Nous avons trouvé les résultats suivants dans le dictionnaire des rêves :

Le fonctionnement des rêves

A quoi servent les rêves ??

Tant que nous étions sous l’empire des dieux écrit Françoise Parot, nous n’avions aucune raison de nous interroger sur l’utilité de ces activités oniriques.  » Il fallut attendre la fin du XIXe siècle pour que soient prêtés au rêve des rôles intégrés au fonctionnement cérébral. A partir des années 60, on recherche surtout les fonctions possibles du sommeil paradoxal pendant lequel surviennent les rêves. Malgré les espoirs suscités par les sciences neurologiques, aucune théorie n’a trouvé aujourd’hui de support expérimental solide. En particulier, les expériences de privation de sommeil paradoxal, qui perturbent le déroulement normal du sommeil, ne semblent pas entrainer de troubles caractéristiques. Est-il vraiment pertinent de poser la question d’une fonction biologique des rêves au même titre que la nutrition ou la respiration ? Ce vide théorique laisse le champ libre à certaines conceptions traditionnelles, dont nos idées demeurent plus ou moins héritières.

Le rêve comme purge du cerveau

 

D�après l’allemand W, Robert, en 1886, le rêve est l’effet d’un processus somatique d’élimination de pensées étouffées dans l’oeuf  » : on ne peut évacuer les impressions informes et les pensées non élaborées, sources de tension psychique, qu’en les complétant par des emprunts à l’imagination. S’il ne s’agit pas ici d’un processus psychique, la notion de mise en scène, véritable fabrication de l’imagerie onirique, est commune à la théorie de Freud. On retrouve cette idée un siècle plus tard, en 1983, dans la théorie de Francis Crick et Graeme Mitchison, pour laquelle le rêve est un processus d’oubli : isolé pendant le sommeil paradoxal, le réseau neuronal serait purgé des informations parasites grâce à l’activation aléatoire des ondes PGO. Mais il reste alors à expliquer comment s’effectue le tri entre ce qui est signifiant et ce qui ne l’est pas.

 

Le rêve comme soupape de l’esprit

 

Avec la publication de Die Traumdeutung en 1899, Sigmund Freud marque pour longtemps les esprits. Selon lui, l’homme forme des désirs et des pulsions qui, inacceptables pour la conscience, sont refoulés par celle-ci. Il leur correspond une énergie emmagasinée que le cerveau doit évacuer pour se soulager d’une tension psychique. Le rêve autorise cette libération en déguisant ces désirs au moyen d’une mise en scène de matériaux mnésiques et symboliques. Les arguments physiologiques avancés par Freud ont été largement réfutés. L’hypothèse que les rêves se nourrissent des conflits de la petite enfance est remise en cause par la probable existence de sommeil paradoxal chez les nouveau-nés et certains animaux. Traditionnellement opposée à celle de Freud, la théorie de Carl Jung, au début du XXe siècle, envisage le rêve comme un moyen d’accès direct à l’inconscient individuel au sein d’un inconscient collectif, et révèle davantage les conflits actuels que ceux de l’enfance. Ces deux théories se rejoignent pourtant, en ce sens que le rêve découvre et régule les désirs et les affres de l’individu dans son intégration à l’environnement.

 

Le rêve comme entretien des circuits neuronaux

 

Selon la théorie du « rêve sentinelle  » de Snyder (1966), la stimulation corticale pendant le sommeil paradoxal permettrait à l’animal endormi de rester prêt à réagir rapidement en cas de péril. Mais le seuil d’éveil plus élevé au cours de cette phase et le fait que l’on observe plus de sommeil paradoxal chez les animaux les moins sujets à la prédation ne plaident pas en faveur de cette hypothèse. J. Allan Hobson a proposé que le sommeil paradoxal autorise à la fois le repos du système nerveux de la motricité et de l’attention et l’excitation du système nerveux non fatigable, en particulier des circuits essentiels ou des circuits servant peu fréquemment. De cette activation découlerait la synthèse par le cortex des scénarios oniriques. Comme le suggéra Edouard Claparède en 1905, le rêve pourrait être un exercice de création permettant la réactivation de processus mentaux et le test de comportements innés ou acquis, ce que peut illustrer l’expérience de Michel Jouvet et de Jean-Pierre Sastre sur le  » comportement onirique  » du chat : celui-ci, après une lésion du Locus coeruleus a (qui inhibe le système moteur pendant le sommeil paradoxal), semble mimer des comportements instinctifs typiques. Cependant, la privation de cette phase de sommeil ne met pas en évidence une altération des comportements instinctifs.

