille ans avant Jésus-Christ.

 

Les Grecs pratiquaient la médecine et possédaient même des techniques assez raffinées. La religion,

qui faisait partie intégrante de la vie des anciens Grecs, était étroitement associée à la guérison. Ainsi,

il existait en Grèce des sanctuaires d’interprétation des rêves où les malades se rendaient pour être

guéris.

 

Voici une petite présentation du dieu grec de la médecine, Asclépios, et du rituel principal de

guérison qui avait cours dans l’Antiquité, notamment au sanctuaire d’Épidaure.

Épidaure est une petite cité située dans le Péloponnèse, au sud d’Athènes. Elle était célèbre par son

sanctuaire dédié au dieu médecin qui guérissait par les rêves.

Les fidèles venaient à Épidaure de partout dans le monde grec pour être guéris, un peu comme on fait

des pèlerinages de nos jours à Lourdes. Ils y pratiquaient le rituel de l’incubation. Ce rituel consistait à

dormir dans un temple pour recevoir en rêve des messages du dieu qui faisait un diagnostic et

donnait des conseils.

Les prêtres médecins interprétaient ces rêves et en déduisaient les prescriptions que les fidèles

devaient suivre pour guérir.

 

Le très connu serment d’Hyppocrate commence ainsi :

« Je jure par Apollon, médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les

déesses,…

On ne peut pas assez souligner l’importance que la médecine antique accordait aux rêves qui venaient

des Dieux.

 

Trois siècles avant Jésus-Christ dans l’ancien testament.

 

L’ancien testament que l’on appelle la bible hébraïque a été écrit au 3e siècle avant Jésus-Christ

Il y a environ 250 rêves présents dans l’ancien testament, ce qui atteste de leur extrême importance

à cette époque .Un grand nombre peuvent également être lus dans le nouveau testament.

 

300 ans après J C : La trahison de Saint Jérôme

 

Ici, il convient tout d’abord de mentionner un fait totalement inconnu, il s’agit du rôle prépondérant

qu’a joué Saint Jérôme pour écarter les chrétiens de leurs rêves et les condamner.

Jérôme, 300 ans après J C a traduit la Bible en latin. Jusqu’alors on lisait la Bible dans les textes

hébreux et grecs. Il fit à l’église naissante le monumental cadeau de cette traduction appelée la

Vulgate. Cependant, Jérôme a falsifié la traduction de certains passages et l’a arrangée à sa sauce. Et

c’est justement quand il s’agit des rêves :Voyons un peu :Dans le livre du Lévitique on peut lire dans

le texte hébreu au chapitre 19, verset 26 l’ordre suivant :

 

« Vous ne mangerez rien avec du sang, vous n’observerez ni les serpents ni les nuages pour en tirer

des pronostics. »

 

Jérôme a traduit en latin:

« Vous ne mangerez rien avec le sang. Vous ne consulterez point les augures, et vous n’observerez

pas les rêves. »

 

Où est-il question des rêves dans le texte original ? Jérôme les a introduits à côté des oracles.

Au livre du Deutéronome, chapitre 18, verset 10, on lit dans le texte hébreu original:

 

« Qu’on ne trouve chez toi personne pour consulter les oracles, pratiquer l’incantation, la divination,

les enchantements et les charmes, interroger les revenants et les esprits ou consulter les morts. Car

quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel. »

 

Jérôme a traduit là encore :

« …Qu’il ne se trouve personne qui interroge des devins, et qui observe les rêves et les augures, ni

qui use de maléfices, ni qui soit enchanteur, ni qui consulte ceux qui consultent les esprits de pythons

et les devins ou qui demandent aux morts la vérité. »

 

Dans ce passage aussi, le traducteur en latin transforme le texte d’origine, le falsifie comme dans le

livre du Lévitique, et l’expression consulter les oracles est traduite par observer les rêves et les

augures.

 

Ainsi, quand, de son côté, l’écrivain biblique condamne seulement les oracles, Saint Jérôme, lui, fait

l’amalgame avec les rêves, les rajoute dans le texte, alors qu’il n’en est nullement question, jetant

ainsi sur eux la condamnation qui a entraîné leur rejet. Et cette confusion est bien un fait encore

aujourd’hui, où les rêves sont considérés par beaucoup comme une démarche ésotérique plus ou

moins sulfureuse.

 

Vous voyez ainsi le fait exact et vérifiable que Jérôme a falsifié les textes et condamné volontairement

le rêve, alors que la Bible ne le fait pas. Au contraire, la Bible est remplie de récits de rêves, ce que

Jérôme savait pertinemment puisqu’il les a traduits. Avec la chute de l’empire romain, on n’aura plus

accès aux textes originaux, la traduction de Jérôme fera donc autorité pendant des siècles, excluant

pour des siècles le rêve de la vie spirituelle.

Depuis la trahison de Saint-Jérome jusqu’au début du 20 e siècle.

 

L’église fit tout alors pour condamner le rêve. En effet, puisque la doctrine exprimée par les pères de

l’église était affirmée comme complète, il n’était pas besoin d’informations supplémentaires. Si

supplément il doit y avoir, ce sont les dogmes qui les déclarent et les définissent. Tout le reste est une

hérésie.

 

L’église catholique va associer l’interprétation à des pratiques hérétiques et la mettre au même rang

que la sorcellerie, la divination. Les individus, soupçonnés de se livrer à des activités occultes, sont

accusés d’hérésie, privés de leurs biens, jetés en prison, torturés, brûlés.

Le rêve et son interprétation sont diaboliques.

 

Ainsi le rêve fut exclu de la civilisation occidentale. Pour des siècles à venir, on ne parla plus des rêves

ni de leur interprétation. Le rêve qui était au centre de la vie spirituelle intérieure disparut de la vie

quotidienne et resta un secret caché au fond des cœurs.

