Nous avons trouvé les résultats suivants dans le dictionnaire des rêves :

Ravin

  • Que l’on voit : mise en garde contre une imprudence qui pourrait donner lieu à une situation difficile.
  • Dans lequel on voit des tiers : il faut venir au secours d’un ami qui se trouve dans une situation difficile.
  • Dans lequel on se trouve : on se trouve dans une voie dangereuse.
  • Dans lequel on tombe : dans une affaire ou situation difficile, on doit faire appel au concours de tiers.
Lire la suite...

Radeau

  • Signe de nouvelles.
  • le voir: vous avez encore une issue.
  • le construire: vous vous tirerez tout seul d’une situation difficile.
  • s’y accrocher: aide inattendue.
  • naviguer sur un radeau: une idée géniale vous sauvera d’un moment difficile.
Lire la suite...

Le sommeil

Source:www.pratique.fr

Les mécanismes du sommeil

 » Que se passe-t-il lorsque nous dormons ? Comment fonctionne le sommeil ? Comment bien ou mieux dormir ? Faut-il et peut-on moins dormir ? Comment combattre l’insomnie ?  » Autant de questions qui nous passionnent parce qu’elles concernent notre corps durant les heures où nous ne sommes pas conscients de son fonctionnement. De nombreuses heures, puisqu’il s’agit environ d’un tiers de notre vie.

La façon dont nous vivons ces heures, la quantité et, surtout, la qualité de notre sommeil conditionnent très largement notre forme physique et notre équilibre psychique. C’est sans doute en comprenant mieux comment ils se déroulent que nous pourrons tirer le plus de profit de ces moments essentiels et souvent trop négligés de notre vie.

 


 

Un domaine inexploré

 

Des instruments d’étude ont permis de mieux connaître le sommeil dans sa complexité : l’électro-encéphalogramme, qui enregistre l’activité des cellules cérébrales, l’électromyogramme qui mesure l’activité musculaire et l’électro-oculogramme qui étudie les mouvements des globes oculaires. Depuis peu, les chercheurs qui étudient le sommeil recourent également à des systèmes vidéos et à des microphones très sensibles. Ils recueillent la température corporelle ou exploitent les résultats des prises de sang pour analyser les modifications biologiques qui se produisent au cours du sommeil.
Cependant, nous sommes encore largement ignorants des caractéristiques du sommeil. En particulier, nous ne savons pas exactement quel est son rôle dans la physiologie de l’organisme : certes nous avons une sensation de fatigue lorsque nous dormons insuffisamment, mais cela ne perturbe pas profondément les conditions de vie de l’organisme. D’autre part, il existe désormais au moins un médicament qui permet de supprimer le sommeil pendant un à deux jours, sans inconvénient (il est pour l’instant réservé à des indications très limitées).

 


à QUOI SERT LE SOMMEIL ?

 

Nous avons l’habitude de diviser notre vie quotidienne en deux périodes, le temps de veille et le temps de sommeil, ce dernier comptant approximativement huit heures par jour. En fait, il serait plus juste de séparer notre vie en trois périodes, si l’on en croit le professeur Michel Jouvet, grand spécialiste du sommeil : il y a la veille, le sommeil et le rêve. Selon Michel Jouvet, nous vivons trois vies qui ont relativement peu de rapport les unes avec les autres. La plus mystérieuse des trois est le rêve, car nous sommes encore loin de connaître son rôle exact, malgré les multiples  » clefs des songes  » et le rôle assigné au rêve dans des théories comme la psychanalyse : pour Freud, le rêve est la réalisation d’un désir, mais cette interprétation est fortement critiquée par les biologistes comme Michel Jouvet.
Nous ne savons donc pas encore exactement à quoi sert le sommeil, et encore moins le rêve, même si les chercheurs sont certains qu’ils ont un rôle dans la physiologie de l’organisme.