 

Le rêve comme gardien du sommeil

 

L’te;e que le rêve préserve le dormeur d’un réveil intempestif apparaît dans la théorie de Freud, pour qui la satisfaction hallucinatoire rend tolérable les vérités refoulées du sujet conscient, et prétend ainsi expliquer le cauchemar comme un échec du rêve. Elle est aussi présente dans l’hypothèse de Frederick Snyder pour laquelle les productions gratifiantes des rêves assureraient la continuité du sommeil afin d’amoindrir le stress du maintien de la vigilance. Si les hypothèses de Freud et de Snyder diffèrent par la nature des causes du stress, elles ne sont pas antinomiques pour autant : chaque espèce pourrait avoir à se préserver du stress de la régulation de ses propres tensions.

 

Le rêve comme apprentissage

 

En 1966, Howard Roffwarg, Joseph Muzio et William Dement, après s’être interrogés sur l’existence d’un sommeil « sismique  » prénatal et sur la prédominance du sommeil paradoxal après la naissance, ont proposé que le sommeil paradoxal jouait un rôle déterminant dans la maturation du système nerveux central à une période où le cerveau manque de stimulations externes. Mais cette thèse n’a jamais été confirmée et explique mal la persistance de sommeil paradoxal chez l’adulte. En 1969, l’informaticien Edmond Dewan s’inspira du fonctionnement des ordinateurs : au sommeil paradoxal correspondrait un programme de développement du cerveau embryonnaire, d’élaboration de nouveaux circuits fonctionnels après une lésion, et de consolidation des processus de mémorisation. Des expériences sur l’apprentissage des rats montrèrent dans les années 70 que la privation de sommeil paradoxal diminuait l’acquisition de tâches complexes. Bloch et ses collaborateurs suggérèrent alors le rôle essentiel de ce type de sommeil dans la mémorisation. Mais le lien entre apprentissage et sommeil paradoxal chez l’homme n’a pas été clairement établi. Le rêve est-il un moteur ou une conséquence du développement cognitif ? Rien ne tranche.

 

Le rêve comme création artistique

 

Nos rêves comportent parfois des scènes visuelles ou des mélodies foncièrement originales. La capacité créative du cerveau rêvant s’est vue glorifiée par quelques réalisations historiques – prétendument inspirées par des rêves, parmi lesquelles figurent la découverte de la structure de la molécule de benzène par Auguste Kekulé et la composition de la Sonate du diable de Giuseppe Tartini. Le rêve pourrait n’avoir pour fonction la production d’un spectacle fantastique se nourrissant de nos fantasmes et de nos angoisses. Telle est l’hypothèse de Hobson, pour qui notre cerveau est fondamentalement artiste, pour notre plaisir. Le rêve est peut-être une activité gratuite, rendue possible par l’absence de nombreuses contraintes (somatiques, cognitives, morales…) qui pèsent sur le sujet éveillé.

 

Le rêve comme adaptation psychosociale

 

Chez la plupart des indiens d’Amérique du Nord comme chez les aborigènes d’Australie, les expériences oniriques sont au moins aussi importantes que celles de la veille ; elles dictent souvent leur conduite. Dans une étude sur seize tribus indiennes, Stanley Krippner et April Thomsom montrent comment l’interprétation des rêves entretient l’identité culturelle. Chez certaines de ces tribus, comme les Ojibwas, les rêves sont intégrés à la réalité et aux croyances du clan. Cette recherche d’équilibre individuel et de responsabilité sociale témoigne ainsi d’une fonction d’adaptation psychosociale qui, par ses aspects mystiques, n’est pas sans rappeler certaines idées de Jung. Si le rêve des indiens peut nous sembler étrange, c’est sans doute que, depuis Descartes, en dévalorisant la moitié nocturne de notre vie, nous avons opéré une coupure radicale entre le psychique et le social.