 

Napoléon Bonaparte lui-même a fait interdire l’interprétation des rêves que la révolution Française

avait pourtant fait rétablir.

Depuis le début du 20 siècle

Sygmund Freud et CG Jung ont à eux deux fait grandement avancer la relation entre le rêve et les

humains.

Les thèses freudiennes autour du rêve sont extrêmement répandues. Elles laissent à penser que les

rêves sont orientés par la Libido.

CG Jung a travaillé pendant un temps très court avec Freud. Ils se sont séparés ensuite, ce qui pour

JUNG a été un déchirement. Le travail de Freud lui paraissait pourtant incomplet. Il a ainsi démontré ,

autour de l’interprétation de 80000 rêves dans sa vie, que le rêve est par le biais de l’inconscient, un

dynamisme naturel pour piloter sa vie quotidienne . Le rêve , dit-il , est la porte d’accès à l’âme .

 

Ce n’est qu’en 1992 que l’interprétation des rêves a été officiellement rétablie en France.

 

 

Baptiste51

Lire la suite...

La méditation

Une autre façon de reposer son soi !

 

 

La méditation, pratique au cœur de certaines religion ou autre forme plus récente de spiritualité permet, grâce à une concentration centralisée, de se ‘régénérer’ mais surtout de se reposer intellectuellement.

D’après une étude américaine, il est prouvé que la méditation modifie de façon durale le fonctionnement du cerveau.

 Meditation

Une pratique pas si facile :

 

Malheureusement la méditation n’est pas une chose simple à réaliser, l’environnement et la condition de la personne qui tente cette pratique est très importante.

En effet il faut arriver à trouver un endroit calme, reposant. Les bruits ou interaction extérieures sont des éléments qui empêche la bonne pratique de la méditation.

Il existe plusieurs technique pour obtenir la méditation, certaines pratique comme celles du yoga ou du tantra, certaines rattachées à des religions ou complètement corrélées.

La principale forme de méditation bien connue consiste à trouver un endroit calme, de préférence devant un mur ou dans un pièce sombre puis de trouver une posture confortable et concentrer son attention sur un objet ou une pensée afin de pouvoir faire le vide et élimer toute forme d’interaction visant à « déconcerter » le méditant.

Une petite recherche sur notre ami google vous permettra d’avoir des modes d’emploi à une bonne méditation ce qui n’est pas le but de cet article.

Les biens faits :

 

Si les neurologues savaient depuis longtemps que le cerveau d’un méditant a un fonctionnement sensiblement différent de ce son fonctionnement dans un état normal, l’étude américaine montre que la méditation peut aussi engendrer des modification neuronales plus durables, en gros une personne qui médite modifie son cerveau de façon plus pérenne.

Une méditation régulière permet de devenir moins sensible au stimulations de l’environnement, l’idée c’est que notre méditant sera moins sensible de façon émotionnelle au stimulus extérieur, vers une stabilité émotionnel plus durable.

Et pourquoi parler de ça sur vos-reves.com ?

 

J’y viens, l’idée c’est que le rêve permet de reposer notre conscience en faisant le ménage de notre activité journalière, du coup la méditation serai un complément aux rêve, le fait de pratique un demi par jour de méditation pourrais permettre une meilleurs stabilité émotionnel, mais aussi vous permettre d’avoir une meilleur concentration.

Le rêve permet de faire un reset émotionnel de notre vécu et de notre journée… La méditation est clairement un complément à ce procédé.

Pour conclure,

Un esprit sain dans un corps sain, déjà entre un bon sommeil et une petite méditation l’esprit se porte mieux… pour le corps, je vous propose de faire un peu de yoga qui cumul une pseudo pratique de la méditation ainsi qu’un entretien physique, que demander de plus, d’une pierre 2 coups.

Sur ce bonne méditation et faites de beaux rêves.

Lire la suite...

Saluer

  • Une haute personnalité : annonce une visite agréable.
  • Une personne que l’on aime pas : annonce d’une visite désagréable.
  • Être saluer par des enfants : événement heureux dans la vie familiale.
  • Un vieillard inconnu: bon rêve qui dénote des chagrins évités
  • si on le connaît, bon mariage.
  • Saluer un ennemi: réconciliation
  • si c’est lui qui vous salue: il cherchera à se réconcilier avec vous .
  • Si un home rêve de saluer le père d’une jeune fille qu’il désire demander en mariage, c’est que la demande sera acceptée.
Lire la suite...

Accouchement

  • Chez la femme : symbole d’une nouvelle attitude en face de la vie.
  • Chez l’homme : de grands plans vont être menés à bon terme.
  • Que l’on voit : pour l’homme, séparation de sa femme
  • Pour des gens pauvres, bon présage
  • Pour les gens d’affaires et les riches, mauvais présage
  • Pour les personnes en voyage, annonce du retour au pays.
  • Accoucher : nouvelles possibilités d’existence.
  • Voir un animal mettre bas : période très favorable.
  • Est considéré comme un dégagement du corps et des organes et doit être entendu par conséquent comme une sorte de nettoiement.
  • Assister à un accouchement réussi : bonheur et joie.
  • D’un garçon : chance en affaires.
  • D’une fille : expériences douloureuses.
  • A un accouchement non réussi : douleur et tristesse.
  • A son propre accouchement : si l’on voit le nouveau né, gain et délivrance de beaucoup de chagrins et de soucis.
  • Douloureux ou non réussi : annonce une maladie.
  • Avec un enfant mort né : tristesse
  • Rêve répondant à un désir : indique que l’on atteindra son but.
Lire la suite...
1 2 3 4