Ce rôle est d’autant plus difficile à découvrir que la privation de sommeil, chez des sujets volontaires, entraîne peu de symptômes. Certes, si nous ne dormons pas pendant plusieurs nuits de suite, nous serons irritables, nous n’aurons pas les idées très claires, nous éprouverons des difficultés d’élocution (parler devient plus difficile) et des troubles de l’équilibre. à la longue, nous tomberons de sommeil. Mais nous ne subirons aucune perturbation physique importante, en dehors d’une légère baisse de température. Et il faut remarquer que si nous restons éveillés, volontairement, nous ne rattrapons jamais le sommeil perdu : si vous passez une nuit blanche, vous dormirez seulement quelques heures de plus le lendemain, ou vous ferez une sieste, mais vous ne dormirez pas seize heures pour rattraper la nuit perdue.

Il est certain de toute façon que le sommeil a une fonction de récupération qui s’effectue principalement pendant la phase de sommeil lent profond.

Lors du sommeil, certaines fonctions biologiques sont à leur maximum, notamment la production d’hormones de croissance pendant l’enfance et l’adolescence. C’est pourquoi le besoin de sommeil à cet âge est important et doit être absolument respecté. On a ainsi montré que l’on pouvait aider les enfants à grandir en les incitant à dormir plus longtemps.

Suite (Les rythmes du sommeil)

Lire la suite...

Les étapes

Une nuit de sommeil est constituée d’un certain nombre de cycles qui se succèdent les uns aux autres. Chacun d’entre eux dure environ quatre-vingt-dix minutes, et notre sommeil est ainsi découpé en périodes égales d’à peu près une heure et demie. Ces périodes elles-mêmes sont divisées en plusieurs phases.

 


 

Le stade du sommeil léger ou stade 1.

 

à l’heure habituelle où vous vous couchez, le cerveau sécrète une hormone, la sérotonine, qui provoque somnolence, bâillements, picotements des yeux. Si vous vous couchez à ce moment-là, vous vous endormez facilement. Ce stade est très court et caractérisé par de petits spasmes brusques et de petits tressaillements musculaires, tandis que le pouls et la respiration se ralentissent, deviennent très réguliers et que la température corporelle s’abaisse. à ce moment, nous ne rêvons pas encore, seules quelques images nous traversent l’esprit, et le moindre bruit nous réveille.

 


 

Du sommeil léger au sommeil lent profond, le stade 2:

 

Beaucoup plus long, représente une étape transitoire. L’activité cérébrale se réduit, la diminution des sensations est nette, mais un bruit léger reste susceptible de provoquer le réveil.

 


 

Le sommeil lent profond véritablement installé ou stade 3:

Durant cette phase, vous êtes presque totalement isolé du monde extérieur, et il est difficile de vous réveiller. Les muscles sont totalement relâchés, la température est basse et la respiration très lente et régulière. C’est dans cette période que peuvent survenir des troubles du sommeil comme le somnambulisme.

 


 

Le  » sommeil paradoxal « , ou stade 4, est la phase la plus étonnante :

Le corps paraît totalement détendu et les muscles relâchés comme au cours du sommeil lent profond, mais, en même temps, l’activité cérébrale est très intense. Sous les paupières, les yeux sont animés de mouvements très rapides, une érection se produit souvent chez l’homme et le clitoris de la femme augmente de volume, le pouls et la respiration sont irréguliers.Cette période de sommeil paradoxal est celle où l’on rêve de façon intense. Elle représente en moyenne 20% du temps total de sommeil pour une nuit normale, mais sa durée s’allonge à mesure que la nuit avance. Très courte lors des premiers cycles, elle peut se prolonger plus de vingt minutes lors du cinquième ou sixième. Ce qui signifie que plus nous dormons, plus nous rêvons, et inversement.

Lorsqu’ils sont réveillés au cours de cette période, la plupart des individus peuvent décrire très facilement leurs rêves ou leurs cauchemars, en évoquant des détails précis.