 

Le rêve comme rappel à l’ordre

 

Les populations africaines de l’ancienne cité des Esclaves, l’âme humaine, avant de prendre corps dans le sein d’une femme, séjourne dans un « monde de l’origine « , situé symboliquement dans les entrailles de la Terre. Dans ce lieu où demeurent les germes des expériences possibles, elle s’attribue un lot de possibilités, un patrimoine à faire fructifier, et conçoit les grandes lignes de son existence future. A la naissance, elle perd contact avec ce monde où sont conservés les objets fondamentaux de son désir, et ne sera heureuse qu’à condition de leur rester fidèle. Le rêve sera souvent l’occasion pour des entités protectrices (ancêtres, génies célestes) de rappeler le sujet à l’ordre s’il déroge à son destin. Insignifiance, malheur et maladie suivent immanquablement une inadéquation entre son existence effective et celle antérieurement imaginée. Le rêve contribuerait donc à restaurer les bonnes relations de l’homme avec de telles déterminations originelles. Pour l’ethnologue Albert de Surgy, la comparaison de ces déterminations avec les inscriptions du génome peut suggérer une analogie avec la théorie de Jouvet.

 

Le rêve comme gardien des comportements spécifiques

 

Michel Jouvet a proposé, en 1991, la théorie de la programmation génétique itérative ; chez les homéothermes, le sommeil paradoxal réactiverait périodiquement les comportements spécifiques de l’individu (les comportements communs à l’espèce étant sans doute définitivement établis une fois achevée la neurogenèse). Cette hypothèse, étayée par l’observation de souris consanguines et de profils psychologiques de jumeaux homozygotes, suggère que le rêve maintienne l’individuation psychologique, perpétuant une diversité naturelle nécessaire. Mais rien n’assure que le sommeil paradoxal soit seul responsable d’une telle reprogrammation. De plus, où se situe la frontière entre comportements individuels et comportements communs ? Or c’est davantage au niveau idéologique que l’idée de Jouvet a été critiquée : en tant que théorie génétique, elle peut être matière à des discriminations abusives ; c’est pourquoi il rencontra des difficultés à réaliser des comparaisons interethniques sur les caractéristiques du sommeil paradoxal. Cette théorie représente cependant aujourd’hui l’une des seules approches évolutionnistes du problème de la fonction des rêves.

 

Source:Par Olivier Néron de Surgy
Science et Avenir Hors-Série Le Rêve Dec. 96
Lire la suite...

Comment interpréter vos rêves ?

C’est une bonne question, comment interpréter ses rêves ?

 

Nous avons déjà abordé le sujet à plusieurs reprise mais l’interprétation des rêves n’est pas une chose facile, déjà parce-que suivant les personnes la méthode n’est pas forcement la même et de plus c’est pas forcement quelque chose d’universel. L’idéal, comme nous l’avons déjà évoqué sur le site c’est que le rêveur lui même analyse son propre songe.

 

Nous aborderons ici une nouvelle proposition de méthode d’analyse de vos propre rêves.

 

Premièrement – Faut il analyser tout les rêves ?

 

La réponse est évidemment non, la plupart des rêves sont simplement le résultat d’un travail interne à votre cerveau, organiser la journée du lendemain, traiter les informations de la journée…

Rêves type alice au pays des merveilles

Rêves type Alice au pays des merveilles

 

En gros pour faire simple, votre cerveau ne fait que se repasser des informations en vrac et se formaliser sous forme d’un rêve souvent plutôt en mode bande annonce de film :).

 

Ces rêves ne sont donc pas une base de travail pour quelconque interprétations.

 

 

 

Quels sont les éléments qui nous indique que ce rêve rêve est à interpréter?

  1. Un rêve qui vous semble important.
  2. Un rêve « récurent ».
  3. Un rêve qui vous laisse un souvenir important.
  4. Un rêve qui est plutôt facile à se souvenir.

 

Dans un second temps – Le récit de votre rêve :

 

La chose la plus importante à faire c’est de pouvoir raconter son rêve, l’idéal c’est de pouvoir extérioser le souvenir de votre songe, en quelque sorte il s’agit d’ecrire votre rêve de la facon la plus complete pour qu’autruit puisse s’immerger dans votre rêve comme si cette personne lisais un romant.

Tel une rédaction, il faut bien détailler l’ensemble :

  • Éléments connu du rêveur qui vit le rêve, votre travail est cohérent dans votre songe, vos connaissances, vos amis bref votre environnement est il cohérent?
  • La situation du rêve ? fait-il nuit, jour … ?
  • Le lieu où se passe votre rêve ?
  • Les émotions / sentiments que vous ressentez ?

Vous avez compris, plus vous pourrez détailler ce songe plus vous pourrez l’interpréter au plus juste.

