Aujourd'hui le

Faire l’amour jusqu’à épuisement.

889 views

Bonsoir Baptiste!
J’ai un nouveau rêve à décortiquer. Il est court, et je crois, assez clair; j’ai déjà prémâché le travail et pris un tout petit petit peu d’avance au fil de mes idées… qu’est-ce que vous en pensez?

D’abord, le rêve:
Une femme vivait en couple avec une autre femme dans un appartement minuscule qu’elles partageaient. L’ambiance n’était pas glauque du tout, jusqu’à… Une des deux femmes abusait de l’autre, et lui réclamait de faire l’amour jusqu’à épuisement de la première. Et celle-ci est morte d’épuisement. Du moins, elle était entre la vie et la mort jusqu’à-ce que la police débarque accompagnée de trois amies de la victime. L’autre femme avait déjà décampé depuis belle lurette avec toutes les affaires, le sac à main, l’argent de sa partenaire. La victime est sortie enveloppée dans un plaid sur ses deux pieds; elle était très chamboulée et sortait comme d’un gros sommeil. Dehors, une petite foule l’attendait, comme on regarde un incendie; il y avait sa mère, inquiète, dans les bras de laquelle elle s’est soudainement mise à pleurer toute la haine et la douleur qu’elle avait enduré sans s’en rendre trop compte.
_________

La femme victime:
Elle avait déjà un grand amour -une autre femme, qui a priori n’existait plus; morte, probablement. En tout cas, elle avait refait sa vie et trouvé quelqu’un d’autre.
Elle représente une forme de lutte en faveur du féminisme.
Physiquement: blonde platine, cheveux courts au carré (idées arrêtées), yeux noisette.

Les amies de la victime:
Pareil: elles luttent pour un monde meilleur et notamment concernant la place de la femme.
Elles se doutaient déjà qu’il se tramait quelque chose de mauvais autour de leur amie, ce qui explique leur présence « dans l’enquête ».
Elles étaient vêtues de longs beaux manteaux, talons, sac à main, et de chapeaux typiques de l’époque.

L’autre femme:
Elle avait quelque chose de malsain en elle et avait tout fait exprès. Je ne saurais dire si l’amour était tout de même véritable, ni sa réelle motivation.
Elle avait les cheveux au carré aussi (idées arrêtées), bouclés (désordre) et roux. Les lèvres pincées, un nez fin; quelque chose de triangulaire dans le visage.

L’appartement:
Une pièce rectangle munie d’une petite fenêtre (vue sur l’extérieur), d’un lavabo et d’un miroir (de quoi se voir tel qu’on est quand on enlève son maquillage et d’autres impuretés), d’un petit matelas (pour se ressourcer); c’était très sommaire (simplicité), bien que je n’en avais pas l’impression anormale. Les objets et la peinture étaient bleu ciel (invite au calme, couleur de l’eau aussi et eau = inconscient).
> L’inconscient ou un espace intérieur.

Et je précise aussi que mon rêve se passait dans les années 20-30, un passage de l’Histoire où la place de la femme a été complètement remis en question. Un moment de lutte.

Tout mon rêve s’est focalisé sur la victime, et je pense qu’elle est le vrai centre d’intérêt.
_________
On dirait bien un gros Cluedo, ce que je vous écris.
D’après votre expérience d’interprète, vous pensez que ce que je dis est plausible?
Merci encore une fois!

a répondu

Bonjour LilyJ,
Je me permets de donner mon approche interprétative qui aura certainement quelques variantes par rapport à l’interprétation de Baptiste51, qui semble donner beaucoup de son temps pour interpréter des rêves, et cela est tout à son honneur.
Je souhaite juste apporter un peu d’eau à votre moulin, et peut-être amener des pistes supplémentaires, je l’espère en tout cas.
Un rêve à toujours plusieurs grilles de lecture, et je précise juste que mon approche de l’interprétation est plutôt Jungienne.

Les images du rêve semblent montrer que votre mère a deux visages. A la fois celui de « l’agresseur » et celui de la mère qui vous rattrape dans vos moments de faiblesse.
Il est donc possible que vos rapports aient été très contradictoires.
Le père brille par son absence dans ce rêve, donc peut-être a-t-il été présent physiquement dans le foyer mais absent psychologiquement et affectivement.
Votre mère semble avoir un gros problème avec la gent masculine et vous a transmis une part de cela.
Elle souhaite former un couple avec vous (à voir dans un sens oedipien et pas au pied de la lettre), en vous imposant les répercussions de ses manques liés à la féminité. Manques qu’elle doit combler en vous prenant beaucoup de votre énergie.
Elle a certainement eu une relation difficile avec sa propre mère qui ne lui a pas permis d’exprimer sa féminité, et un père probablement peu présent auquel elle s’est substituée et se substitut encore.
Elle vous vampirise malgré elle car elle ne se permet pas d’accéder à son propre pouvoir féminin, elle vient donc pomper cette énergie chez vous.
Le conflit est le mode de communication des êtres qui ne se sont pas cultivés, épanouis eux-mêmes, qui se remettent peu en question et souffrent d’un manque d’affection depuis l’enfance.
Cela pose notamment un problème pour que vous ayez accès à une dimension plus spirituelle (masculin sacré) de votre être.
Vous êtes prise entre votre affect vis à vis de votre mère, et l’aspect autoritaire dévoyé que vous percevez en elle.
Il y a une notion de déraison chez elle, presque de la folie (années 20/30 = années folles)
Le policier en interprétation Jungienne est très souvent une instance du surmoi, et là, on pourrait croire qu’il est en train de réagir en intervenant et en éloignant de vous cet aspect toxique de votre mère (l’agresseur), mais il n’en n’est rien puisque qu’il vous ramène vers une image plus douce et protectrice de la mère.
Le surmoi n’aime pas qu’on touche à l’image idéal des parents même si ceux-ci ont été épouvantables avec nous. Il se doit donc de protéger l’image parentale comme si elle était parfaite, et à ne pas remettre en cause.
Il est également possible que votre mère vous ait donné une image très négative de l’homme et de votre féminité, surtout lorsqu’il s’agit de la partager avec un homme.
Donc, très possible aussi qu’elle n’ait jamais approuvé les hommes qui ont été vos intimes. Puisque de surcroît, elle veut vous garder pour elle toute seule, elle a besoin de votre énergie.
Votre sexualité a du s’en ressentir.
En apparence, votre relation avec la mère peut paraître normale, banale, comme au tout début du rêve, mais dès que les deux femmes entrent en communication il en est tout autre.
Une part de vous comprend bien qu’il faut vous protéger de l’aspect vampirique de votre mère, vous êtes alors affublée d’un plaid.
Je précise qu’en utilisant le terme « aspect », il est question d’une part de la personnalité de quelqu’un et non d’une définition de cette personne.
J’espère que cette interprétation vous aidera, vous éclairera.
Bien à vous

a répondu
Vous affichez 1 des 15 réponses, cliquez ici pour afficher toutes les réponses.