Cependant, le sommeil joue sans doute un rôle positif dans la mémorisation et l’assimilation des connaissances. Ainsi, certaines études ont montré que lorsque l’on fait apprendre des mots, en début de journée à un groupe d’individus, et juste avant de dormir à un autre, on s’aperçoit que c’est le second groupe qui s’en souvient le mieux le lendemain. Il faut donc bien admettre que le sommeil est un facteur essentiel d’intégration des connaissances, dans la mesure où un bon sommeil combat le stress, qui influe sur la mémorisation.

Malheureusement, cette perspective a été abandonnée, notamment parce que la masse d’information ainsi diffusée ne pouvait être réellement retenue par l’élève totalement passif, mais aussi parce qu’il apparaissait très difficile de faire co ncider précisément le moment de diffusion des informations avec le temps exact des phases de sommeil paradoxal.

Lire la suite...

Le dormeur

Elles sont de deux types, l’un physique, l’autre psychologique.

L’exercice physique pratiqué dans la journée influe sur notre sommeil, ce qui revient à formuler cette règle d’or : une activité sportive exercée plusieurs heures avant l’endormissement est un excellent moyen de favoriser le sommeil et de vaincre l’insomnie, mais un exercice physique intense accompli peu de temps avant de s’endormir est, en revanche, néfaste.

Les repas trop importants, trop gras et/ou trop alcoolisés sont à éviter le soir. En effet, ils entraînent une digestion longue et difficile, préjudiciable à un bon sommeil.

Le café d’après-dîner est également à éviter, mais il n’est pas rare que les personnes qui assimilent lentement la caféine soient conduites à s’abstenir de café également dès le milieu de l’après-midi, voire même, parfois, dès le déjeuner. à un degré un peu moindre, il en est de même pour le thé, et toutes les boissons à base de cola (Coca-Cola, Pepsi-Cola) qui sont aussi des excitants. Le chocolat et l’orange peuvent également être rangés dans cette catégorie. Il est donc nettement préférable de remplacer tous ces produits excitants par une tisane sédative, de tilleul par exemple.

Le tabac est également à proscrire, car c’est aussi un excitant, mais il est vrai que les gens habitués à fumer une dernière cigarette avant de dormir ont souvent les plus grandes difficultés à trouver le sommeil si elle leur manque, car elle devient, pour l’organisme, une sorte de signal précédant l’endormissement. Faute de ce signal, le sommeil est parfois difficile à trouver.

Les conditions psychologiques sont sans doute encore plus déterminantes. Pour pouvoir trouver le sommeil, il faut être le plus détendu, le plus serein possible. Toute activité intellectuelle intense, tout conflit, tout sujet de préoccupation est un obstacle à l’endormissement. Il faut libérer au maximum son esprit de tous les sujets de préoccupation qui ont émaillé la journée. Quelques pages de lecture peuvent contribuer à marquer cette rupture avec le monde extérieur, favorisant ainsi l’endormissement.

Suite (Le reveil)

Lire la suite...

Argile

  • En dépit des efforts consentis, on ne progresse pas.
  • Que l’on voit : une tâche difficile, mais qui sera menée à bien, s’annonce.
  • Dans laquelle on s’embourbe : annonce un obstacle
  • en surmontant celui ci, on obtiendra un succès durable.
  • Que l’on manie : consolidation de la position extérieure.
  • Avec laquelle on construit une maison : pas de perspective de fonder ou d’agrandir votre ménage.
Lire la suite...

Voiture

  • Voir une voiture: indique un besoin de liberté.
  • se déplacer en voiture: indique un moment agréable et de bien être
  • Si le voyage est difficile: indique des soucis dans votre vie.
Lire la suite...