 

La synthèse ou le résumé de votre rêve :

 

L’idéal après avoir écrit la version longue de votre songe, il faut maintenant synthétiser tout ça pour ne garder que l’essentiel :). Le but étant que vous vous détachiez de votre rêve pour ne garder que les éléments important et donc certainement ce qui vous aidera à déterminer la clef de votre rêve.

Normalement après cette étape il ne vous restera que des éléments oniriques qui seront plus facile à interpréter.

 

L’interprétation des symboles clés !

 

Il vous reste dans votre sac tout un paquet de mot clef qui seront des clefs pour interpréter votre rêve.

Livres d'interprétation des rêves

Livres d’interprétation des rêves

Comme vous l’avez remarquer pour rechercher dans un dictionnaire des rêves il vous faut des mot clef, des symboles. Il vous faut arriver à faire ressortir les éléments clef de votre rêve, vous seul êtes capable de choisir les éléments importants en fonction de votre ressenti lors de votre rêve.

Vous avez par exemple rêvé que vous preniez l’avion mais plus encore vous étiez le pilote de cet avion, malheureusement cet avion s’est écrasé. Ici vous rechercherez avion et pilote ensuite à vous de faire l’interprétation qui vous semble la plus juste en fonction de votre vécu.

 

Trouver la problématique :

 

Normalement lorsque vous arrivez à cette étape le travail est presque fini, vous vous posez moins de question vous avez des pistes de solution(s) sur votre rêve de la nuit dernière. Reste à mettre dans l’ordre tout ça pour obtenir une interprétation 🙂

 

L’interprétation !

 

Et finalement vous y êtes arrivé vous avez une idée de ce que peut signifier votre rêve !

L'environnement du rêveur est important

L’environnement du rêveur est important

 

Si vous avez encore des doutes n’hésitez à poster votre rêve sur notre forum et l’idéal serai que vous postier également votre proposition d’interprétation afin d’avoir l’avis des intervenants du forum 🙂 effectivement il est plus simple pour le rêveur d’interpréter son propre rêve plutôt qu’a une personne extérieur.

 

 

 

Vous avez donc maintenant tout les éléments qui vous permettrons d’interpréter au mieux vos rêves.

 

Lire la suite...

Rechercher un rêve

Vous venez de vous réveillez et vous vous rappelez de votre rêve ou de vos rêves que vous avez fait durant votre sommeil ?

 

Vous êtes au bon endroit !

 

Faites une recherche et comprenez l’interprétation de votre rêve rapidement et gratuitement grâce aux milliers de définitions de rêves présentes dans notre base de données.

 

Bonne recherche et si vous malheureusement vous ne trouvez pas votre rêve dans le dictionnaire des rêves n’hésitez pas à utiliser notre forum pour avoir une interprétation précise et personnaliser de votre rêve !

 

Bonne journée à toi le rêveur !

Lire la suite...

Un peu d’Histoire autour des rêves

Dans l’Antiquité trois mille ans avant Jésus-Christ.

 

Les Grecs pratiquaient la médecine et possédaient même des techniques assez raffinées. La religion,

qui faisait partie intégrante de la vie des anciens Grecs, était étroitement associée à la guérison. Ainsi,

il existait en Grèce des sanctuaires d’interprétation des rêves où les malades se rendaient pour être

guéris.

 

Voici une petite présentation du dieu grec de la médecine, Asclépios, et du rituel principal de

guérison qui avait cours dans l’Antiquité, notamment au sanctuaire d’Épidaure.

Épidaure est une petite cité située dans le Péloponnèse, au sud d’Athènes. Elle était célèbre par son

sanctuaire dédié au dieu médecin qui guérissait par les rêves.

Les fidèles venaient à Épidaure de partout dans le monde grec pour être guéris, un peu comme on fait

des pèlerinages de nos jours à Lourdes. Ils y pratiquaient le rituel de l’incubation. Ce rituel consistait à

dormir dans un temple pour recevoir en rêve des messages du dieu qui faisait un diagnostic et

donnait des conseils.

Les prêtres médecins interprétaient ces rêves et en déduisaient les prescriptions que les fidèles

devaient suivre pour guérir.

 

Le très connu serment d’Hyppocrate commence ainsi :

« Je jure par Apollon, médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les

déesses,…

On ne peut pas assez souligner l’importance que la médecine antique accordait aux rêves qui venaient

des Dieux.

 

Trois siècles avant Jésus-Christ dans l’ancien testament.

 

L’ancien testament que l’on appelle la bible hébraïque a été écrit au 3e siècle avant Jésus-Christ

Il y a environ 250 rêves présents dans l’ancien testament, ce qui atteste de leur extrême importance

à cette époque .Un grand nombre peuvent également être lus dans le nouveau testament.

 

300 ans après J C : La trahison de Saint Jérôme

 

Ici, il convient tout d’abord de mentionner un fait totalement inconnu, il s’agit du rôle prépondérant

qu’a joué Saint Jérôme pour écarter les chrétiens de leurs rêves et les condamner.

Jérôme, 300 ans après J C a traduit la Bible en latin. Jusqu’alors on lisait la Bible dans les textes

hébreux et grecs. Il fit à l’église naissante le monumental cadeau de cette traduction appelée la

Vulgate. Cependant, Jérôme a falsifié la traduction de certains passages et l’a arrangée à sa sauce. Et

c’est justement quand il s’agit des rêves :Voyons un peu :Dans le livre du Lévitique on peut lire dans

le texte hébreu au chapitre 19, verset 26 l’ordre suivant :

 

« Vous ne mangerez rien avec du sang, vous n’observerez ni les serpents ni les nuages pour en tirer

des pronostics. »

 

Jérôme a traduit en latin:

« Vous ne mangerez rien avec le sang. Vous ne consulterez point les augures, et vous n’observerez

pas les rêves. »

 

Où est-il question des rêves dans le texte original ? Jérôme les a introduits à côté des oracles.

Au livre du Deutéronome, chapitre 18, verset 10, on lit dans le texte hébreu original:

 

« Qu’on ne trouve chez toi personne pour consulter les oracles, pratiquer l’incantation, la divination,

les enchantements et les charmes, interroger les revenants et les esprits ou consulter les morts. Car

quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel. »

 

Jérôme a traduit là encore :

« …Qu’il ne se trouve personne qui interroge des devins, et qui observe les rêves et les augures, ni

qui use de maléfices, ni qui soit enchanteur, ni qui consulte ceux qui consultent les esprits de pythons

et les devins ou qui demandent aux morts la vérité. »

 

Dans ce passage aussi, le traducteur en latin transforme le texte d’origine, le falsifie comme dans le

livre du Lévitique, et l’expression consulter les oracles est traduite par observer les rêves et les

augures.

 

Ainsi, quand, de son côté, l’écrivain biblique condamne seulement les oracles, Saint Jérôme, lui, fait

l’amalgame avec les rêves, les rajoute dans le texte, alors qu’il n’en est nullement question, jetant

ainsi sur eux la condamnation qui a entraîné leur rejet. Et cette confusion est bien un fait encore

aujourd’hui, où les rêves sont considérés par beaucoup comme une démarche ésotérique plus ou

moins sulfureuse.

 

Vous voyez ainsi le fait exact et vérifiable que Jérôme a falsifié les textes et condamné volontairement

le rêve, alors que la Bible ne le fait pas. Au contraire, la Bible est remplie de récits de rêves, ce que

Jérôme savait pertinemment puisqu’il les a traduits. Avec la chute de l’empire romain, on n’aura plus

accès aux textes originaux, la traduction de Jérôme fera donc autorité pendant des siècles, excluant

pour des siècles le rêve de la vie spirituelle.

Depuis la trahison de Saint-Jérome jusqu’au début du 20 e siècle.

 

L’église fit tout alors pour condamner le rêve. En effet, puisque la doctrine exprimée par les pères de

l’église était affirmée comme complète, il n’était pas besoin d’informations supplémentaires. Si

supplément il doit y avoir, ce sont les dogmes qui les déclarent et les définissent. Tout le reste est une

hérésie.

 

L’église catholique va associer l’interprétation à des pratiques hérétiques et la mettre au même rang

que la sorcellerie, la divination. Les individus, soupçonnés de se livrer à des activités occultes, sont

accusés d’hérésie, privés de leurs biens, jetés en prison, torturés, brûlés.

Le rêve et son interprétation sont diaboliques.

 

Ainsi le rêve fut exclu de la civilisation occidentale. Pour des siècles à venir, on ne parla plus des rêves

ni de leur interprétation. Le rêve qui était au centre de la vie spirituelle intérieure disparut de la vie

quotidienne et resta un secret caché au fond des cœurs.

 

Napoléon Bonaparte lui-même a fait interdire l’interprétation des rêves que la révolution Française

avait pourtant fait rétablir.

Depuis le début du 20 siècle

Sygmund Freud et CG Jung ont à eux deux fait grandement avancer la relation entre le rêve et les

humains.