L’eau dans les rêves

L’eau est omniprésente sur notre planète, elle est le fil conducteur de la vie. Elle est visible sous de multiples formes (rivière, lacs, mer, océan…). Elle se présente sous plusieurs états (gazeuse, solide, liquide). Elle est d’un point de vue religieux, symbole de naissance ou de renaissance. On peut aussi ajouter que l’eau est un symbole important dans les songes, et qu’il n’est pas rare d’avoir des rêves en rapport avec cet élément naturel.

Pour interpréter un rêve qui contient de l’eau il vous faut noter quelques points essentiels :

  • Quelle quantité, (plutôt mare que mer ?).
  • Dans quel état se trouvait-elle, liquide ? Solide ?
  • Etait-elle propre ou sale ? Limpide ou trouble ?
  • Et pour finir que se passait-il, noyade, nage… ?

Goutte d'eau

Le volume de l’eau présent dans votre rêve :

Plus le volume d’eau sera important plus le songe représentera votre inconscient. Ainsi, si vous voyez une mer ou un océan, cela vous dirige vers une introspection de vous même. Plus la quantité d’eau sera faible et plus le rêve vous donnera des indices sur vos émotions.

On peut donc résumer de la sorte.

  • Mer ou océan : besoin de faire le point sur soi même.
  • Lacs ou mare (eaux stagnante) : indique un besoin d’évolution.
  • Rivière ou ruisseaux : besoin de materner ou d’enfanter.
  • Verre, ou flaque d’eau : faites le point sur vos sentiments.

L’eau dans tout ses états :

  • Liquide : Principalement liée à vos sentiments.
  • Solide : état figé, faites attention à ne pas regretter vos choix malgré une période sentimentalement difficile. Si vous voyez de la neige, alors vous êtes dans un état intermédiaire entre le regret sentimental et le changement profitable.
  • Gazeuse : Très volatile, ici vous semblez très volage et un besoin de liberté semble se faire ressentir, faites attention néanmoins à ne pas blesser les personnes qui vous entourent par des choix pris trop vite.

L’état de propreté de l’eau dans votre rêve.

Plus l’eau que vous voyez en rêve sera sale, et plus votre vie semble perturbée. Vous ne semblez pas voir le bout de vos problèmes, (souvent de nature sentimentale).

Ainsi on peut analyser l’eau présente dans votre rêve comme suit :

  • Une eau propre, dans laquelle vous pouvez voir le fond, les poissons… indiquera que vous êtes plutôt clairvoyant en ce moment et que les décisions que vous prenez semblent mûrement réfléchies.
  • De couleur normale, comme la mer, indiquera que votre vie sentimentale semble vous satisfaire et que vous n’éprouvez pas un besoin de changement.
  • Si elle est sale, indiquera, comme décrit précédemment, que vous ne voyez pas comment vos soucis vont pouvoir être réglés.

Votre rêve en action :

  • Vous nagez ?
  • Indique une aisance importante et un besoin d’évolution dans votre vie.
  • Vous coulez ?
  • Besoin de sécurité et d’aide afin de pouvoir résoudre vos soucis du moment.
  • Vous flottez ?
  • Aucun souci pour vous, vous semblez être maître de la situation et vous allez faire le maximum pour que votre vie aille dans la direction que vous voulez.

Pour résumer :

L’eau vous donne une indication sur votre état émotionnel, à vous donc d’analyser votre rêve en fonction de votre vie actuelle. Il faut retenir également qu’elle a un aspect protecteur. Si donc vous être en train de flotter entre 2 eaux, (sans pour autant éprouver des difficultés respiratoires) cela indique un besoin de sécurité.

Lire la suite...

Chemin

  • Représente la vie du rêveur.
  • Agréable : Réussite dans vos entreprises. Aide et amitié.
  • étroit ou difficile : Retards, contretemps qui empêcheront la réalisation de vos projets. Jalousies.
  • Chemin de fer : Annonce d’un voyage prochain.
Lire la suite...
1 2 3 7