Les thèses freudiennes autour du rêve sont extrêmement répandues. Elles laissent à penser que les

rêves sont orientés par la Libido.

CG Jung a travaillé pendant un temps très court avec Freud. Ils se sont séparés ensuite, ce qui pour

JUNG a été un déchirement. Le travail de Freud lui paraissait pourtant incomplet. Il a ainsi démontré ,

autour de l’interprétation de 80000 rêves dans sa vie, que le rêve est par le biais de l’inconscient, un

dynamisme naturel pour piloter sa vie quotidienne . Le rêve , dit-il , est la porte d’accès à l’âme .

 

Ce n’est qu’en 1992 que l’interprétation des rêves a été officiellement rétablie en France.

 

 

Baptiste51

Lire la suite...

Bien interpréter ses rêves :

L’interprétation des rêves par vos-reves.com, nous vous aidons à comprendre la signification de vos rêves. Il est en effet, souvent, bien complexe de comprendre le pourquoi du comment d’un rêve.

 

Attrape rêve / interprétation des rêves

Vos-reves.com ne se vante pas d’être un des meilleurs sites d’interprétation des rêves, il vous le prouve simplement.

Ici vous trouverez des dossiers sur les rêves vous permettant d’avoir la vision la plus clair possible sur le processus du rêve. Vous pouvez également grâce à son dictionnaire des rêves, gratuit. Nous le mettons mis à jour régulièrement, afin que vous puissiez trouver des pistes sur la signification de vos rêves. Toutes les nuits, vous rêvez même si vous ne vous en rappelez pas.

 

Vos-reves.com va vous expliquer comment optimiser vos nuits et ainsi de pouvoir avoir un souvenir clair et précis des rêves que vous faites.

Avec ce processus vous pourrez vous-même analyser vos rêves et trouver une signification grâce au dictionnaire des rêves présent sur le site, en effet en tout temps, l’homme a voulu comprendre ses rêves.

 

 L’interprétation des rêves : l’art de décoder les rêves avec la meilleur significations.

 

Les scientifiques et les psychiatres ont cherché des explications et des moyens de comprendre les rêves. Beaucoup de livres ont été écrits sur ce sujet et vous donne des pistes pour comprendre votre subconscient et donc par la même occasion comprendre vos rêves.

Vous verrez ici que vos rêves sont importants pour votre vie de tous les jours, et que leur compréhension est primordial pour trouver les points de conflit ou les soucis qui vous entourent.

Si malgré toute l’attention que nous avons porté à notre dictionnaire des rêves, vous ne parvenez pas à trouver l’explication de votre rêve. Vous pourrez en parler avec notre communauté par le biais du forum. Vous aurez ainsi une interprétation personnalisée de votre rêve.

Notre conseil : pour obtenir l’interprétation de votre rêve la plus complète, il vous faut bien définir les différents symboles de votre rêve.

Les rêves dans les nuages

 

Il faut bien expliciter la situation du rêve par rapport à votre vie réelle. Plus ces informations seront précises, plus la réponse apportée sera complète. Grâce à nos modules, dossiers, forum et bien sûre notre dictionnaire des rêves. L’interprétation de vos rêves n’aura plus de secret pour vous.

Vous pourrez mieux comprendre leur signification. Encore une fois nous serons à votre écoute.

Si vous ne parvenez pas à trouver une signification dans notre dictionnaire des rêves, n’hésitez pas à nous en faire part sur notre forum.

A titre informatif, nous vous informons que Vos-reves.com a été noté 9.5/10 par 2548 de nos visiteurs.

 

Un forum pour mieux comprendre vos rêves grâce à la communauté.

 

Le forum vous permet, en complément du dictionnaire des rêves, d’obtenir les réponses à vos questions. N’hésitez pas à venir parler de vos rêves avec nous. Faites de beaux rêves et bonne expérience sur notre site d’interprétation des rêves. Le webmestre.

 

Ici vous aurez tout les outils qui ferons en sorte que vos rêves n’ai plus aucuns secrets pour vous.

Par le dictionnaire des rêves ou via le forum vous trouverez la signification la plus proche de réalité de votre rêve.

Le rêve à 2 principales fonctions :

  • Reposez la personne qui rêve.
  • Permettre au rêveur d’accomplir un désir refoulé.

 

Vous trouverez ici tout les outils pour comprendre vos rêves.

Lire la suite...

Les rêves lucides

Les rêves lucides

 

Un rêve lucide est un rêve qui est fait lorsque le rêveur est conscient qu’il est en train de rêver. Les rêves lucides  ont lieux lors de la phase de sommeil paradoxal. Etre dans une phase de rêve lucide peut permettre au rêveur de contrôler le déroulement du rêve mais aussi d’agir sur son contenu.

Vous êtes vous jamais aperçu que vous étiez en train de rêver ?

Cette sensation que quelque chose cloche et que vous avez le pouvoir sur le déroulement du scénario de ce dit rêve.

La définition minimale formulée en 1968 par Celia Green : « un rêve lucide est un rêve dans lequel le sujet est conscient de rêver » est admise par tous les chercheurs contemporains. Wikipedia

C’est une des manières qui vous permet de vous souvenir de vos rêves puisque votre état de conscience vous permet d’enregistrer ce qui se passe.

 

Au cinéma en 2010 le rêve lucide est exploité dans le film Inception de Christopher Nolan, des espions rentrent dans les rêves pour dérober des secret enfuit dans le subconscient de leurs cibles.

Les outils ou des méthodes pour rentrer dans cette phase de rêve lucide.

 

On trouve ce genre d’objets :


lunettes_remme_remy_reves_lucides

 

 

Ce sont des lunettes qui cache la lumière et elles émettent des signaux lumineux pour vous stimuler lors de votre sommeil. Elles vous permettent d’avoir une certaine conscience et donc de pouvoir faire des rêves lucides ou de contrôler vos rêves.

A voir chez aliexpress.

 

 

 

 

Avec un smartphone :

sleep_as_android

 

 

Si vous avez un smartphone des solutions moins coûteuses existent, par exemple application Sleep as Android. Comme un bon nombre d’objets connectés, elle vous permet de mesurer votre qualité de sommeil. Elle mesure et trace des graphiques de vos phases de sommeil. L’application sait donc à quelle moment vous stimuler et cela pour vous mettre dans une situation de rêve lucide.

Pour avoir tester l’application, c’est une sensation assez troublante. Ayant déjà fait des rêves lucides l’application permet de se mettre dans une phase de conscience. Je n’ai malheureusement pas pu prendre le contrôle du songe mais je savait que je rêvais.

A vous de tester.

 

Lire la suite...

Dragon

  • Vitalité et sang
  • froid : on triomphe de tous les obstacles pour parvenir au succès.
  • Voir un dragon (animal fantastique) : on obtiendra la faveur de personnes haut placées.
  • Méchant : perte.
  • Qui vous blesse : un ennemi puissant vous menace.
  • Que vous tuez : vous allez vous libérer d’une situation difficile.
Lire la suite...

Interprétations des rêve en rapport avec les animaux

Dans cette section nous avons regroupé toutes les significations de rêves lorsque des animaux apparaissent.

 

Voici la liste des significations et explications de rêve lié aux animaux :

 

 

 

D’autres interprétations au sujet des animaux sont à venir, nous espérons que les quelques interprétations pour le moment présentent vous permettrons de mieux comprendre vos rêves en rapport avec nos amis les animaux.

 

Interprétations liées dans le dictionnaire des rêves : chien / chat / poisson / dauphin / éléphant / oiseaux / crocodile

 

Lire la suite...

Vous avez rêvé de bébés ?

Symbole de pureté et d’innocence les nouveaux nés en songe indiquent souvent un changement, un re-nouveau dans la vie du rêveur.
Ce songe est unisexe, hommes, femmes, enfants, il est fréquent et n’indique pas souvent un désir d’enfant.
Ici nous détaillerons deux cas, cet enfant existe réellement dans la vie du songeur –
et dans une seconde approche un bébé rêvé qui n’existe pas dans votre vie éveillée.

bebe

Le bébé existe réellement :

A analyser comme une personne normale.

  • Le contexte du rêve ici est important, à vous de voir comment le bébé est traité dans ce songe.
  • Cela peut être lié à votre expérience personnelle vis à vis de votre enfant.
  • Dans le cas d’un songe où le bébé sera perdu ou blessé cela peut indiquer l’impression de ne pas être à la hauteur.
  • Si cet enfant est autonome ou avec des capacités importantes, cela semble en revanche indiquer l’impression de manquer des événements importants et de ne pas passer assez de temps avec ce dernier.

Si le bébé n’existe pas :

Généralement cela indique la nouveauté et un besoin de changement.

Suivant l’âge de ce dernier vous pourrez avoir une indication de l’importance de ce projet de changement, plus il sera vieux plus le projet aura été réfléchit.

On peut aussi dire que dans ces deux cas :

  • Si le bébé est en bonne santé alors un projet semble avoir des chances d’être mené à terme.
  • Si ce dernier est malade, ou décédé cela peut indiquer une peur de l’engagement.
  • Peut également indiquer une impression d’être trop couvé ou protégé.

Pour conclure :

Un rêve qui est lié au bébé est généralement lié à un changement important en cours ou prévisionnel dans votre vie.
Faites le tour de vos projets et mettez les en relation avec le rêve. Vous trouverez certainement une réponse ou un indice permettant de mieux comprendre le sens de ce songe.

Lire la suite...

L’eau dans les rêves

L’eau est omniprésente sur notre planète, elle est le fil conducteur de la vie. Elle est visible sous de multiples formes (rivière, lacs, mer, océan…). Elle se présente sous plusieurs états (gazeuse, solide, liquide). Elle est d’un point de vue religieux, symbole de naissance ou de renaissance. On peut aussi ajouter que l’eau est un symbole important dans les songes, et qu’il n’est pas rare d’avoir des rêves en rapport avec cet élément naturel.

Pour interpréter un rêve qui contient de l’eau il vous faut noter quelques points essentiels :

  • Quelle quantité, (plutôt mare que mer ?).
  • Dans quel état se trouvait-elle, liquide ? Solide ?
  • Etait-elle propre ou sale ? Limpide ou trouble ?
  • Et pour finir que se passait-il, noyade, nage… ?

Goutte d'eau

Le volume de l’eau présent dans votre rêve :

Plus le volume d’eau sera important plus le songe représentera votre inconscient. Ainsi, si vous voyez une mer ou un océan, cela vous dirige vers une introspection de vous même. Plus la quantité d’eau sera faible et plus le rêve vous donnera des indices sur vos émotions.

On peut donc résumer de la sorte.

  • Mer ou océan : besoin de faire le point sur soi même.
  • Lacs ou mare (eaux stagnante) : indique un besoin d’évolution.
  • Rivière ou ruisseaux : besoin de materner ou d’enfanter.
  • Verre, ou flaque d’eau : faites le point sur vos sentiments.

L’eau dans tout ses états :

  • Liquide : Principalement liée à vos sentiments.
  • Solide : état figé, faites attention à ne pas regretter vos choix malgré une période sentimentalement difficile. Si vous voyez de la neige, alors vous êtes dans un état intermédiaire entre le regret sentimental et le changement profitable.
  • Gazeuse : Très volatile, ici vous semblez très volage et un besoin de liberté semble se faire ressentir, faites attention néanmoins à ne pas blesser les personnes qui vous entourent par des choix pris trop vite.

L’état de propreté de l’eau dans votre rêve.

Plus l’eau que vous voyez en rêve sera sale, et plus votre vie semble perturbée. Vous ne semblez pas voir le bout de vos problèmes, (souvent de nature sentimentale).

Ainsi on peut analyser l’eau présente dans votre rêve comme suit :

  • Une eau propre, dans laquelle vous pouvez voir le fond, les poissons… indiquera que vous êtes plutôt clairvoyant en ce moment et que les décisions que vous prenez semblent mûrement réfléchies.
  • De couleur normale, comme la mer, indiquera que votre vie sentimentale semble vous satisfaire et que vous n’éprouvez pas un besoin de changement.
  • Si elle est sale, indiquera, comme décrit précédemment, que vous ne voyez pas comment vos soucis vont pouvoir être réglés.

Votre rêve en action :

  • Vous nagez ?
  • Indique une aisance importante et un besoin d’évolution dans votre vie.
  • Vous coulez ?
  • Besoin de sécurité et d’aide afin de pouvoir résoudre vos soucis du moment.
  • Vous flottez ?
  • Aucun souci pour vous, vous semblez être maître de la situation et vous allez faire le maximum pour que votre vie aille dans la direction que vous voulez.

Pour résumer :

L’eau vous donne une indication sur votre état émotionnel, à vous donc d’analyser votre rêve en fonction de votre vie actuelle. Il faut retenir également qu’elle a un aspect protecteur. Si donc vous être en train de flotter entre 2 eaux, (sans pour autant éprouver des difficultés respiratoires) cela indique un besoin de sécurité.

Lire la suite...
1 2